//-->

Lois 227

LOI N° 94-033 DU 13 MARS 1995

LOI N° 94-033

DU 13 MARS 1995

portant orientation générale du Système d’éducation et de formation à Madagascar

( JO n° 2379 du 21.08.96 p. 1684)

 

TITRE PREMIER

PRINCIