//-->

Lois 222

IV

LOI N° 95-019

du 18 septembre 1995

 

portant statuts de la Société anonyme Caisse d’épargne de Madagascar

(J.O. n° 2326, du 09/10/95, p.2639)

LALANA N° 95- 019

tamin’ny 18 septembre 1995

 

anaovana ny Fitsipi-pitondrana ny Sosaiety tsy anavahana anarana Caisse d’Epa-gne de Madagascar (Idem, p.2623)

TITRE PREMIER

FORME – DENOMINATION – MISSION – SIEGE - DUREE

 

LOHATENY VOALOHANY

ENDRIKA – ANARANA – ANJARA – RAHARAHA – FOIBENTOERANA - FAHARETANY

 

Article premier - Forme : Il est créé entre les propriétaires des actions ci-après créées et celles qui pourront l’être par la suite, une Société anonyme qui reprendra les activités de l’établissement public à caractère industriel et commercial institué par le décret n° 85-061 du 6 mars 1985, et qui sera régie, sauf dispositions contraires des présents statuts, par les textes en vigueur à Madagascar, sur les Sociétés Anonymes.

 

 

 

 

 

Cette Société est soumise, en outre à l’ordonnance n°88-005 du 15 avril 1988 portant réglementation bancaire et à tout texte qui viendrait à compléter ou modifier ladite réglementation.

 

Andininy voalohany - Endrika : Atsangana eo anivon’ireto tomponà petrabola vao naorina manaraka ireto sy ireo izay mbola haorina amin’ny manaraka, ny sosaiety iray tsy anavahana anarana hanohy ny asa nataon’ny antokon-draharaham-panjakana ara-indo-stria sy ara-barotra, najoro araka ny didim-panjakana l.f.  85-061 tamin’ny 6 martsa 1985 ; izany sosaiety izany dia hofehezin’ ny rijan-teny manan-kery eto Madagasikara mikasika ny sosaiety tsy anavahana anarana raha tsy misy fepetra mifanohitra amin’ izany entin’ izao fitsipi-pitondrana izao.

Ity sosaiety ity, ankoatr’izany, dia fehezin’ny hitsivolana l.f. 88-005 tamin’ny 15 aprily 1988 manisy fitsipika momba ny antokon-draharaha mampiasa vola sy ny rijan-teny rehetra, hamenoana na hanovàna io fitsipika io.

 

Art. 2 - Dénomination : Cette société qui porte le nom de “ Caisse d’Epargne de Madagascar ” et qui a pour sigle CEM est désignée ci-après soit sous un sigle, soit sous le nom de Caisse.

 

 

Cette dénomination devra figurer dans tous les actes, factures, annonces, publications et autres documents quelconques émanant de la Société, précédée ou suivie en toutes lettres de la mention “ Société Anonyme ”, ou l’abréviation “ SA ”, de l’énumération du capital social, ainsi que de son numéro d’inscription, conformément à l’article 20 de l’ordonnance n°88-005 du 15 avril 1988 portant réglementation bancaire.

 

And. 2 - Anarana : Izao sosaiety izao izay mitondra ny anara-na hoe “ Caisse d’Epargne de Ma-dagascar ” ka afohezina hoe CEM dia tondroina manaraka etoana na, amin’ny fanafohezana ny anarana, na tononina hoe “ Caisse ”.

Io anarana io dia tokony ho hita amin’ny sora-panekena rehetra, lazam-bidin’asa aman-draharaha, filazana, fampahafatarana ary antontan-taratasy hafa na inona na inona izany, avy amin’ny Sosaiety, ialohavana na arahin’ny filazana hoe “ Sosaiety tsy anavahana anarana ”, atao isan-tsipeliny, na ny fanafohezana hoe “ SA ” ny fanononana ny renivolam-pikambanana mbamin’ny laharana nisoratany, araka ny andininy faha- 20 entin’ny hitsivolana l.f. 88-005 tamin’ny 15 aprily 1988 manisy fitsipika momba ny antokon-draharaha mampiasa vola.

 

Art. 3 - Missions : La Caisse aura pour mission de :

- promouvoir l’épargne individuelle et l’éducation à l’épargne ;

- faire fructifier les fonds collectés ;

- mettre à la disposition du public, en particulier, des petites et moyennes entreprises, une gamme de services financiers ;

 

*      participer aux marchés financiers ;

 

*      contribuer au développement économique et social.

 

Pour mener à bien ces missions, elle a pour objet de :

 

- recevoir les fonds du public ;

 

- consentir des crédits à court, moyen et long terme pour le financement de projets individuels ou communautaires à caractère économique et social ;

- prendre des participations dans toutes sociétés et organismes existants ou à créer ;

 

- et, généralement, faire des opérations bancaires, financières, commerciales, mobilières, immobilières découlant de sa vocation.

 

La Caisse ne sera autorisée à effectuer des opérations à caractère bancaire que lorsqu’elle aura rempli les conditions exigées par la loi bancaire en vigueur et obtenu l’agrément de l’autorité compétente.

 

And. 3 - Anjara raharaha : Ny Caisse dia manao ho anton-draharaha :

*      ny fampivoarana ny hasim-bolan’ny isam-batan’olona sy ny fanabeazana momba izany,

*      ny fampamokarana ny vola voaangona ;

*      ny fanomezana mba hampiasain’ny besinimaro, indrindra ny orinasa madinika sy salasalany, fisahanan-draharaha samihafa momba ny fitantanam-bola ;

*      ny fandraisana anjara eo amin’ny tsenam-bola ;

*      ny fandraisana anjara eo amin’ny fampandrosoana ara-toe-karena sy ara-tsosialy.

Hoentiny manatanteraka antsa-kany sy andavany ireo anjara raharahany ireo, ny Caisse dia manao ho anton’asa ny :

*      ny fandraisana tahirim-bola avy amin’ny vahoaka ;

*      ny fampisamboram-bola ao anatin’ny fotoana fohy, salasalany na maharitra ho famatsiana ny tetikasa ataon’olon-tokana na iombonambe mikasika ny toekarena na sosialy ;

*      ny fidirana mba ho mpandray anjara aminà sosaiety sy antokon-draharaha efa miorina na vao haorina ;

*      ary, amin’ny ankapobeny, ny fanaovana raharaha momba ny fampiasam-bola, ny fitantanam-bola, ny varotra, ny fanana manaraka, ny fanana-mifa-ka vokarin’ny anton-draha-rahany.

Ny Caisse dia tsy mahazo alalana hanao raharaha momba ny fampiasana vola raha tsy mahafeno ny fepetra takian’ny lalàna momba ny fampiasam-bola manan-kery sy nahazo ny fankatoavan’ny manampahefana amin’ izany.

 

Art. 4 - Siège : La Caisse a son siège à Antananarivo, 21, Rue Karija, Tsaralalàna.

 

Ce siège pourra être transféré sur simple décision du Conseil d’Administration en tout autre endroit de la même ville et partout ailleurs à Madagascar.

La Caisse établit à Madagascar ou hors du territoire malgache, des groupes, succursales, agences, bureau ou filiales, dans toutes les localités où elle le juge utile par décision du Conseil d’Administration, sous réserve des dispositions de l’article 44 de l’ordonnance n° 88-005

And. 4 - Foiben-toerana : Ao Antananarivo, 21, lalàna Karija, Tsaralalàna no foiben-toeran’ny Caisse.

Io foibe io dia azo afindra amin’ny toeran-kafa ao amin’io tanàna io ihany, ary na aiza na aiza eto Madagasikara, amin’ny ala-lan’ny fanapahana tsotra raisin’ny Filankevi-pitondrana.

Ny Caisse dia manorina eto Madagasikara na ivelan’ny tanim-pirenena malagasy, vondron-dra-haraha, sakeliny, masoivoho, birao ary sampana, any amin’ireo toe-rana rehetra izay heveriny fa ilaina amin’ny alalan’ny fanapahana raisin’ny Filankevi-pitondrana, ka tsy tohinina amin’izany ny fepetra voa-lazan’ny andininy faha-44 entin’ ny hitsivolana l.f.  88-005.

 

 

Art. 5 - Durée : La durée de la société est fixée à quatre vingt dix neuf années à compter de sa constitution, sauf les cas de dissolution anticipée ou de prorogation prévue par les présents statuts.

 

And. 5 - Faharetany : Ny faharetan’ny sosaiety dia ferana ho 99 taona manomboka amin’ny vaninandro ananganana azy, raha tsy misy fandravana mialoha ny fotoana na fanalavana ny fotoam-paharetany voalazan’izao fitsipi-pitondrana izao.

 

TITRE II

CAPITAL SOCIAL - ACTIONS

(FORME - LIBERATION - TRANSFERT - DROITS ET OBLIGATIONS)

 

 

 

Art. 6 - Capital : Le capital est fixé à un milliard deux cents millions (1 200 000 000) Francs divisé en cent vingt mille (120 000) actions de dix mille (10 000) Francs dont cent mille (100 000) à attribuer à l’Etat en rémunération de ses apports en nature et vingt mille (20 000) à souscrire en numéraire par appel au public et à libérer
intégralement à la souscription.

 

 

Les apports en nature de l’Etat proviennent d’une partie du Fond social de réserve de l’établissement public à caractère industriel et commercial, créé par le décret n° 85-061 du 6 mars 1985, tel que ce fonds résultera du bilan arrêté au 31 décembre 1994. Le solde qui n’aura pas été apporté en capital social sera inscrit au crédit du compte courant de l’Etat dans le livre de la Société. Une convention provisoire définissant les conditions des apports sera soumise à la première Assemblée constitutive, laquelle nommera un commissaire chargé de vérifier les apports, les attributions et les avantages qui en sont la représentation et de rendre compte de sa mission à la deuxième Assemblée constitutive.

 

 

 

 

 

En vue de l’émission des vingt mille (20 000) actions de numéraire, une notice sera publiée par le fondateur dans au moins deux journaux d’annonces légales mentionnant :

- la dénomination sociale ;

- l’indication du régime sous lequel la Société fonctionne ;

- le siège social ;

- l’objet social ;

- la durée de la Société ;

- le montant du capital social, la consistance des apports en nature et leur méthode de rémunération ;

- les modalités de convocation aux Assemblées générales ;

- la répartition des bénéfices.

LOHATENY II

RENIVOLAM PIKAMBANANA - PETRABOLA

(ENDRIKA, FANDROTSAHAM-BOLA, FAMINDRAN-TOMPO, ZO AMAN’ ANDRAIKITRA)

 

And. 6 - Renivola : Ny renivola dia ferana ho roanjato sy arivo tapitrisa (1 200 000 000) Iraimbilanja mizara ho anjaram-pikam-banana roa alina sy iray hetsy (120 000) misanda iray alina (10 000) iraimbilanja ka ny iray hetsy (100 000) amin’izany dia homena ny Fanjakana ho vidin’ny tolo-pana-nana nataony ary ny roa alina (20 000) hotononina lelavola amin’ny alalan’ny fitaomana ny besinimaro sy haloa manontolo eo am-panononam-bola.

Ny tolo-pananana ataon’ny Fanjakana dia avy amin’ny ampahany amin’ny Tahiry sosialy fiandrin’ny antokon-draharaha ara-indostria sy ara-barotra, natsangana araka ny didim-panjakana l.f.  85-061 tamin’ny 6 martsa 1985, ka izany tahiry izany dia ho avy amin’ ny famisavisana ny toe-draharaha tamin’ny 31 desambra 1994. Ny ambiny izay tsy nampidirana ao amin’ny renivolam-pikambanana dia hosoratana ao amin’ny sorabolan’ny kaonty sesilanin’ny Fanjakana ao amin’ny bokin’ny Sosaiety. Ny fifanarahana vonjimaika mamaritra ny fepetra fanaovana ny tolotra dia haroso hodinihan’ny Fivoriam-panorenana voalohany, izay hanendry mpanamarina iray hiandraikitra ny fanombanam-bidy ny tolo-pananana, ny fanokanana ary ny tombontsoa mifandraika aminy sy hanao tatitra momba ny asany amin’ny Fivoriam-panorenana faharoa.

Amin’ny famoahana petrabola efaina lelavola roa alina (20 000) dia hisy filazalazana havoakan’ny mpanorina amin’ny gazety momba ny filazana ampanaovin’ny lalàna anankiroa ahay izay manambara :

*      ny anaram-pikambanana ;

*      ny fanondroana ny sata mifehy ny fomba fiasan’ny Sosaiety ;

*      ny foibem-pikambanana ;

*      ny anton’asa ;

*      ny faharetan’ny sosaiety ;

*      ny renivolam-pikambanana, ny endriky ny tolo-pananana sy ny fizanahany ;

 

*      ny fombafomba fanaikana hiatrika ny Fivoriambe ;

*      ny fitsinjarana tombom-barotra.

 

Art. 7 - Augmentation du capital : Le capital social peut être augmenté après libération du capital ancien en une ou plusieurs fois, soit par la création d’actions nouvelles représentant des apports en nature ou en numéraire, soit par une incorporation des réserves, de provisions ou de bénéfices décidée par une Assemblée générale extraordinaire des actionnaires.

 

 

L’Assemblée générale extraordinaire qui décide de l’augmentation du capital fixe elle-même les modalités de l’opération et délègue tous pouvoirs à cet effet au Conseil d’Administration, étant spécifié que l’augmentation doit être réalisée dans un délai inférieur à cinq ans à compter de la date où elle a été décidée.

 

 

En cas d’augmentation par émission d’actions à libérer en espèces, à moins d’une décision contraire motivée de l’Assemblée générale extraordinaire, tous les anciens actionnaires auront, eux ou leurs concessionnaires, un droit de préférence à la souscription des actions en numéraire, proportionnellement au montant de leurs actions.

 

Le droit de préférence sera exercé dans les formes, délais et conditions prévus par les textes en vigueur.

Ceux des actionnaires disposant d’un nombre insuffisant de droit de souscription auront la faculté de se réunir pour exercer leur droit, mais sans qu’il puisse en résulter une souscription fractionnée.

En cas d’augmentation par la transformation des actions de compte de réserves, des provisions ou des bénéfices, les anciens actionnaires bénéficieront d’un droit d’attribution proportionnel au montant de leurs actions sans qu’il puisse en résulter un fractionnement d’actions. Les actionnaires disposant d’un nombre insuffisant de droits d’attribution feront leur affaire personnelle de toutes acquisitions ou cessions de droits.

And. 7 - Fanondrotana ny renivola : Ny renivolam-pikambanana dia azo ampitomboina rahefa voarotsaka ny renivola teo aloha
indray mandeha na imbetsaka na, amin’ny alalan’ny famoronana petrabola vaovao miendrika tolo-pananana na lelavola na amin’ny alalan’ny fampidirana tahiry fiandry, ny vatsim-bola na ny tombom-barotra notinapaka teo amin’ny Fivoriambe tsy ara-potoana ataon’ny tomponà petrabola.

Ny Fivoriambe tsy ara-potoana izay manapaka ny amin’ny fampitomboana ny renivola ihany no mametra ny fombafomba anaovana izany sy mamindra fahefana rehetra tandrify an’izany amin’ny Filankevi-pitondrana, ka marihina fa ny fampitomboana dia tsy maintsy atao ao anatin’ny fe-potoana latsaka ny dimy taona manomboka amin’ny vaninandro nanapahana izany.

Raha misy fanondrotana amin’ ny alalan’ny famoahana petrabola harotsaka lelavola, raha tsy hoe misy fanapahana mifanohitra amin’ izany ombàn’antonantony noraisin’ ny Fivoriambe tsy ara-potoana, dia manana tombon-dahiny ny tomponà petrabola taloha rehetra na ireo izay mizaka ny zony amin’ny fanononana petrabola efaina lelavola arakaraka ny habetsahan’ny petrabolany.

Ny zo ananan-tombony dia hampiasaina araka ny fomba, fe-potoana ary fepetra voalazan’ny rijan-teny manan-kery.

Ny an’ireo tomponà petrabola tsy ampy ny fizakany zo hotoloran’ anjara dia afa-mitambatra hiara-mampiasa ny zony, kanefa dia tsy hisy ny tonom-bola amin’ampaha-ny harosony.

 

Raha toa ny fampisondrotana ny renivola ka atao amin’ny alalan’ny fanovana ho zary renivola ny kaontim-bola an-tahiry fiandry, ny vatsim-bola na tombom-barotra dia hisitraka ny zony ho toloran’ anjara ireo tomponà petrabola taloha, amin’izany anefa dia tsy hisy ny fanatsipotehana ny petrabola. Ny tomponà petrabola tsy ampy ny fizakany zo ho toloran’anjara, kanefa dia azy ho azy ny ho vokatry ny lahasa nimasoany irery tamin’ny fividianana na famindrana ny fitompoam-pananana.

 

Art. 8 - Réduction de capital : Sur la proposition du Conseil d’administration, l’Assemblée générale extraordinaire des actionnaires peut décider la réduction du capital social, pour quelque cause et quelque manière que ce soit, notamment par voie de rachat d’actions ou de réduction de leur valeur nominale, ou encore au moyen d’une réduction du nombre de titres.

 

 

 

Au cas où la réduction du capital est opérée au moyen de la réduction du nombre de titres, les actionnaires sont tenus de céder ou d’acheter des actions anciennes pour permettre l’échange des actions anciennes contre des actions nouvelles.

And. 8 - Fampihenana ny renivola : Araka ny tolo-kevitra avy amin’ny Filankevi-pitondrana, ny Fivoriambe tsy ara-potoana ataon’ ny tomponà petrabola dia afaka manapaka momba ny fampihenana ny renivolam-pikamba-nana, na inona na inona antony ary na manao ahoana na manao ahoana amin’ny alalan’ny fampividianana indray ireo petrabola na amin’ny alalan’ny fampihenana ny sandany na koa amin’ny alalan’ny fampihenana ny isan’ny taratasim-pananana.

Raha toa ny fampihenana ny renivola atao amin’ny alalan’ny fampihenana ny isan’ny taratasim-pananana, dia tsy maintsy mivarotra na mividy ny petrabola taloha ny tomponà petrabola mba hahafahana manakalo ny petrabola taloha amin’ny vaovao.

 

Art. 9 - Libération des actions : Toutes les actions de numéraire émises à la constitution de la société et au titre d’augmentation du capital social doivent être à la souscription libérées intégralement de leur valeur nominale et du montant éventuel de la prime d’émission.

Les actions représentatives d’apport en nature doivent également être intégralement libérées.

 

And. 9 - Fandrotsahana ny petrabola : Ireo petrabola rehetra narotsaka lelavola ho fananganana ny sosaiety sy amin’ny fanondrotana ny renivolam-pikambanana dia tsy maintsy voarotsaka manontolo eo am-panononana amin’ny sandany sy amin’ny mety ho habetsahan’ny tambim-pamoahana.

Ny petrabola natao tolo-pananana dia tokony ho voarotsaka manontolo ihany koa.

 

Art. 10 - Forme des actions : Les actions sont exclusivement nominatives.

 

Les titres sont extraits de registres à souches, revêtus d’un numéro d’ordre, du timbre de la Caisse et des signatures de deux administrateurs ou d’un administrateur et d’un délégué du Conseil. L’une de ces signatures peut être imprimée ou apposée au moyen d’une griffe.

 

And. 10 - Endriky ny petrabola : Ny petrabola dia tsy maintsy misoratra amin’ny anaran’ny olona.

Ny taratasim-pananana dia notsoahina tamin’ny rejisitra misy sosony, nasian-daharana sy ny fitomboky ny Caisse ary ny sonian’ny mpihevi-draharaha roa na ny an’ny mpihevi-draharaha iray sy ny delegen’ny Filankevitra iray. Ny iray amin’ireo sonia ireo dia azo atao printy na apetaka amin’ny alalan’ny rango-pohy.

 

Art. 11 - Cessions des actions : Les actions de numéraire sont librement négociables, sauf dispositions légales ou réglementaires contraires, en ce qui concerne notamment les actions affectées à la garantie de gestion des administrateurs.

 

Les actions attribuées en rémunération d’apport en nature ne seront négociables que deux (2) ans après que l’apport est devenu définitif.

 

La cession d’action s’opère sur une déclaration de transfert signée du cédant ou de son mandataire. Cette déclaration fait l’objet d’une mention sur un registre spécial de la Caisse.

 

 

 

La Caisse n’est pas responsable de la validité du transfert. Elle ne reconnaît d’autres transferts d’actions que ceux inscrits sur ses registres.

 

Tous les frais de transfert sont à la charge du cessionnaire.

And. 11 - Fivarotana petrabola : Ny petrabola natao lelavola dia azo ifampiraharahana malalaka, raha tsy hoe misy fepe-dalàna na fitsipika mifanohitra amin’izany amin’izay mikasika indrindra ny petrabola natokana hiantohana ny fitantanan’ny mpihevi-draharaha.

Ny petrabola nomena ho fanoneram-bidy ny tolo-pananana dia tsy azo ifampiraharahana raha tsy roa (2) taona aorian’ny nanaovana ny tolotra ho tena raikitra.

Ny fivarotana anjara dia atao amin’ny alalan’ny fanambarana fa-mindran-tompo voasonian’ny mpi-varotra na ny nomeny fahefana. Izany fanambarana izany dia anao-vana fanamarihana ao amin’ ny rejisitra manokan’ny Caisse.

 

Ny Caisse dia tsy tompon’ andraikitra amin’ny maha-ara-dalàna ny famindran-tompo. Izy dia tsy mahafantatra afa-tsy ny famindran-tompo ny petrabola voasoratra ao amin’ny rejijsitra tànany.

Ny fandaniana rehetra mikasika ny famindran-tompo dia zakain’ny mpivarotra.

 

Art. 12 - Indivisibilité des actions : Les actions sont indivisibles à l’égard de la Société qui ne reconnaît qu’un propriétaire pour chaque action.

 

Les propriétaires indivis d’actions sont en conséquences tenus de se faire représenter, auprès de la Caisse par l’un d’entre eux.

 

And. 12 - Momba ny tsy fahazoa-mizara ny petrabola : Ny petrabola dia tsy azo zaraina raha eo anatrehan’ny Sosaiety izay tsy mahafantatra afa-tsy tompony iray isaky ny petrabola.

Noho izany, ny tomponà petrabola tsy azo zaraina dia tsy maintsy manendry mpisolo tena amin’ny iray amin’izy ireo ihany eo amin’ny Caisse.

 

Art. 13 - Droits et obligations rattachés aux actions : Chaque action donne droit, dans l’actif social et dans les bénéfices, à une part proportionnelle au nombre des actions émises.

 

Les actionnaires ne sont pas responsables du passif social que jusqu’à concurrence du montant nominal des actions qu’ils possèdent, et au-delà, tout appel de fond est interdit ; ils ne peuvent être soumis à aucune restitution d’intérêts ou de dividendes régulièrement perçus.

 

 

La possession d’une action emporte, de plein droit, adhésion aux présents statuts et aux résolutions régulièrement prises par l’Assemblée générale.

 

Les droits et obligations attachés à l’action suivent le titre dans quelques mains qu’ils passent.

 

 

Les héritiers, ayants-droit ou créanciers d’un actionnaire ne peuvent, sous quelque prétexte que ce soit, requérir l’apposition de scellés sur les biens et papiers de la Société, en demander le partage ou la licitation, ni s’immiscer dans les actes de son administration.

And. 13 - Zo sy adidy aman’ andraikitra mifandrohy amin’ny petrabola : Ny petrabola dia ahazoana anjara, eo amin’ny hanam-pikambanana sy eo amin’ny tombom-barotra arakaraky ny isan’ny petrabola navoaka.

Ny tomponà petrabola dia tsy tompon’andraikitra amin’ny trosan’ny fikambanana raha toa izany ka mihoatra ny sandan’ny petrabola izay ananany, ary raha mihoatra an’izany dia tsy azo atao mihitsy ny fampiasana ny tahiry ; tsy azo takiana amin’izy ireo ny hamerenana zana-bola na zara-tombo efa noraisiny ara-dalàna.

Ny fananana petrabola dia mitarika avy hatrany fiandaniana amin’izao fitsipi-pitondrana izao sy amin’ny fanapahan-kevitra noraisin’ny Fivoriambe ara-dalàna.

 

Ny zo aman’andraikitra mifandrohy amin’ny petrabola dia mana-raka ny filazam-pananana na eo am-pelatanan’iza izany na eo am-pelatanan’iza.

Ny mpandova, mpanan-jo na tompon-trosa aminà tomponà petrabola iray dia tsy afaka, na inona na inona antony, mitaky ny fametahana tombon-kase amin’ny fananana sy taratasin’ny Sosaiety, mangataka ny fizarana na ny fanaovana lavanty, na koa mitsabaka amin’ny taratasy momba ny fitondran-draharahany.

 

TITRE III

CONSEIL D’ADMINISTRATION

 

Art. 14 - Composition du Conseil d’Administration :

A. Tant que l’Etat détiendra 50% ou plus du capital social, la Caisse sera administrée par un Conseil composé de 10 membres :

 

 

    Un (1) nommé par le Ministre des Finances et du Budget ;

    Un (1) nommé par la Banque Centrale de Madagascar ;

    Un (1) nommé par le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation ;

    Un (1) nommé par le Ministre de la Promotion Industrielle et de l’Artisanat ;

 

    Un (1) nommé par le Ministre de l’Agriculture ;

 

    Un (1) nommé par l’Assemblée générale des actionnaires directement ;

 

    Un (1) nommé par l’Assemblée Nationale ;

 

    Un (1) nommé par le Sénat,

 

    Deux (2) cooptés par les 8 précédents pour leur compétence en matière bancaire et financière.

 

 

 

B. Lorsque l’Etat détiendra moins de 50% du capital social, la Caisse sera administrée par un Conseil composé de trois à douze membres, nommés par l’Assemblée générale des actionnaires.

LOHATENY III

FILANKEVI - PITONDRANA

 

And. 14 - Ny ho anisan’ny Filankevi-pitondrana :

A.         Raha mbola ny Fanjakana ihany no mitàna ny 50 isan-jato na mihoatra amin’ny renivolam-pikambanana dia Filankevitra misy mpikambana miisa 10 no hitantantana ny Caisse :

      Mpikambana iray (1) tendren’ny Minisitry ny Fitantanam-bola sy ny Tetibola ;

      Mpikambana iray (1) tendren’ny Banky Foiben’i Madagasikara ;

      Mpikambana iray (1) tendren’ny Minisitry ny Atitany sy ny Fi-tsinjaram-pahefana ;

      Mpikambana iray (1) tendren’ny Minisitry ny Fampiroboroboana ny Indostria sy ny Asa tànana ;

      Mpikambana iray (1) tendren’ny Minisitry ny Fambolena ;

      Mpikambana iray (1) tendren’ny Fivoriamben’ny tomponà petrabola mivantana ;

      Mpikambana iray (1) tendren’ny Antenimierampirenena ;

      Mpikambana iray (1) tendren’ny Antenimierandoholona ;

      Mpikambana roa (2) niarahan’ireo olona valo etsy aloha ireo noho ny fahaizana ananany momba ny fampiasam-bola sy ny fitantanam-bola.

 

B. Raha mitàna latsaka ny 50 isan-jato amin’ny renivolam-pikambanana ny Fanjakana, dia Filankevitra misy mpikambana telo ka hatramin’ny roa ambin’ny folo no mitantana ny Tahiry ary izy ireo dia tendren’ny Fivoriamben’ny tomponà petrabola.

Les administrateurs peuvent être des personnes physiques ou des personnes morales, publiques ou privées des sociétés en nom collectif, en commandite ou par actions à responsabilité limitée, des sociétés anonymes, ayant le même objet social que la présente société ou un objet différent.

 

 

Tout administrateur doit, pendant toute la durée de ses fonctions, être propriétaire d’une action laquelle est affectée à la garantie de tous les actes de gestion.

Cette action, qui peut être un action d’apport ou une action de jouissance, doit toujours être libérée de tous les versements exigibles. Elle est nominative, inaliénable et frappée d’un timbre indiquant son inaliénabilité.

 

Dès leur nomination, les administrateurs sont tenus d’affirmer que leur désignation n’est pas contraire aux incompatibilités et prohibitions légales. A cet égard, la mention de leur déclaration est considérée par le procès-verbal de l’Assemblée générale.

 

Un administrateur sortant ou démissionnaire ne peut disposer de son action de garantie qu’après la réunion de l’Assemblée générale qui aura approuvé les comptes et aura donné quitus à tous les administrateurs dont la gestion peut être mise en cause.

Ny mpihevi-draharaha dia mety ho olon-tsotra na fikambanana mizaka ny zo aman’andraikitry ny isam-batan’olona, an’ny Fanjakana na an’olona tsotra, ireo sosaiety itambarana anarana, tsy tantanan’ny tomponà petrabola na andraisana anjara aminà petrabola, misahana andraikitra voafetra, ny sosaiety tsy anavahana anarana, mitovy zava-kinendry amin’izao sosaiety izao na manao anton’ asa hafa.

Mandritra ny fotoam-paharetan’ ny asany, ny mpihevi-draharaha tsirairay avy dia tsy maintsy tomponà petrabola iray izay enti-miantoka ny taratasim-pitantanana rehetra.

Io petrabola io, izay mety ho petrabola entina na petrabola isitrihana dia tokony ho afaka mandrakariva amin’ny fandrotsaham-bola takiana. Ny petrabola dia amin’ny anaran’ny olona, tsy azo amidy ary misy fitomboka milaza ny tsy fahazoa-mivarotra azy.

Raha vantany vao voatendry ny mpihevi-draharaha, dia tsy maintsy manamafy fa ny fanendrena azy dia tsy mifanohitra amin’ny tsy fifanarahana sy fandraràna voalazan’ny lalàna. Eo anoloan’izany, dia hosoratana ao amin’ny fitànana an-tsoratra ny Fivoriambe ny fanambarana ataony momba izany.

Ny mpihevi-draharaha iray najanona amin’ny asany na nametra-pialàna dia tsy afaka mandray ny antoka nataony raha tsy aorian’ny fivoriana ataon’ny Fivoriambe izay efa manamarina ny kaonty sy nanala arakaraka ny mpihevi-draharaha rehetra izay tsy misy tohinina ny fintantantanana nataony.

 

Art. 15 - Durée des fonctions des Administrateurs : La durée des fonctions des Administrateurs est de quatre (4) années, chaque année s’étendant de la période comprise entre les deux Assemblées générales annuelles consécutives.

Lorsque l’Etat détiendra moins de 50% du capital social, le Conseil se renouvellera par quart tous les ans, de façon à obtenir un renouvellement complet dans une période de quatre années.

 

Le nom des premiers administrateurs sortants est tiré au sort au cours d’une Séance du Conseil, jusqu’à ce que la rotation soit établie.

And. 15 - Fotoam-paharetan’ ny asan’ny mpihevi-draharaha : Ny fotoam-paharetan’ny asan’ny mpi-hevi-draharaha dia efa-taona, ka ny taona iray amin’izany dia ny vanim-potoana tafiditra eo anela-nelan’ny Fivoriambe isan-taona anankiroa mifanaraka.

Rehefa mitàna latsaka ny 50 isan-jato amin’ny renivolam-pikam-banana ny Fanjakana dia havaozina isan-taona ny ampahefatry ny mpikambana, mba hahazoana fanavaozana tanteraka ao anatin’ny efa-taona.

Ny anaran’ny mpihevi-draha-aha voalohany ajanona amin’ny asany dia atao an-tsapaka man-dritra ny fotoam-pivorian’ny Filankevitra mandra-pahavitana ny fifandimbiasana.

 

Art. 16 - Nomination des nouveaux administrateurs : En cas de décès ou de démission d’un ou plusieurs Administrateurs nommés par l’Assemblée générale des actionnaires, le Conseil peut pourvoir temporairement au remplacement.

 

Ces nominations temporaires sont soumises à la confirmation de la première Assemblée générale ordinaire qui détermine en outre la durée du mandat des nouveaux administrateurs. L’administrateur nommé en remplacement d’un autre ne demeure en fonction que pendant le temps restant à courir du mandat de son prédécesseur.

 

A défaut de la ratification par l’Assemblée générale des nominations temporaires, les actes faits avant l’Assemblée générale par l’administratif non admis n’en demeurant pas moins valables.

 

And. 16 - Fanendrena ny mpihevi-draharaha vaovao : Raha misy fahafatesana na fametraham-pialàna ataon’ny mpihevi-draha-raha iray na maromaro notendren’ny Fivoriamben’ny tomponà petrabola, dia afa-mameno vonjimaika ny toerana ny Filankevitra.

Ireo fanendrena vonjimaika ireo dia aroso hohamafisin’ny Fivoriambe ara-potoana voalohany izay mamaritra koa ankoatr’izany ny faharetan’ny fotoam-piasan’ny mpi-hevi-draharaha vaovao. Ny mpihevi-draharaha notendrena mba hisolo mpihevi-draharaha hafa dia tsy voatàna hiasa afa-tsy mandritra ny fotoana sisa tavela amin’ny fotoam-piasan’ny nodimbiasany.

Raha tsy nankatoavin’ny Fivoriambe ny fanendrena vonjimaika dia mbola manan-kery ihany ny taratasin-draharaha nataon’ilay mpi-hevi-draharaha tsy nekena talohan’ny Fivoriambe.

Art. 17 - Bureau du Conseil et Commissions techniques : Le Conseil nomme parmi ses membres un Président et fixe les pouvoirs qui sont dévolus à celle-ci.

Le président est obligatoirement une personne physique. Il est élu pour toute la durée de son mandat d’administrateur ou pour une durée fixée par le Conseil d’Administration.

Le Conseil a la faculté de créer des Commissions techniques dans lesquelles participeront des membres non administrateurs.

And. 17 - Biraon’ny Filankevitra sy vaomiera ara-teknika : Ny Filankevitra dia manendry Filoha iray amin’ny mambra ao aminy ary mametra ny fahefana tokony hananany.

Ny Filoha dia tsy maintsy vatantenan’olona, voatendry mandritra ny fotoam-paharetan’ny asany maha-mpihevi-draharaha azy na mandritra ny fotoana izay feran’ny Filankevi-pitondrana.

Ny Filankevitra dia afaka manangana vaomiera teknika izay handraisan’ny mpikambana tsy mpihevi-draharaha anjara.

 

Art. 18 - Délibération du Conseil : Le Conseil se réunit au moins deux (2) fois par an et aussi souvent que les circonstances l’exigent, à la demande soit du Président, soit de trois (3) administrateurs, soit du Directeur général.

 

Sauf urgence, auquel le Président peut procéder par voie de consultation tournante, les décisions du Conseil d’Administration sont prises en séance du Conseil.

 

Le lieu de la réunion est le siège social ou tout autre endroit indiqué dans la lettre de convocation. L’ordre du jour peut n’être fixé qu’au cours de la séance du Conseil.

 

Tout Administrateur peut donner, par lettre ou télégramme, pouvoir de le représenter à l’un de ses collègues, ce pouvoir n’étant valable que pour une séance. Il est bien spécifié en outre que chaque administrateur ne peut représenter qu’un seul de ses collègues.

 

 

 

 

La présence ou la représentation de la moitié au moins des membres du Conseil est nécessaire pour la validité des délibérations.

 

Les délibérations sont prises à la majorité des membres présents et représentés. L’administrateur mandataire d’un de ses collègues disposent de deux voix. En cas de partage des voix, celle du président est prépondérante.

 

 

 

Le Directeur général assiste à titre consultatif aux séances du Conseil.

And. 18 - Fanapahan-kevitry ny Filankevitra : Ny Filankevitra dia mivory indroa (2) isan-taona ahay ary matetitetika arak’izay itakian’ny fisehoan-javatra, araka ny fangatahan’ny Filoha, na ny mpihevi-draharaha telo (3) na ny Tale jeneraly.

Raha tsy misy ny hamehana, ka amin’izay fotoana izay dia afaka manao fakan-kevitra ifampitana ny Filoha, dia eo am-pivorian’ny Filankevitra no andraisana ny fanapahan-kevitry ny Filankevi-piton-drana.

Ny toerana ivoriana dia ao amin’ny foibem-pikambanana na amin-toeran-kafa voatondro ao amin’ny taratasy fanaikana. Mety ho mandritra ny fivorian’ny Filankevitra vao ferana ny fandaharan-draharaha.

Ny mpihevi-draharaha dia afaka manome fahefana ny iray amin’ ireo namany mba hisolo tena azy, na amin’ny alalan’ny taratasy na amin’ny alalan’ny telegrama, ka izany fanomezam-pahefana izany dia tsy manan-kery afa- tsy ho amin’ny fotoam-pivoriana iray ihany. Marihina tsara koa ankoatr’ izany fa ny mpihevi-draharaha tsirairay avy dia afaka misolo tena afa-tsy mpihevi-draharaha iray.

 

Ilaina ny fahatongavan’ny antsa-sany ahay amin’ny mpikambana ao amin’ny Filankevitra na ny fisoloan-tena azy ireo mba hampanan-kery ny fanapahan-kevitra.

Ny fanapahan-kevitra dia raisina rahefa nolanian’ny ankamaroan’ny mambra tonga manatrika eo no nosoloan-tena. Ny mpihevi-draharaha nahazo fahefana hisolo ny iray amin’ireo mpihevi-draha-raha namany dia manana vato roa. Raha misy fitovian’ny isam-bato dia izay iandanian’ny Filoha no mavesan-danja.

Ny Tale jeneraly dia manatrika ny fivorian’ny Filankevitra ka ho fakan-kevitra izy amin’izany.

 

Art. 19 - Procès-verbaux : Les délibérations du Conseil sont constatées par des procès verbaux inscrits sur un registre spécial et signés par le Président de la séance et le secrétaire.

 

La justification du nombre des administrateurs en exercice et de la qualité d’administrateur en exercice résultera valablement, vis-à-vis des tiers, de la seule énonciation dans le procès verbal de chaque séance, des noms des administrateurs présents, représentés ou absents.

And. 19 - Fitànana an-tsoratra : Ny fanapahan-kevitry ny Filankevitra dia amarinina amin’ny alalan’ny fitànana an-tsoratra voarakitra ao anatin’ny rejisitra manokana ary voasonian’ny Filohan’ny fotoam-pivoriana sy ny mpitantsoratra.

Ny fanamarinana ny isan’ny mpihevi-draharaha am-perin’asa, sy ny mpihevi-draharaha am-perin’asa, eo anatrehan’ny olon-kafa sy araka ny tokony ho izy, dia ho avy amin’ny fanononana ao amin’ny fitanan-tsoratra ny fivoriana tsirairay avy, ny anaran’ireo mpihevi-draharaha tonga, nosoloan-tena na tsy tonga.

 

Art. 20 - Pouvoirs du Conseil : Le Conseil d’administration jouit, vis-à-vis des tiers, des pouvoirs les plus étendus pour agir au nom de la Caisse et autoriser les actes ou opérations relatifs à l’objet social.

 

 

Il a notamment les pouvoirs suivants qui sont énonciatifs et non limitatifs :

- définir la politique administrative et financière de la Caisse ;

 

- adopter le programme d’activités de la Caisse et en assurer l’application ;

- établir le règlement intérieur et les systèmes de gestion de la Caisse ;

- définir l’organigramme et les règlements qui régiront le personnel ;

*      signer avec l’Etat le contrat-programme définissant les droits et obligations réciproques des parties ;

 

- organiser le réseau de la Caisse et signer tout accord à cet effet avec l’exploitant public et tous autres interlocuteurs ou partenaires ;

 

 

 

- déléguer, en tant que de besoin, les pouvoirs nécessaires à la réalisation des orientations, des objectifs et des programmes ainsi qu’à la mise en place des moyens qu’il aura définis :

 

 

·      pour la collecte de l’épargne ;

·      pour les opérations de crédits ;

·      pour les opérations de placement ;

·      pour l’administration générale de la Caisse.

 

 

Il est précisé que les emprunts réalisés sous la forme d’obligations nécessitent l’autorisation de l’Assemblée générale des actionnaires.

 

Dans le domaine de la collecte de l’épargne :

 

- Le Conseil s’efforcera d’offrir à la clientèle les produits et services financiers susceptibles de rendre les dépôts attractifs et à pouvoir de faire ouvrir aux déposants des comptes épargnes sur livrets, des comptes épargne-logement, les comptes courants, des comptes chèques et des comptes spécifiques de toute nature,

 

 

 


- Compte tenu du caractère d’intérêt public de cette mission, le fonctionnement de la collecte sera précisé par un texte réglementaire, conformément aux clauses du contrat-programme signé entre l’Etat et la Caisse.

And. 20 - Fari-pahefan’ny Filankevitra : Eo anatrehan’ny olon-kafa dia omena ny fahefana faran’izay malalaka ny Filankevi-pitondrana mba hiasa amin’ny anaran’ny Caisse sy hanome alalana na hampanome alalana ny sora-panekena sy lahasa mikasika ny zava-kinendrin’ny sosaiety.

Ireto indrindra ny fahefana ananany, izay fitanisana fotsiny ihany fa tsy famerana :

*      famaritana ny teti-pitondran’ny Caisse eo amin’ny fitondran-draharaha sy ny fitantanam-bola ;

*      fandaniana ny fandaharan’ asan’ny Caisse sy fiantohana ny fanatanterahana izany ;

*      fanaovana ny fitsipika anatiny sy ny drafi-pitantanan’ny Caisse ;

*      famaritana ny fandaminan’asa sy ny fitsipika izay hifehy ny mpandraharaha ;

*      fanaovana sonia miaraka amin’ ny Fanjakana ny fifanarahana fandaharan’asa mamaritra ny zo aman’andraikitry ny andaniny sy ny ankilany ;

*      fandaminana ny tamba-jotran’ ny Caisse sy fanaovana sonia ny fifanarahana rehetra mikasika izany miaraka amin’ny mpisahan-drahara-ham-bahoaka momba ny Paositra sy ireo mpifampiraharaha na mpifarimbona hafa ;

*      famindrana raha misy ilàna izany, ny fahefana ilaina amin’ ny fanatanterahana ny sori-dàlana, ny zava-kinendry ary ny fandaharan’asa mbamin’ny fametrahana amin’ny toerany ireo fitaovana izay nofaritany ho an’ :

*      ny fanangonana ny fampirimam-bola ;

*      ny fitrosana ;

*      ny fametraham-bola ;

*      ny fitantanana ankapobe ny Caisse.

 

 

Marihina fa ny fisamboram-bola notanterahina tamin’ny alalan’ ny taratasy filazam-pananana dia ilàna ny fanomezan-dàlan’ny Fivoriamben’ny tomponà petrabola.

Eo amin’ny sehatry ny fanangonana ny fampirimam-bola :

*      Dia hiezaka ny Filankevitra hanolotra ny mpampiasa ny Tahiry ireo raharaha ara-pitantanam-bola sy ny momba izany mety hisintona azy hametra-bola sy manana fahefana ham-panokatra ho an’ny mpametra-bola kaontim-pampirimam-bola amin’ny alalan’ny bokim-bola, kaontin’ny fampirimam-bola anaovan-trano, kaonty sesilany, kaonty sheky ary kaonty manokana isan-karazany,

- Noho ny endrika ahitan’ny besinimaro tombontsoa an’izao raharaha izao, dia hofaritan’ny rijan-tenin-dalàna ny fampandehanana fanangonana araka ny fepetra voalazan’ny fifanarahana fandaharanasa nosoniavin’ny Fanjakana sy ny Caisse.

 

Art. 21 - Convention entre la Caisse et l’un des Administrateurs : Le Conseil peut autoriser toute convention entre la Caisse et l’un de ses Administrateurs, conformément aux dispositions de l’article 40 de la loi du 24 Juillet 1867 et en avise le commissaire aux comptes.

 

 

Sont soumises aux dispositions du présent article toutes les conventions passées entre la société et l’un de ses administrateurs, soit directement, soit indirectement ; toutes les conventions passées entre la Société et une entreprise si l’un de ses administrateurs de la Société est propriétaire, associé ou non, gérant, administrateur ou Directeur de l’entreprise.

 

 

Ces conventions font l’objet d’un rapport spécial du ou des commissaires aux comptes à l’Assemblée générale ordinaire annuelle laquelle doit statuer sur le rapport. Les conventions approuvées ne peuvent être attaquées qu’en cas de fraude. Celles qui sont désapprouvées n’en produisent pas moins leurs effets, mais les conséquences dommageables pouvant en résulter, en cas de fraude restera à la charge de l’administrateur intéressé, et éventuellement, du Conseil d’administration. Les conventions normales portant sur les opérations de la Société avec ses clients ne restent pas toutefois dans la catégorie visée par le présent article.

 

 

 

 

Il est interdit aux administrateurs, autres que les personnes morales, de contracter, sous quelque forme que ce soit des emprunts auprès de la Caisse, de se faire consentir par elle un découvert en compte courant ou autrement, ainsi que de faire cautionner par elle leurs engagements envers des tiers.

And. 21 - Fifanarahana ifanaovan’ny Tahiry sy ny iray amin’ ny mpihevi-draharaha : Ny Filan-kevitra dia afaka manome alalana ny fifanarahana rehetra ifanaovan’ ny Caisse sy ny iray amin’ireo mpihevi-draharaha, araka ny fepe-tra voalazan’ny andininy faha-40 amin’ny lalàna tamin’ny 24 jolay 1867 ary mampandre ny mpana-marin-kaonty izy amin’ izany.

Fehezin’ny fepetra voalazan’ny andininy izao ny fifanarahana rehetra ifanaovan’ny Sosaiety sy ny iray amin’ireo mpihevi-draharaha, na mivantana izany na an-kolaka, ny fifanarahana rehetra ifanaovan’ny Sosaiety sy orinasa iray raha toa ny mpihevi-draharaha iray ao amin’ny Sosaiety tompony, mpiombon’antoka na tsia, mpitantana, mpihevi-draharaha na talen’ ilay orinasa.

 

Ireo fifanarahana ireo dia anao-van’ny na ireo mpanamarin-kaonty tatitra manokana amin’ny Fivoriambe ara-potoana isan-taona izay manapaka ny momba ny tatitra. Ny fifanarahana nahazo fankatoavana dia tsy azo enjehina raha tsy raha toa misy hosoka. Ireo izay nankatoavina dia manan-kery ihany koa saingy ny vokatra mitera-pahavoazana mety ho avy amin’ izany, raha misy hosoka dia mijanona ho andraikitry ny mpihevi-draharaha voakasika ary mety ho andraikitry ny mpihevi-draharaha voakasika ary mety ho an’ny Filankevim-pitondrana. Na izany aza anefa, ny fifanarahana tsotra mikasika ny asa ataon’ny Sosaiety amin’ny ireo mpampiasa azy dia tsy tafiditra ao amin’ny sokajy voalazan’izao andininy izao.

 

 

Ny mpihevi-draharaha ankoatr’ireo fikambanana mizaka zo aman’andraikitra, dia tsy mahazo misambotra vola ao amin’ny Caisse, na amin’ny fomba ahoana na ahoana, mampanova azy ho vola tsy ampy vatsy amin’ny kaonty sesilany na amin’ny fomba hafa ary koa mampiantoka azy ny fifanekena nataony tamin’olon-kafa.

 

Art. 22 - Attributions du Conseil dans la vie interne de la Caisse : Le Conseil représente la Caisse vis-à-vis des actionnaires.

 

En conséquence :

Il dresse chaque semestre un état sommaire de la situation active et passive de la Caisse, état qui est mis à la disposition du ou des commissaires aux comptes.

 


Il arrête les états de situation, les inventaires et les comptes qui doivent être soumis à l’Assemblée générale des actionnaires après avoir été mis à la disposition du ou des commissaires aux comptes quarante jours au moins avant l’Assemblée générale.

Il dresse un rapport sur chaque exercice, statue sur toutes les propositions d’attribution et de répartition des bénéfices à présenter aux actionnaires.

Il convoque toutes les Assemblées générales et en fixe l’ordre du jour.

Il exécute toutes les décisions des Assemblées générales dont il est mandataire.

And. 22 - Anjara raharahan’ny Filankevitra ao amin’ny fiainana anaty ao amin’ny Caisse : Ny Filankevitra dia misolo tena ny Caisse eo anatrehan’ny tomponà petrabola.

Noho izany :

Isaky ny enim-bolana izy, dia manao famelabelarana tsotsotra momba ny fananan’ny Caisse sy ny trosany, famelabelarana izay atolotra hampiasain’ny na ireo mpanamarin-kaonty.

Izy no mamarana ny famelabelarana ny toe-draharaha, ny fitanisam-pananana ary ny kaonty izay tokony haroso hodinihin’ny Fivoriamben’ny tomponà petrabola rahefa avy nomena hampiasain’ny na ireo mpamarin-kaonty efapolo andro ahay mialoha ny Fivoriambe.

Izy no manao tatitra isaky ny toeram-piasana, manapaka momba ny tolo-kevitra rehetra hanomezana sy hitsinjarana ny tombom-barotra haseho ny tomponà petrabola.

Izy no manaika ny Fivoriambe rehetra sy mametra ny fandaharan-draharaha amin’izany.

Izy no manantanteraka ny fanapahana rehetra raisin’ny Fivoriambe izay nahazoany fahefana.

 

Art. 23 - Responsabilité des administrateurs : Les administrateurs ne contracteront, à raison de leur gestion, aucune obligation personnelle, ni solidaire relativement aux engagements de la Caisse.

Leur responsabilité civile se trouve engagée, en cas d’infraction aux dispositions législatives ou réglementaires applicables aux sociétés anonymes, de violation de statuts, ou de faute de gestion. Ils sont responsables de tous actes contraires aux intérêts de la Caisse, et sont tenus de répondre de toutes leurs fautes, même en cas de faute d’imprudence ou de négligence, qu’elles soient légères ou graves.

 

 

Ils encourent également une responsabilité pénale pour toute infraction relative à la direction et à l’administration de la Caisse, notamment en cas de distribution de dividendes fictifs, de présentation de faux bilans, d’abus de biens sociaux et d’abus de pouvoirs, même s’ils n’ont pas participé personnellement à l’acte matériel constitutif de l’infraction.

 

La responsabilité sera encourue collectivement si l’acte dommageable est l’œuvre du Conseil tout entier et individuellement si manifestement l’acte dommageable est l’œuvre personnel d’un administrateur isolé.

En cas d’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire à l’encontre de la Caisse, les administrateurs peuvent être tenus de contribuer au paiement du passif social s’ils ont commis des fautes de gestion ayant contribué à l’insuffisance de l’actif.

 

L’action en responsabilité peut être exercée soit par celui qui a personnellement subi un préjudice, indépendamment de celui subi par la Caisse, soit par un groupe d’actionnaires représentant, au moins le 20e du capital social.

 

L’administrateur ne peut dégager sa responsabilité qu’en établissant qu’il a désapprouvé la décision prise par le Conseil, à la condition que ces protestations soient explicites et consignées au procès verbal.

 

La responsabilité de l’administrateur est également dégagée lorsqu’il n’a pas, pour un motif valable, assisté à la réunion au cours de laquelle la décision critiquable a été prise, à moins qu’il l’ait ratifié à son retour.

And. 23 - Andraikitry ny mpihevi-draharaha : Ny mpihevi-draharaha dia tsy handray, noho ny fitantanana ataony, andraikitra manokana na itambarany mifanindran-dàlana amin’ny fifanekena nataon’ny Caisse.

Ny andraikitra sivily zakain’izy ireo dia voafatotra raha toa misy fandikàna ny fepe-dàlana na fitsipika fampihatra amin’ny sosaiety tsy anavahana anarana, fandikàna ny fitsipi-pitondrana na fahadisoana eo amin’ny fitantanana. Tompon’andraikitra izy ireo amin’ ny tombontsoan’ny Caisse ary tsy maintsy manome fanazavana momba ny fahadisoana rehetra nataony, na fahadisoana noho ny tsy fahamalinana na tsy fitandremana aza izany, na mavesa-danja.

Izy ireo ihany koa no mizaka ny andraikitra amin’ny ady heloka rehetra mikasika ny fitondrana sy fitantanana ny Tahiry, indrindra raha misy fitsinjarana zara-tombo zary nofy, fanolorana famisavisana ny toe-draharaha tsy marina, fampiasana tafahoatra ny fananan’ny sosaiety ary fanaparam-pahefana na dia tsy nandray anjara manokana tamin’ny tena fanaovana fandikana aza izy.

Mizaka andraikitra mitambatra izy ireo, raha ny Filankevitra iray manontolo na ny mpikambana tsirairay ao aminy no nanao ilay zavatra nitera-pahavoazana dia vokatry ny nataon’ny mpihevi-draha-raha iray samirery.

Raha misy fandravonan-draha-raha ara-pitsarana ifanoherana amin’ny Caisse, dia tsy maintsy mandray anjara amin’ny fanefana ny trosan’ny fikambanana ny mpihevi-draharaha raha toa izy ireo ka nanao fahadisoana teo amin’ny fitantanana ka nahatonga ny tsy fahampian’ny hana.

Ny fitoriana fampizakana andraikitra dia azon’ny izay tena niharam-pahavoazana ankoatr’izay mety hahavoa ny Caisse, na vondrona tompom-petrabola manana ny ampaha-roapolo amin’ny renivolom-pikambanana ampiasaina.

Ny mpihevi-draharaha dia tsy afaka miala amin’ny andraikiny raha tsy efa manamarina izy fa tsy miombon-kevitra tamin’ny fanapahan-kevitra noraisin’ny Filan-kevitra, raha toa ka mazava tsara sy voatàna ao amin’ny fitànana an-tsoratra izany fanoherana izany.

Afaka amin’ny andraikiny ihany koa ny mpihevi-draharaha iray raha toa izy ka, noho ny antony azo ekena, tsy nanatrika ny fivorian’ny Filankevitra izay nandraisana fanapahan-kevitra azo notsianiana, raha tsy hoe efa nankatoavina izany tamin’ny fiverenany.

 

Art. 24 - Délégation des pouvoirs : Le Conseil peut déléguer tout ou partie de ses pouvoirs à son Président et à un Directeur général, pris ou non en son sein.

 

Le Conseil peut aussi confier à l’un de ses membres avec ou sans faculté de substitution, l’exécution d’une ou plusieurs décisions déterminées.

And. 24 - Famindram-pahe-fana : Ny Filankevitra dia afaka mamindra ny fahefana rehetra ananany na ny ampahany ihany amin’ny Filohany sy amina Tale jeneraly iray, ao aminy na tsia.

Ny Filankevitra dia afaka ihany koa, manankina amin’ny iray amin’ny mpikambana ao aminy, na misy na tsy misy fahafahana manolo azy, ny fanatanterahana fanapahan-kevitra voafaritra iray na maromaro.

 

TITRE IV

DIRECTION GENERALE

 

Art. 25 - Directeur général : La direction de la Caisse est assurée par le Président du Conseil d’administration et un Directeur général choisi parmi les administrateurs ou en dehors d’eux.

 

Le Directeur général est désigné par le Conseil d’administration. Son mandat prend fin dans les mêmes conditions.

Le Conseil d’administration fixe dans l’acte qui nomme les pouvoirs de Directeur général.

LOHATENY IV

FOIBEM- PITONDRANA ANKAPOBE

 

And. 25 - Tale jeneraly : Ny foibem-pitondrana ny Caisse dia iandraiketan’ny Filohan’ny Filankevim-pitondrana sy Tale jeneraly iray nofidina tamin’ireo mpihevi-draharaha na ankoatra azy ireo.

Ny Tale jeneraly dia tendren’ny Filankevi-pitondrana. Toy izany ihany koa no ampitsaharana azy amin’ny asany.

Ny Filankevi-pitondrana no ma-metra ao amin’ny taratasin-draharaha izay nanendrena azy, ny fahefan’ny Tale jeneraly.

 

TITRE V

ASSEMBLEE GENERALE

 

Art. 26 - Nature des Assemblées : I. Les Assemblées générales constitutives sont constituées par l’Etat, apporteur en nature, et les personnes physiques ou morales ayant souscrit aux vingt mille (20.000) actions de numéraire émise en vue de la constitution de la Société Anonyme CEM.

 

 

Dans ces assemblées constitutives, chacun des souscripteurs disposent d’un nombre de voix égal à celui des actions souscrites par lui sans que ce nombre puisse excéder dix (10), le mandataire d’un souscripteur disposant des voix de son mandant dans les mêmes conditions et dans les mêmes limites.

 

 

LOHATENY V

FIVORIAMBE

 

And. 26 - Toetry ny fivoriana : I. Ny Fivoriambem-panorenana dia ajoron’ny Fanjakana mpanolo-pananana, sy ireo vatan-tenan’olona na fikambanana mizaka zo aman’andraikitra nanonom-bola amin’ireo petrabola roa alina (20.000) natao lelavola hoenti-manorina ny sosaiety tsy anavahana anarana CEM.

 

Amin’ireo Fivoriambem-panorenana ireo, ny mpanonom-bola tsirairay avy dia manana isam-bato mira ny isan’ny petrabola noto-noniny kanefa izany isa izany dia tsy azo atao mihoatra ny folo (10), ary amin’izany ny nahazo fahefana taminà mpanonom-bola iray dia mampiasa ny isam-bato ananan’ny nanome fahefana azy, araka ny fepetra sy ny farafetra voalaza ihany.

L’Etat apporteur ne participe pas au vote des résolutions ayant trait à ses apports en nature.

 

Ny Fanjakana mpanolo-pana-nana dia tsy mandray anjara amin’ny fandaniana ny fanapahan-kevitra mikasika ny tolo-pananana nataony.

Les conditions de quorum et de majorité pour les assemblées constitutives sont celles de l’Assemblée générale extraordinaire.

 

II. L’Assemblée générale ordinaire est réunie chaque année dans les six mois qui suivent la clôture de l’exercice sur convocation du Conseil d’Administration.

Elle peut être convoquée extraordinairement toutes les fois que le Conseil d’administration ou le commissaires aux comptes jugent utile, ou sur requête d’un groupe d’actionnaires représentant au moins le quart du capital social, afin de délibérer sur les affaires sociales.

 

III. L’Assemblée générale extraordinaire se réunit sur la convocation du Conseil d’administration, pour prendre des décisions relatives à une modification des statuts.

 

Ny fepetra momba ny isa tratrarina sy ny fahabetsahan’isa ho an’ny Fivoriam-panorenana dia ireo izay ampiharina amin’ny Fivoriambe tsy ara-potoana.

II. Ny Fivoriambe ara-potoana dia mivory isan-taona ao anatin’ny enim-bolana manaraka ny famaranana ny taom-piasana, araka ny fanaikana ataon’ny Filankevi-pitondrana.

Azo antsoina hivory tsy ara-potoana koa izy isak’izay rehetra heverin’ny Filankevi-pitondrana na ny mpanamarin-kaonty fa ilaina izany, na raha ny fangatahan’ny vondron’ny tomponà petrabola misolo tena ahay ny ampahefatry ny renivolam-pikambanana, mba hifampidinidinika mikasika ny raharaha ara-tsosialy.

III. Ny Fivoriambe tsy ara-potoana dia atao araka ny fanaikan’ny Filankevi-pitondrana mba han-dray fanapahan-kevitra mikasika ny fanovana fitsipi-piton-drana.

 

Art. 27 - Convocation : Délai - Modes : I. Le délai de convocation des assemblées constitutives, des assemblés ordinaires annuelles et des Assemblées extraordinaires est de quinze jours à partir de la publication de l’avis de convocation.

 

 

Les Assemblées extraordinaires autres que celles réunies sur première convocation sont convoquées après expiration des délais impartis par l’article 31 de la loi du 24 juillet 1867.

 

II. Les convocations sont faites par insertion dans un journal d’annonces légales du lieu de siège social et par lettres individuelles adressées aux actionnaires nominatifs. Lorsque tous les actionnaires sont présents ou représentés à une Assemblée générale, celle-ci aura le caractère d’une Assemblée universelle et elle pourra valablement statuer sur toutes questions mises en délibération même à défaut de convocation régulière.

 

Les avis et lettres de convocation indiquent l’ordre du jour de l’Assemblée et les jours, heures et lieu de réunion. Doivent figurer à l’ordre du jour les propositions du ressort de l’Assemblée générale ordinaire communiquées au Conseil par un groupe d’actionnaires représentant au moins le quart du capital social.

 

 

L’Assemblée se réunit, soit au siège social, soit à l’un des bureaux administratifs de la Caisse, soit en tout autre endroit de la ville où se trouve le siège social.

And. 27 - Fiantsoana – Fe-potoana- Fombafomba : I. Ny fe-potoana fiantsoana ny Fivoriambe fananganana, ny Fivoriambe ara-potoana isan-taona ary ny Fivoriambe tsy ara-potoana dia dimy ambin’ny folo andro manomboka ny fampahafantarana ny filazana fiantsoana hivory.

Ny Fivoriambe tsy ara-potoana hafa noho izay nantsoina araka ny fanaikana voalohany dia atao rahefa tapitra ny fe-potoana volazan’ny andininy faha-31 amiin’ny lalàna tamin’ ny 24 jolay 1867.

 

II. Ny fiantsoana hivory dia atao amin’ny alalan’ny famoahan-dahatsoratra amin’ny gazety misahana ny filazana voadidin’ny lalàna ao amin’ny toerana misy ny foibem-pikam-banana sy araka ny taratasy manokana nalefa amin’ny tompona petrabola voalaza anarana. Raha toa ny tomponà petrabola rehetra ka tonga manatrika ny voasolotena amin’ny fivoriambe mahafaobe ka afaka manapaka ara-dalàna mikasika ny fanontaniana rehetra ifampidinihana, na dia tsy misy fiantsoana ara-dalàna aza.

Ny filazana sy taratasy fiantsoana dia manondro ny fandaharam-potoana amin’ny Fivoriambe sy ny andro, ora ary toerana anaovana ny fivoriana. Tokony ho hita ao amin’ ny fandaharam-potoana ny tolo-kevitra hotinapaky ny Fivoriambe ara-potoana nampitain’ ny vondron’ny tomponà petrabola misolo tena ahay ny ampahaefatry ny renivolam-pikambanana tamin’ny Filankevitra.

Ny Fivoriambe dia atao, na ao amin’ny foibem-pikambanana, na ao amin’ny iray amin’ireo biraom-pitondrana ny Caisse, na any amin’ny toerana hafa ao amin’ny tanàna misy ny foibem-pikam-banana.

 

Art. 28 - Conditions d’admission aux Assemblées : Tout actionnaire justifiant de son identité est admis aux Assemblées.

 

Tout actionnaire absent peut se faire représenter par un autre actionnaire muni d’un pouvoir dont la forme aura été préalablement fixée par le Conseil d’administration et qui aura été tenu à la disposition des actionnaires au siège social.

 

 

Tout représentant légal d’un membre d’assemblée (Délégué d’une association civile, associé d’une société en nom collectif, gérant d’une Société à responsabilité limitée ou d’une Société en commandite, délégué du Conseil d’administration d’une Société anonyme, liquidateur amiable ou judiciaire d’une entreprise en liquidation, syndic d’une faillite, mari de femme mariée sous un régime autre que celui de la séparation des biens, tuteurs de mineurs ou interdits, etc....) aura accès aux Assemblées sans avoir été personnellement actionnaire de la Caisse.

 

 

Nu-propriétaire ou usufruitier sont, à moins de conventions contraires, valablement représentés par l’usufruitier.

And. 28 - Fepetra fandraisana hitarika ny Fivoriambe : Ekena hiatrika ny Fivoriambe izay rehetra mpikambana afaka manamarina ny maha mpikambana azy.

Izay rehetra tomponà petrabola tsy tonga dia afaka mampisolo tena tomponà petrabola iray hafa nomem-pahefana ara-dalàna ka ny endrik’izany dia hofaritan’ny Filankevim-pitondrana mialoha ary apetraka ho azon’ny tomponà petrabola zahana ao amin’ny foibem-pikambanana.

Izay rehetra solontena ara-dalàna ny mpikambana iray ao amin’ny Fivoriambe (Delegen’ny fikambanana sivily, mpikambana aminà sosaiety itambarana anarana, mpitantana sosaiety misahana andraikitra voafetra na sosaiety tsy tantanan’ny tomponà petrabola, delegen’ny Filankevim-pitondrana ny sosaiety tsy anavahana anarana, mpamaram-pananana, syndic amin’ny fahabankiana, vadin’ny vehivavy nanambady araka ny fomba hafa noho ny fisaraham-pananana, mpiantoka ny zaza tsy ampy taona na ny voarara, ets… ) dia afaka mandray anjara amin’ny Fivoriambe kanefa tsy voatery ho tomponà petrabola, amin’ny ana-ran’ny tenany ao amin’ny Caisse.

Ny tena tompony sy ny mpisitraka ny tombontsoa amin’izany, afa-tsy raha hoe misy fifanarahana mifanohitra amin’izany, dia soloin’ny mpisitraka tena, ara-dalàna.

 

Art 29 - Bureau de l’Assemblée : L’Assemblée générale est présidée par le président du Conseil d’administration ou par l’administrateur désigné pour le remplacer, ou encore par le ou l’un des commissaires aux comptes lorsque l’Assemblée a été convoquée par lesdits commissaires.

 

Les deux actionnaires représentant tant par eux-mêmes que comme mandataires, le plus grand nombre d’actions, remplissent les fonctions de scrutateurs, s’ils acceptent.

 

Le bureau désigne un secrétaire qui peut être pris en dehors de l’Assemblée.

Il est tenu une feuille de présence indiquant les noms, prénoms et domicile des actionnaires présents ou représentés et le nombre d’actions possédées par chacun d’eux. Cette feuille, dûment margée par les actionnaires présents et par les mandataires de ceux représentés, est déposé au siège social, après avoir été certifiée exacte et arrêté Ne varietur par les membres du bureau. Cette feuille doit être communiquée à tout requérant.

And. 29 - Biraon’ny Fivoriambe : Ny Fivoriambe dia tarihin’ ny Filohan’ny Filankevi-piton-drana na ny mpihevi-draharaha notendrena hisolo azy, na ihany koa ny iray amin’ireo mpanamarin-kaonty raha toa ka ireo mmpanamarin-kaonty ireo no nampiantso ny Fivoriambe.

Ny tomponà petrabola roa manana, na amin’ny anarany izany na amin’ny maha-nomem-pahefana azy, ny petrabola betsaka indrindra, no manao ny asan’ny mpa-naramaso, raha toa ka ekeny izany.

Ny birao no manendry sekretera iray izay azo alaina ivelan’ny Fivoriambe.

Misy taratasy fanamarinam-pahatongavana tànana manondro ny anarana, fanampin’anarana sy fonenan’ny tomponà petrabola tonga nanatrika na voasolontena ary ny isan’ny petrabola ananan’izy ireo tsirairay avy. Io taratasy io, rahefa voasonian’ny tomponà petrabola tonga nanatrika sy nomem-pahefana avy amin’ireo soloin-tena ara-dalàna, dia apetraka ao amin’ ny birao fa marina sy faranana ho tsy azo ovana intsony. Tsy maintsy ampahalalaina izay mangataka izany io taratasy io.

 

Art. 30 - Effet des délibérations - Procès-verbaux : L’assemblée générale régulièrement constituée représente l’universalité des actionnaires, et ses décisions prises valablement obligent tous les actionnaires, même les absents, les dissidents et les incapables.

 

Toutes décisions portant atteinte aux droits d’une catégorie d’actions doivent cependant, pour devenir définitivement applicables, avoir été ratifiées par une Assemblée spéciale des actionnaires de la catégorie intéressée.

 

Les délibérations de l’Assemblée générale sont constatées par des procès-verbaux inscrits dans un registre spécial et signé, sinon par tous les membres du bureau, du moins par la majorité d’entre eux.

 

Les copies ou extraits de ces procès verbaux à produire en justice ou à fournir aux tiers sont certifiés par le Président du Conseil d’administration ou par deux administrateurs.

 

Après la dissolution de la Caisse et pendant sa liquidation, les copies et extraits sont signés par les liquidateurs, ou le cas échéant par le liquidateur unique.

And. 30 - Vokatry ny fanapahan-kevitra – Fitànana an-tsoratra : Ny Fivoriambe natsangana ara-dalàna dia misolotena ny fiombonamben’ny tomponà petrabola, ary ny fanapahana noraisiny ara-dalàna dia manery ny tomponà petrabola rehetra, na dia ireo tsy tonga, nisintanka sy tsy mpanao na inona na inona aza.

Ny fanapahan-kevitra rehetra manohintohina ny zon’ny sokajim-petrabola iray anefa, mba ho azo ampiharina tanteraka, dia tsy maintsy ankatoavin’ny Fivoriambe manokana ataon’ny tomponà petrabola ao amin’ilay sokajy voakasika.

Ny fanapahan-kevitry ny Fivoriambe dia hita fototra amin’ny alalan’ny fitànana an-tsoratra voarakitra ao amin’ny rejisitra manokana sy vita sonia, ka raha tsy ny mambra rehetra ao amin’ny birao no manao izany dia farafaharatsiny ahay ny ankamaroan’izy ireo.

Ny kopia na tsoan-tsoratra avy amin’ireo fitànana an-tsoratra ireo ka ampiasaina amin’ny fitsarana na omena olon-kafa dia hamarinin’ny Filohan’ny Filankevi-pitondrana na mpihevi-draharaha roa.

Aorian’ny fandravana ny Tahiry ary mandritra ny famaranana ny fananany, ny kopia sy tsoa-tsoratra dia soniavin’ny mpamaram-pananana, na raha misy izany, ny mpamaram-pananana tokana.

 

Art. 31 - Votes : Chaque membre de l’Assemblée a autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Toutefois dans les assemblées constitutives, chaque membre de l’Assemblée ne peut disposer de plus de dix voix.

 

 

Les votes sont exprimées par mains levées, à moins que le scrutin secret ne soit demandé par un ou plusieurs membres de l’Assemblée représentant le dixième du capital social.

 

 

Les délibérations de l’Assemblée générale ordinaire sont prises à la majorité des voix des membres présents ou représentés. Celles de l’Assemblée générale extraordinaire sont prises à la majorité des deux tiers des voix des membres présents ou représentés.

 

And. 31 - Fifidianana : Ny mpi-kambana tsirairay ao amin’ny Fivoriambe dia manana vato arakaraka ny isan’ny petrabola ananany na soloiny tena. Na izany aza anefa, amin’ny Fivoriambe fananganana, ny mambra tsirairay ao amin’ny Fivoriambe dia tsy afaka manana vato mihoatra ny folo.

Ny latsabato dia atao amin’ny alalan’ny tsangan-tànana, afa-tsy raha hoe nangatahin’ny iray na maromaro amin’ireo mpikambana ao amin’ny Fivoriambe manana ny ampahafolon’ny renivolam-pikambanana ny hanaovana latsabato miafina.

Ny fanapahan-kevitry ny Fivoriambe ara-potoana dia izay lany eran’ny ankamaroan’ny mambra tonga nivory na nosoloin-tena. Ny an’ny Fivoriambe tsy ara-potoana dia izay lany eran’ny roa ampahatelon’ny mambra tonga nivory na nosoloin-tena.

Art. 32 - Quorum : I. Pour délibérer valablement, les Assemblées générales ordinaires annuelles ou l’Assemblée ordinaire convoquée extraordinairement doit réunir un nombre d’actionnaires représentant le quart au moins du capital social, étant bien spécifié que ce quorum est calculé après déduction de la valeur nominale des actions privées du droit de vote, en vertu des dispositions législatives ou réglementaires.

 

 

A défaut, l’Assemblée est de nouveau convoquée dans les formes et délais prescrits à l’article 27 des présents statuts, et les décisions sont valablement prises quel que soit le nombre d’actions représentées, mais elles ne peuvent porter, que sur les questions figurant à l’ordre du jour de la première réunion.

 

II. Pour délibérer valablement, les Assemblées générales autres que les Assemblées ordinaires doivent sur première convocation réunir un nombre d’actionnaires représentant au moins la moitié du capital social.

A défaut de ce quorum, l’Assemblée est convoquée une seconde fois et ne délibère valablement que si elle réunit le tiers du capital social.

Si cette seconde Assemblée n’atteint pas encore le quorum, il est convoqué une troisième Assemblée où il suffit de la représentation du quart du capital social.

A défaut de ce quorum, cette troisième Assemblée peut être prorogée à une date ultérieure de deux mois au plus tard à partir du jour auquel elle avait été convoquée, et doit réunir au moins un quart du capital social.

And. 32 - Ny isa tratrarina : I. Mba ahazoana manapa-kevitra ara-dalàna, ny Fivorambe ara-potoana isan-taona na ny Fivoriana tsotra nantsoina hivory tsy ara-potoana dia tsy maintsy mahatafavory tomponà petrabola manana ahay ny ampahaefatry ny renivolam-pikambanana, ka marihina tsara fa io isa tratrarina io dia kajiana aorian’ny fanesorana ny sandan’ny petrabola tsy manan-jo handatsa-bato, araka ny voala-zan’ny fepetra raiketin’ny lalàna sy ny didy amam-pitsipika.

Raha tsy tratra izany dia antsoina indray ny fivoriana araka ny fomba sy fe-potoana voalazan’ny andininy faha-27 amin’izao fitsipi-pitondrana izao, ary dia ara-dalàna ny fanapahan-kevitra raisina na firy na firy ny isan’ny petrabola nosoloin-tena, nefa izany dia tsy hikasika afa-tsy ny momba ny fanontaniana voarakitra ao amin’ ny fandaharam-potoanan’ny fivoriana voalohany.

II. Mba ahazoana manapa-kevitra ara-dalàna, ny Fivoriambe hafa noho ny fivoriana tsotra dia tsy maintsy mahatafavory, amin’ny fiantsoana hivory voalohany, tomponà petrabola manana ahay ny antsasaky ny renivolam-pikambanana.

Raha tsy tratra io isa io, dia antsoina hivory fanindroany ny fivoriana ary tsy ara-dalàna ny fanapahan-kevitra raha tsy voasolo tena ny ampahatelon’ny renivolam-pi-kambanana.

Raha toa ka mbola tsy tratra io isa io amin'ny fivoriana fanindroany dia antsoina ny fivoriana fanintelony ka ampy amin’izany ny fisoloan-tena ny ampahefatry ny renivolam-pikambanana.

Raha tsy tratra io isa io, ny fivoriana fanintelony dia ahemotra roa volana farafahaelany manomboka ny andro niantsoana izany, ary tsy maintsy maha-solotena ahay ny ampahaefatry ny renivolam-pikambanana izany.

 

Art. 33 - Compétences : I. L’Assemblée générale ordinaire entend le rapport du Conseil d’administration sur la marche de la Société ainsi que le rapport du ou des commissaires aux comptes :

 

- Elle discute, redresse, approuve les comptes et donne quitus à la gestion des administrateurs ;

 

- Elle approuve ou désapprouve les conventions visées à l’article 40 de la loi du 21 Juillet 1867 ;

 

- Elle décide de l’affectation et de la répartition des bénéfices ;

- Elle nomme, remplace ou réélit un administrateur conformément aux dispositions de l’article 14 des présents statuts, tant que l’Etat détiendra 50% ou plus du capital social ;

 

 

- Elle peut révoquer les administrateurs qu’elle a nommés, sans avoir à justifier sa décision ;

 

- Elle nomme le ou les commissaires (s) aux comptes ;

- Elle détermine l’allocation du Conseil d’Administration à titre de jetons de présence et celle du ou des commissaires aux comptes ;

- Elle autorise tous emprunts, par voie d’émission d’obligations ou de titres négociables, à condition que le capital social soit entièrement libéré ;

 

- Elle délibère sur toutes autres propositions portées à son ordre du jour et qui ne sont pas de la compétence de l’Assemblée générale extraordinaire ;

- Elle confère au Conseil d’administration les autorisations nécessaires pour tous les cas où les pouvoirs à lui attribuer serait insuffisants.

 

II. L’Assemblée générale extraordinaire statue sur les modifications à apporter aux statuts.

 

Elle ne peut toutefois, ni changer la nationalité de la Société, ni augmenter les engagements des actionnaires.

 

Le texte des résolutions soumises à l’approbation de l’Assemblée générale extraordinaire sera tenu au siège social à la dispositions des actionnaires quinze jours au moins avant la date de réunion.

And. 33 - Fari-pahefana : I. Ny Fivoriambe ara-potoana no mihaino ny tatitra avy amin’ny Filankevi-pitondrana mikasika ny fizotry ny sosaiety ary koa ny tatitra avy amin’ny na ireo mpanamarim-kaonty :

 

*      Mifampidinika, manitsy, mankato ny kaonty ary manala arakaraka ny fitantanana ataon’ny mpihevi-draharaha izy ;

*      Mankato na mitsipaka ny fifanarahana voalazan’ny andininy faha-40 amin’ny lalàna tamin’ny 21 jolay 1867 izy ;

- Izy no manapaka ny amin’ny fampiasana sy fitsinjarana ny tombom-barotra ;

- Izy no manendry, manolo na mifidy indray ny mpihevi-draharaha, araka ny fepetra voalazan’ny andininy faha-14 amin’izao fitsipi-pitondrana izao, raha toa ka mbola ny Fanjakana no mitàna ny 50 isan-jatony ahay amin’ny renivolam-pikambanana ;

- Izy no afaka mandroaka ny mpihevi-draharaha izay notendreny, ka tsy voatery hanamarina ny fanapahan-keviny izy ;

*      Izy no manendry ny na ireo mpanamarin-kaonty ;

- Izy no mamaritra ny vola omena ny Filankevi-pitondrana araka ny filazam-pahatongavana sy ny an’ny na ireo mapanamarin-kaonty ;

- Izy no manome alalana ny fisamboram-bola rehetra, amin’ ny alalan’ny famoahana taratasy filazam-pananana, raha toa ka voarotsaka tanteraka ny renivolam-pikambanana ;

- Izy no manapaka mikasika ny tolo-kevitra hafa rehetra voarakitra ao amin’ny fandaharam-potoana ka tsy ao anatin’ny fari-pahefan’ny Fivoriambe tsy ara-potoana ;

- Izy no manome ny Filankevi-pitondrana ny fahazoan-dàlana ilaina amin’ny fisehoan-javatra rehetra izay tsy voasahan’ny fahefana nomena azy.

II. Ny fivoriambe tsy ara-potoana no manapaka mikasika ny fanovana atao amin’ny fitsipi-pitondrana.

Na izany aza anefa, dia tsy azony atao, na ny manova ny zo zakain’ny sosaiety, na ny mampitombo ny andraikitry ny tomponà petrabola.

Ny rijan-teny mikasika ny fanapahan-kevitra naroso hankatoavin’ny Fivoriambe tsy ara-potoana dia hotanana ao amin’ny foibem-pikambanana ho azon’ny tomponà petrabola zahana dimy ambin’ny folo andro ahay mialoha ny vaninandro anaovana ny fivoriana.

 

TITRE VI

INVENTAIRE – AFFECTATION DES BENEFICES

 

 

Art. 34 - Année sociale - Inventaire - Droit de communication : L’année sociale commence le premier janvier de chaque année et se termine le trente et un décembre.

 

Par exception, le premier exercice comprendra le temps écoulé depuis le jour de la constitution définitive de la société jusqu’au 31 décembre 1995.

Il est établi chaque année, conformément à l’article 9 du Code de Commerce, un inventaire contenant l’indication de l’actif et du passif de la Caisse. un compte de résultat et un bilan.

 

Ces documents établis chaque année dans la même forme, à moins d’une modification autorisée par l’Assemblée générale ordinaire, sont mis à la disposition des Commissaires aux comptes quarante jours au moins avant la réunion de l’Assemblée générale annuelle.

 

Ils sont tenus à la disposition des actionnaires au siège social quinze jours au moins avant la date de l’Assemblée.

 

A toute époque de l’année, tout actionnaire peut prendre connaissance ou copie de tous les documents soumis aux trois dernières Assemblées générales annuelles ou des procès-verbaux des Assemblées.

LOHATENY VI

FITANISAM – PANANANA - FANOKAFANA NY TOMBOM – BAROTRA

 

And. 34 - Taom-piasana – Fitanisam-pananana – Zo ho fampahafantarana : Ny taom-piasana dia manomboka ny voalohan’ny volana janoary isan-taona ka mifarana ny iraika amby telopolo desambra.

Noho ny antony manokana, ny taom-piasana voalohany dia mandrakotra ny fotoana lany hatramin’ny andro nahatafatsanganana tanteraka ny sosaiety ka hatramin’ny 31 desambra 1995.

Atao isan-taona, araka ny andininy faha-9 amin’ny Fehezan-dalàna momba ny varotra, ny fitanisam-pananana ahitana ny hana enti-mihetsika sy rambin’ny Caisse, ny kaontin’ny vokatra sy ny todik’ efa.

Ireo taratasy firaketana ireo, atao isan-taona ka mitovy ihany ny endrika nanaovana azy, afa-tsy raha hoe misy fanovana nahazoan-dàlana avy amin’ny Fivoriambe ara-potoana, dia apetraka ho azon’ny mpanamarin-kaonty ampiasaina efapolo andro ahay mialoha ny fotoana anaovana ny Fivoriambe isan-taona.

Izany dia apetraka ho azon’ny tomponà petrabola zahana ao amin’ny foibem-pikambanana dimy ambin’ny folo andro ahay mialoha ny vaninandro anaovana ny fivoriana.

Mandritra ny taona, dia azon’ny tomponà petrabola rehetra atao ny mizaha na maka kopian’ireo taratasy firaketan-draharaha rehetra naroso hodinihin’ny Fivoriambe isan-taona tanatin’ny telo taona na ny fitànana an-tsoratra ny Fivoriana.

 

Art. 35 - Affectation et répartition des bénéfices : Les bénéfices nets annuels se composent des produits de l’exercice déduction faite des frais généraux et autres charges sociales, ainsi que tous amortissements de l’actif social et de toutes provisions pour risques commerciaux et industriels décidés par l’Assemblée générale.

 

 

 


Ces bénéfices sont affectées et reparties dans l’ordre suivant :

                15 pour cent au moins pour constituer le fond de réserve spécial de l’article 41 de l’ordonnance n° 88-005 du 18 avril 1988 ;

 

                Les sommes que l’Assemblée générale des actionnaires juge à propos de la constitution des réserves extraordinaires (fonds de garantie, de modernisation du réseau,...) ;

 

                La somme nécessaire pour servir aux actions à titre de premier dividende, un intérêt calculé au taux de 8 pour cent l’an sur le montant non amorti de leur valeur nominale sans toutefois, que l’insuffisance des bénéfices d’un exercice puisse donner lieu à un prélèvement complémentaire sur les bénéfices des exercices précédents ;

 

                Sur l’excédent disponible, l’Assemblée générale ordinaire, sur la proposition du Conseil d’administration, a le droit de prélever toutes sommes qu’elle juge convenable à fixer, soit pour être reportées soit pour être versées à un ou plusieurs fonds de réserves extraordinaires, généraux ou spéciaux, dont elle règle l’affectation ou l’emploi.

And. 35 - Fanokanana sy fi-
tsinjarana ny tombom-barotra :
Ny tombom-barotra afa-karatsaka isan-taona dia ahitana ny vokatra avy amin’ny taom-pitantanana, rahefa nesorina ny sara ankapobe sy ny loloha ara-tsosialy hafa, ary koa ny fanarenam-bidy ny hanam-pikambanana sy ny tahiry rehetra iatrehana izay mety hiseho eo amin’ny lafiny ara-barotra sy taozava-baventy notinapaky ny Fivoriambe.

Izany tombom-barotra izany dia atokana sy tsinjaraina araka izao filaharana manaraka izao :

    15 isan-jato ahay hananganana ny tahiry fiandry manokana voalazan’ny andininy faha-41 amin’ny hitsivolana l.f. 88-005 tamin’ny 18 aprily 1988 ;

    Ny vola heverin’ny Fivoriamben’ny tomponà petrabola fa ilaina ho ferana hananganana ny tahiry noho ny antony manokana (tahiry fiantohana, tahiry ho fanavaozana ny tambajotra…) ;

    Ny vola ilaina hisahanana ny fanomezana ho zara tombony voalohany amin’ny petrabola, zanabola izay kajiana ho 8 isan-jato isan-taona amin’ny tetiny mbola tsy voaverim-bidy amin’ny sandany, kanefa ny tsy fahampian’ny tombom-barotra amin’ny taom-piasana iray dia tsy ahafahana mihitsy maka vola famenony amin’ny tombom-barotra tamin’ny taom-piasana teo aloha ;

Amin’ny ambiny sisa tavela, ny Fivoriambe ara-potoana, araka ny tolo-kevitra avy amin’ny Filankevi-pitondrana, dia afaka manala izay vola rehetra heverina fa mety ampiasaina, na ho zara tombony faharoa amin’ny petrabola, na hoentina indray amin’ny taom-piasana manaraka, na harotsaka aminà tahiry fiandry noho ny antony manokana, ankapobe na voatokana iray na maromaro ka izy ihany no hanisy fitsipika momba ny fanokanana na ny fampiasana izany.

 

Art. 36 - Paiement des dividendes : Le paiement des dividendes se fait annuellement aux époques fixées par l’Assemblée générale ou à défaut, par le Conseil d’Administration.

And. 36 - Fanefana ny zara tombony : Ny fanefana ny zara tombony dia atao isan-taona ka amin’ny vanim-potoana noferan’ny Fivoriambe, na, raha tsy misy izany, noferan’ny Filankevi-pitondrana.

 

TITRE VII

CONTROLES

 

Art. 37 - Contrôle de la CCBEF : La Caisse est soumise au contrôle de la Commission de Contrôle des Banques et des Etablissements Financiers (CCBEF).

 

La CCBEF peut prendre à son égard l’une des sanctions ci-après :

    L’avertissement ;

    Le blâme ;

    L’interdiction d’effectuer l’une ou l’autre des activités d’épargne ou de crédit ;

 

    La suspension temporaire d’un ou de plusieurs dirigeants avec ou sans nomination d’un Administrateur provisoire ;

 

    La démission d’office d’une ou plusieurs personnes avec ou sans nomination d’un Administrateur provisoire.

LOHATENY VII

FANARAHAMASO

 

And. 37 - Fanaraha-maso ataon’ny CCBEF : Ny Caisse dia aroso ho eo ambany fana-
raha-maso ataon’ny Vaomiera mpanara-maso ny banky sy ny antokon-draharaha mpampiasa vola (CCBEF).

Azon’ny CCBEF ampiharina aminy ny iray amin’ireto sazy ireto :

      Ny fampitandremana ;

      Ny faniniana ;

      Ny fandrarana tsy hanao ny iray amin’ireo raharaha mikasika ny fampindramam-bola sy ny fampisamboram-bola ;

      Ny fampiantoana amin’ny asany mandritry ny fotoana fohy ny iray na maromaro amin’ireo mpitantana ombana na tsia ny fanendrena mpihevi-draharaha vonjimaika ;

      Ny fanalana avy hatrany amin’ny asany olona iray na maromaro ombana na tsia ny fanendrena mpihevi-draharaha vonjimaika.

 

Art. 38 - Commissaire aux comptes : Indépendamment des contrôles et audits internes que le Directeur général peut faire effectuer pour son compte, les comptes de la Caisse seront soumis à un audit annuel effectué par un ou plusieurs commissaires aux comptes désigné(s) pour un an par l’Assemblée générale constitutive, pour trois (3) ans par l’Assemblée générale ordinaire.

Ces commissaires doivent remplir les conditions légales d’éligibilité.

 

Ils ont pour mandat de vérifier les livres, la Caisse, le portefeuille et les valeurs de la Société, de contrôler la régularité et la sincérité de inventaires et des bilans, ainsi que l’exactitude des informations données sur les comptes de la Caisse dans le rapport du Conseil d’Administration.

 

Ils peuvent à toute époque de l’exercice, opérer les vérifications ou contrôles qu’ils jugent opportuns. En cas d’urgence, ils ont la faculté de convoquer l’Assemblée générale des actionnaires.

 

Ils rendent compte à l’Assemblée générale ordinaire annuelle de l’exécution de leur mandat, à chaque exercice et signalent les irrégularités et les inexactitudes s’ils en ont relevé.

 

Ils établissent un rapport dans les termes des articles 6 et 7 du décret du 3 septembre 1936 au cas où le Conseil d’Administration propose à l’Assemblée une modification au régime de droit commun en matière de souscription aux augmentations du capital.

 

 

A défaut de nomination de Commissaires par l’Assemblée générale ou en cas d’empêchement ou de refus d’un ou de plusieurs Commissaires nommés, il est procédé à leur nomination ou à leur remplacement par ordonnance du Président du Tribunal de Commerce du lieu du siège social, à la requête de tout intéressé, les administrateurs dûment appelés.

 

 

Le commissaire nommé en remplacement d’un autre ne demeure en fonction que pendant le temps qui reste à courir du mandat de son prédécesseur.

Tout Commissaire sortant est rééligible.

 

Les Commissaires ont droit pour chaque exercice, à une rémunération dont le montant, porté dans les frais généraux, est fixé par l’Assemblée générale ordinaire et demeure maintenu jusqu’à décision contraire.

 

Ils établissent un rapport spécial sur les opérations prévues par l’article 40 du 24 juillet 1867, dont une copie est à adresser à l’Assemblée nationale.

 

And. 38 - Mpanamarin-kaonty : Ankoatry ny fanaraha-maso sy ny audits anatiny izay azon’ny Tale jeneraly ampanaovina amin’ny anarany, ny kaontin’ny Caisse dia aroso hanaovana audit isan-taona, audit izay ataon’ny mpanamarin-kaonty iray na maromaro notendren’ny Fivoriambe fananganana hiasa mandritry ny herintaona, ary notendren’ny Fivoriambe ara-potoana hiasa mandritry ny telo taona.

Ny mpanamarin-kaoty dia tsy maintsy mahafeno ny fepetra voadidin’ny lalàna momba ny fahazoana milatsaka hofidina.

Adidiny ny manamarina ny boky, ny tahiry, ny fitambaran’ny fananana ary ny haren’ny sosaiety, manara-maso ny maha-ara-dalàna sy marina ny fitanisam-pananana sy ny todik’efa, ary ny fahamarinan’ny zava-boalaza momba ny kaontin’ny Caisse ao amin’ny tatitra ataon’ny Filankevi-pitondrana.

Azony atao, amin’ny fotoana rehetra mandritry ny taom-piasana, ny manao ny fanamarinana na fanaraha-maso heveriny fa ilaina. Raha misy hamehana dia azony atao ny miantso ny Fivoriamben’ny tomponà petrabola.

Manao tatitra amin’ny Fivoriambe ara-potoana isan-taona izy ireo mikasika ny fanatanterahany ny andraikiny, isaky ny taom-piasana ary marihiny ny zavatra tsy ara-dalàna sy tsy marina izay mety ho tsikariny.

Anaovan’izy ireo tatitra araka ny voalazan’ny andininy faha-6 sy faha-7 amin’ny didim-panjakana tamin’ny 3 septambra 1936 raha toa ny Filankevi-pitondrana ka manolotra amin’ny Fivoriana soso-kevitra ny amin’ny hanovana ny sata mikasika ny lalàna mifehy ny besinimaro momba ny fanononam-bola amin’ny fanondrotana ny renivolam-pikambanana.

Raha toa ka tsy nanendry mpanamarin-kaonty ny Fivoriambe na raha tsy afaka na mandà ny iray na maromaro amin’ireo mpanamarin-kaonty voatendry, dia atao ny fanendrena na fanoloana azy ireo amin’ny alalan’ny didim-pitsarana avoakan’ny Filohan’ny tribonaly momba ny varotra ao amin’ny toerana misy ny foibem-pikambanana, araka ny fangatahan’izay rehetra voakasika, rahefa nantsoina ara-dalàna ny mpihevi-draharaha.

Ny mpanamarin-kaonty notendrena hisolo toerana ny iray hafa dia tsy mijanona ho am-perin’asa afa-tsy mandritra ny fotoana sisa amin’ny fe-potoana iasan’ilay nodimbiasany.

Mbola azo fidina izay rehetra mpanamarin-kaonty nahavita ny fe-potoana niasany.

Ny mpanamarin-kaonty, isaky ny taom-piasana tsirairay, dia manan-jo aminà karama ka ny habetsahany, izay soratana ho isan’ny fandaniana ankapobe, dia feran’ny Fivoriambe ara-potoana ary dia tànana hanan-kery mandra-pisian’ny fanapahana mifanohitra amin’izany.

Manao tatitra manokana izy ireo mikasika ny lahasa voasoritra ao amin’ny andininy faha-40 amin’ny lalàna tamin’ny 24 jolay 1867, ka ny kopia iray amin’izany dia ampitaina any amin’ny Antenimierampirenena.

 

TITRE VIII

RELATIONS EXTERIEURES

 

 

Art. 39 - Contrat – programme avec l’Etat : Un contrat-programme reflétant la politique de l’Etat en matière d’épargne sera signé entre l’Etat et la Caisse et déterminera les droits et obligations réciproques des parties.

 

 

 

Il précisera notamment :

*       le fonctionnement de la collecte d’épargne, les modalités de rémunération et de remboursement des dépôts ;

 

*       la qualité des fonds à déposer au Trésor, en contrepartie de la garantie aux dépôts assurés par l’Etat ;

*       les conditions et modalités des retraits que la Caisse pourrait effectuer pour réaliser son objet ;

- les dispositions fiscales à appliquer aux fonds déposés à la Caisse.

 

LOHATENY VIII

FIFANDRAISANA AMIN’NY ANY IVELANY

 

And. 39 - Fifanarahana fandaharanasa amin’ny Fanjakana : Misy fifanarahana fandaharanasa ahitana taratra ny teti-pitondran’ny Fanjakana mikasika ny fampirimam-bola hatao sonia eo amin’ny Fanjakana sy ny Caisse ary hamaritra ny zo aman’andraikitry ny roa tonta.

Izany no hanoritra indrindra :

*      ny fampandehanana ny fanangonana ny fampirimam-bola, ny fombafomba fanomezam-bidy sy fanoneram-bidy ny zavatra napetraka ;

*      ny habetsahan’ny tahiry hapetraka any amin’ny Trésor, ho takalon’ny fiantohana ny zavatra apetraka sahanin’ny Fanjakana ;

*      ny fepetra sy fombafomba fisintonam-bola izay mety hataon’ny Caisse hanatanterahany ny zava-kinendriny ;

*      ny fepetra mikasika ny hetra ampiharina amin’ny tahiry apetraka ao amin’ny Caisse.

 

Art. 40 - Relation avec la poste : Les opérations d’épargne seront effectuées, soit par l’intermédiaire de la poste, soit par tous autres guichets choisis par la CEM.

Un protocole d’accord entre les parties définira les conditions de rémunération des prestations de service à rendre par l’exploitant public poste à la CEM, notamment en ce qui concerne le personnel et les locaux.

 

And. 40 - Fifandraisana amin’ny Paositra : Ny fampirimam-bola dia hatao, na amin’ny alalan’ ny Paositra na amin’ny alalan’ny birao hafa rehetra nofinidin’ny CEM.

Ny fifanarahana eo amin’ny roa tonta no hanoritra ny fepetra fanaramana ny fisahanan’asa nataon’ny mpisahan-draharaham-bahoaka momba ny Paositra amin’ny CEM, indrindra amin’izay mikasika ny mpandraharaha sy ny toerana.

 

TITRE IX

DISSOLUTION - LIQUIDATION

 

 

Art. 41 - Perte des trois quarts du contrat : En cas de perte des 3/4 du capital social, les administrateurs sont tenus de provoquer la réunion d’une assemblée extraordinaire, à l’effet de statuer sur la question de savoir s’il y a lieu de prononcer la dissolution de la Société.

La décision de l’Assemblée, quelle qu’elle soit, est rendue publique.

 

A défaut de convocation des Administrateurs, audit cas de perte des 3/4 du capital social, le ou les commissaires aux comptes doivent réunir l’Assemblée générale.

 

LOHATENY IX

FANNDRAVANA – FAMARANAM PANANANA

 

And. 41 - Fahaverezan’ny telo ampahefatry ny renivola : Raha ny telo ampahaefatry ny renivola no fatiantoka, ny mpihevi-draharaha dia tsy maintsy mampiantso Fivoriambe tsy ara-potoana mba hanapahana raha toa ka tokony horavana ny sosaiety.

Ny fanapahan-kevitry ny Fivoriambe, na manao ahoana na manao ahoana, dia ampahafantarina ny besinimaro.

Raha toa ka tsy mampiantso hivory ny mpihevi-draharaha amin’ izany fahaverezan’ny telo ampahaefatry ny renivolam-pikambana-na izany, ny na ireo mpanamarin-kaonty dia tsy maintsy mampiantso ny Fivoriambe.

 

Art. 42 - Liquidation : A l’expiration de la Société, ou en cas de dissolution anticipée, l’Assemblée générale, sur la proposition du Conseil d’administration, règle le mode de liquidation et nomme le ou les liquidateurs, qui peuvent être pris parmi les membres du Conseil d’administration.

 

La nomination des liquidateurs met fin aux pouvoirs des administrateurs et des commissaires aux comptes.

Pendant le cours de la liquidation et jusqu’à expresse décision contraire, tous les éléments de l’actif social continuent à demeurer la propriété de l’être moral et collectif.

And. 42 - Famaranam-pananana : Rahefa tapitra ny fepotoana aharetan’ny Sosaiety, na raha misy fandravana azy mialoha, ny Fivoriambe no mametra, araka ny tolo-kevitra avy amin’ny Filankevi-pitondrana, ny fomba famaranam-pananana sy manendry ny na ireo mpamaram-pananana izay azo alaina amin’ireo mambra ao amin’ ny Filankevi-pitondrana.

Ny fanendrena ny mparam-panana dia mamarana ny fahefan’ny mpihevi-draharaha sy ny mpanamarin-kaonty.

Mandritra ny fotoana anaovana ny famaranam-pananana ka mandra-pisian’ny fanapahana mifanohitra amin’izany, ny hanam-pikambanana rehetra dia mijanona ihany ho fananan’ilay fikambanana sy itambarambe.

Pendant la liquidation, les pouvoirs de l’Assemblée générale sont maintenus comme pendant la période d’activité de la Caisse. L’Assemblée confère, s’il y a lieu, tous les pouvoirs spéciaux aux liquidateurs, approuve les comptes de la liquidation et donne décharge aux liquidateurs.

 

L’Assemblée est convoquée par les liquidateurs. Ceux-ci sont tenus de procéder à cette convocation lorsqu’il seront requis par des actionnaires représentant au moins le quart du capital social et stipulant les sujets qu’ils attendent voir mettre à l’ordre du jour.

Mandritra ny famaranam-pananana, ny fahefan’ny Fivoriambe dia mijanona ho toy ny tamin’ny fe-potoana niasan’ny Caisse. Raha ilaina, dia omen’ny fivoriana ny mpamaram-pananana ny fahefana manokana rehetra ; izy ihany koa no mankato ny kaontin’ny famaranam-pananana ary manala arakaraka ny mpamaram-pananana.

Ny mpamaram-pananana no mapiantso ny fivoriana. Tsy main-tsy manao io fiantsoana hivory io izy ireo raha toa ka ny tomponà petrabola manana ahay ny ampahefatry ny renivolam-pikambanana no mitaky izany aminy ka voalazan’izy ireo ny anton-javatra heveriny hatao ao amin’ny fandaharam-potoana.

Elle est présidée par le ou les liquidateurs, ou par une personne désignée par l’assemblée. L’assemblée peut toujours révoquer ou remplacer les liquidateurs et étendre ou restreindre leurs pouvoirs.

Tout extrait ou copie du procès-verbal des délibérations de l’Assemblée générale sont valablement signées par le ou les liquidateurs.

Izany dia tarihin’ny na ireo mpamaram-pananana, na tarihin’ ny olona iray notondroin’ny fivoriana. Azon’ny fivoriana atao hatrany ny mandroaka na manolo ny mpamaram-pananana sy manitatra na mampihena ny fahefany.

Izay rehetra tsoa-tsoratra na kopian’ny fitànana an-tsoratra mikasika ny fanapahan-kevitry ny Fivoriambe dia ataon’ny na ireo mpa-maram-pananana sonia ara-dalàna.

Les liquidateurs ont pour mission de réaliser même à l’amiable, tout l’actif immobilier et mobilier de la Caisse, d’étendre le passif, sauf restrictions que l’assemblée générale pourrait y apporter ; ils ont à cet effet, en vertu de leur seule qualité, les pouvoirs les plus étendus d’après les lois et les usages du commerce, y compris ceux de traiter, transiger, compromettre, conférer toutes garanties même hypothécaires s’il y a lieu, renoncer à toutes actions résolutoires, consentir tous désistements et mainlevées, et la radiation de toutes inscriptions, saisies, oppositions et autres empêchements, le tout avec ou sans constatation de paiement ; ils délivrent et certifient les copies ou extraits des procès-verbaux des délibérations du Conseil d’Administration et de l’Assemblé générale, en produire en justice ou ailleurs.

 

 

Ny mpamaram-pananana no miandraikitra ny fanatontosana na amin’ny alalan’ny raharaham-piha-vanana aza, ny fanana-mifaka sy manaraka an’ny Caisse, ny fanefana ny trosa, afa-tsy raha hoe misy fepetra hafa tian’ny Fivoriambe atao amin’izany ; amin’ izany, noho ny maha-izany azy fotsiny, dia manana ny fahefana faran’izay malalaka izy ireo araka ny lalàna sy ny fomba fiasa eo amin’ny sehatry ny varotra, ka anisana’izany ny fikarakarana, ny fitakiana, ny fanaso-ketana, ny fanomezana ny antoka rehetra na dia efa misy tsatoka aza, ny fanekena tsy hanao asa handraisana fanapahan-kevitra, ny fanekena hisintaka na hanala ny tsatoka, ny famonoana ny fisoratana rehetra, fanagiazana, fanoherana ary ny tsy fahafahana hafa, izany rehetra izany dia miaraka na tsia amin’ny fahitana fototra ny fandoavam-bola ; izy ireo no manome sy manamarina ny kopia na tsoa-tsoratra avy amin’ny fitànana an-tsoratra ny fanapahan-kevitry ny Filankevi-pitondrana sy ny Fivoriambe, ampiasaina amin’ny fitsarana na any an-kafa.

En outre, avec l’autorisation de l’Assemblée générale, ils peuvent faire l’apport à toute société de tout ou partie des droits et actions de la Société dissoute ; et ce, moyennant tels prix ou rémunérations quelconques qu’ils aviseront.

 

 

Le produit net de la liquidation, après l’extinction du passif et le paiement de tous frais, sera réparti aux actionnaires proportionnellement au nombre d’actions possédées.

Ankoatra izany, miaraka amin’ ny fanomezan-dàlana avy amin’ny Fivoriambe, dia azon’izy ireo atao ny mamindra aminà sosaiety hafa ny fitambarany na ny ampahany ihany amin’ny zo sy petrabola tao amin’ny sosaiety horavana, ary izany, dia ho sandaina vola na karama izay hifanarahan’izy ireo.

Ny vokatra afa-karatsaka avy amin’ny famaranam-pananana, rehefa voaloa ny trosa sy voaefa ny lany rehetra, dia hozaraina amin’ny tomponà petrabola arakaraky ny isan’ny petrabola ananany.

 

TITRE X

DISPOSITIONS GENERALES

 

Art. 43 - Contestations : Toutes les contestations qui peuvent s’élever soit entre les actionnaires sur l’exécution des présents statuts ou au sujet des affaires sociales, soit entre les actionnaires et la Caisse, sont soumises à deux arbitres respectivement choisis par chacune des parties.

 

A défaut par l’une des parties de désigner son arbitre dans les quinze jours qui suivent la mise en demeure adressée par l’autre partie, celle-ci fait procéder à cette nomination par le Président du tribunal de commerce du lieu du siège social par voie d’ordonnance rendue sur simple requête.

 

 

 

Dans les trente jours qui suivent la désignation du dernier arbitre nommé, les parties doivent saisir les arbitres du litige par un compromis établi d’un commun accord entre elles, à défaut, les arbitres se saisissent eux-mêmes du litige, convoquent les parties et dressent un procès-verbal signé d’eux et des parties ou de l’une d’elles seulement si l’autre fait défaut, lequel procès-verbal vaudra compromis.

 

 

 

En cas de désaccord entre les deux arbitres et pour les départager, le Président du tribunal de commerce du lieu du siège social désignera un tiers arbitre, par voie d’ordonnance sur la requête des deux arbitres ou de l’un d’eux seulement.

 

 

 

Les arbitres devront rendre leur sentence dans un délai de un mois à compter du jour où ils auront été saisis, délai prorogé de quinze jours en cas de nomination d’un troisième arbitre, faute par les arbitres d’avoir rendu leur décision dans ledit délai, la contestation pourra être directement devant les tribunaux compétents.

 

 

La sentence arbitrale sera notifiée par lettre recommandée à l’initiative des arbitres ou, éventuellement, de l’une des parties.

 

Les parties disposeront d’un délai de trente jours à compter de l’envoi de la notification pour faire appel de la sentence arbitrale devant le tribunal compétent, mais sous réserve de pourvoi devant la Cour Suprême.

 

 

LOHATENY X

FEPETRA ANKAPOBE

 

And. 43 - Fifanolanana : Izay fifanolanana rehetra mety hitranga, na eo amin’ny tomponà petrabola mikasika ny fanantanterahana izao fitsipi-pitondrana izao na momba ny raharaha ara-tsosialy, na eo amin’ny tomponà petrabola sy ny Caisse dia aroso hotinapaky ny mpanelanelana roa izay samy nofinidin’ny andaniny sy ankilany.

Raha toa ny iray amin’ireo mpifanandrina ka tsy nanendry ny mpanelanelana azy tanatin’ny dimy amin’ny folo andro manaraka ny fampitandremana nomen’ny andaniny azy, dia azon’ity farany atao ny mampanendry izany ny Filohan’ny tribonaly momba ny varotra ao amin’ny toerana misy ny foibem-pikambanana amin’ny alalan’ ny didim-pitsarana avoaka araka ny fangatahana tsotra natao.

Anatin’ny telopolo andro mana-raka ny fanondroana ny mpanelanelana farany voatendry, ny andaniny sy ankilany dia tsy maintsy mampahafantatra ny mpanelanelana ny olana araka ny fifanarahana hiarahan’izy ireo nanao ; raha tsy misy izany, ny mpanelanelana dia afaka mandray ny raharaha ifanolanana, mampiantso ny andaniny sy ankilany ary manao ny fitànana an-tsoratra nosoniaviny sy ny roa tonta na ny iray amin’ireo ihany raha toa tsy eo ny iray, ka izany fitànana an-tsoratra izany dia zary fifanarahana

Raha misy ny tsy fifanarahana ao amin’ireo mpanelanelana roa ka mba handaminana izany, dia ny Filohan’ny tribonaly momba ny varotra ao amin’ny toerana misy ny foibem-pikambanana no hanendry ny mpanelanelana fahatelo amin’ ny alalan’ny didim-pitsarana na-voaka araka ny fangatahan’ny mpanelanelana roa na iray amin’ izy ireo ihany.

Ny mpanelanelana dia tsy maintsy hanome ny heviny ao anatin’ny iray volana manomboka ny andro nampahafantarana azy ireo izany, fe-potoana ahalavaina na dimy ambin’ny folo andro raha toa misy fanendrena mpanelanelana fahatelo, ka fahadisoan’ny mpa-nelanelana ny mamoaka ny fanapahan-keviny anatin’io fe-potoana io, ny fifanolanana dia azo entina mivantana eo amin’ny tribonaly mahefa.

Ny didy raisin’ny mpanelanelana dia ampahafantarina amin’ny alalan’ny taratasy tsy very mandeha natoan’ny mpanelanelana, na raha tsy izany, ny iray amin’ny roa tonta.

Ny andaniny sy ankilany dia manana fe-potoana telopolo andro manomboka ny nandefasana ny taratasy fampahafantarana itondrana ny didy noraisin’ny mpanelanelana eo amin’ny Fitsarana mahefa, raha toa tsy misy ny fampakaran-draharaha amin’ny Fitsarana tampony.

 

Art. 44 - Constitution définitive : La présente Société ne sera constituée qu’après l’accomplissement de toutes les formalités prescrites par la loi, c’est à dire après :

*       qu’un exemplaire des statuts et de la convention provisoire décrivant les apports de l’Etat ainsi que les conditions de ces apports auront été déposés au greffe du tribunal de commerce d’Antananarivo ;

 

*       que la notice prescrite par la loi du 10 janvier 1907 aura été publiée dans des journaux d’annonces légales en vue de l’émission des vingt mille (20.000) actions de numéraire offertes au public ;

 

*       que toutes les actions de numéraires composant le capital social auront été souscrites et libérées intégralement par chaque souscripteur ;

*       que le fondateur aura procédé par-devant notaire à la déclaration selon laquelle toutes les actions émises ont été souscrites et libérées, déclaration à laquelle seront annexés un exemplaire des statuts, la liste des souscripteurs et l’état des versements effectués par chacun d’eux ;

 

 

*       qu’une première assemblée générale constitutive aura reconnu la sincérité de la déclaration notariée de souscription et de versement nomme un ou plusieurs commissaires pour vérifier et apprécier les apports faite à la société, et faire à ce sujet un rapport à une deuxième Assemblée générale ;

 

*       que ce rapport soit établi et tenu à la disposition des souscripteurs cinq (5) jours au moins avant la réunion de la seconde assemblée générale constitutive ;

 

*       que cette seconde assemblée aura entendu lecture du rapport du ou des commissaires aux apports et approuvé lesdits apports en nature ; aura nommé les premiers administrateurs dont la nomination relève de sa compétence ; pris acte de la désignation des administrateurs nommés par le Ministre chargé des Finances et par la Banque Centrale de Madagascar et constaté leur acceptation ; nommé un ou plusieurs commissaires aux comptes pour le premier exercice ; approuvé les statuts et déclaré la société définitivement constituée.

 

 

 

 

 

Le Directeur de l’EPIC-CEM est chargé, en tant que fondateur, d’effectuer les diverses formalités constitutives.

 

And. 44 - Fiorenana tanteraka : Izao sosaiety izao dia tsy lazaina fa voatsangana raha tsy mahafeno ny fombafomba rehetra voadidin’ny lalàna, izany hoe :

*      raha tsy voapetraka ao amin’ny firaiketan-draharahan’ny tribonaly momba ny varotra ao Antananarivo ny sosony iray amin’ny fitsipi-pitondrana sy ny fifanarahana vonjimaika manoritsoritra ny anjara nentin’ny Fanjakana sy ny fepetra mikasika izany ;

*      raha tsy navoaka tamin’ny gazety fanaovana ny filazana voadidin’ny lalàna ahafahana ma-moaka petrabola miisa roa alina (20.000) atao lelavola ho an’ny besinimaro ny fitanisana fohy voalazan’ny lalàna tamin’ny 30 janoary 1907 ;

*      raha tsy voatonona sy voarotsaky ny mpanonona tsirairay avy tanteraka ny petrabola rehetra atao lelavola mamorona ny renivolam-pikambanana,

*      raha toa tsy nataon’ny mpanangana ny sosaiety teo anatrehan’ny notaire ny fanambarana izay milaza fa ny petrabola rehetra navoaka dia voatonona sy voarotsaka, fanambarana izay ampiarahina amin’ny sosony iray amin’ny fitsipi-pitondrana sy ny lisitry ny mpanonom-bola ary ny filazalazana ny fandrotsaham-bola nataon’izy ireo tsirairay avy ;

*      raha toa ny fivoriambe fananganana voalohany ka tsy manaiky ny maha-marina ny fanambarana natao teo anatrehan’ny notaire mikasika ny fanononana sy ny fandrotsaham-bola, sy tsy nanendry mpanamarin-kaonty iray na maromaro hanamarina sy hizaha fototra ny tolo-pananana ho an’ny sosaiety ary hanao tatitra momba izany amin’ny Fivoriambe faharoa ;

*      raha toa izany tatitra izany ka tsy vita sy tsy napetraka ho azon’ny mpanonom-bola zahana dimy andro (5) ahay mialoha ny fivoriana ataon’ny Fivoriambe fananganana faharoa ;

*      raha toa izany Fivoriambe faharoa izany ka tsy nahare ny tatitra nataon’ny na ireo mpanamarin-kaonty mikasika ny tolo-pananana sy tsy nankato izany ; raha toa izy ka tsy nanendry ireo mpihevi-draharaha voalohany nefa dia ao anatin’ny fari-pahefany izany fanendrena izany ; raha toa izy ka tsy nahafantatra ny fanendrena ny mpihevi-draharaha notinendrin’ny Minisitra miandraikitra ny Fitantanam-bola sy ny Banky Foiben’i Madagasikara sy tsy nahita fototra ny faneken’izy ireo hiasa ; raha toa izy ka tsy nanendry mpanamarin-kaonty iray na maromaro ho amin’ny taom-piasana voalohany ; raha toa izy ka tsy nankato ny fitsipi-pikambanana sy tsy nanambara fa voatsangana tanteraka ny sosaiety.

Ny Talen’ny EPIC-CEM no miandraikitra, amin’ny maha-mpanangana ny sosaiety azy, ny fanatontosana ny fombafomba fananganana samihafa.

 

Art. 45 - Frais de constitution : Les frais et honoraires des présents des actes et des assemblées constitutives, comme ceux de leur dépôt et publication, des frais d’émission d’actions, et en général, toutes dépenses engagées en vue de la constitution de la Société seront supportés par elle et portés comme frais de premier établissement, pour être amortis comme il sera décidé ultérieurement.

 

And. 45 - Saram-panang-nana : Ny fandaniana sy ny vola ho sandan’ny tolo-pananana, sy ny raharaha ary ny Fivoriana fananganana, toy izay lany tamin’ny fametrahana izany sy ny famoahana izany ho fanta-bahoaka, ny saran’ny famoahana petrabola, ary amin’ny ankapobeny, ny fandaniana rehetra tafiditra amin’ny fananganana ny sosaiety dia hozakain’ ny sosaiety ary raisina ho toy ny saram-pierenana voalohany mba ho azo averina araka izay tapahina any aoriana.

 

Art. 46 - Dispositions transitoires : La caisse dispose d’un délai de deux ans renouvelable une fois à compter de sa transformation en Société Anonyme pour se conformer aux dispositions de la loi bancaire.

 

And. 46 - Fepetra tetezamita : Ny Tahiry dia manana fe-potoana roa taona azo avaozina indray mandeha manomboka ny vaninandro anovàna azy ho sosaiety tsy anavahana anarana hanarahany ny fepetra voalazan’ny lalàna mifehy ny banky.

 

Art. 47 - Toutes dispositions contraires à la présente loi sont et demeurent abrogées.

 

Art. 48 - Des textes réglementaires fixeront et tant que de besoin, les modalités d’application de la présente loi.

 

And. 47 - Foanana ary dia foana ny fepetra rehetra mifanohitra amin’izao lalàna izao.

 

And. 48 - Raha ilaina dia hisy rijan-teny araka ny didy amam-pitsipika hametra ny fomba fampiharana izao lalàna izao.

 

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=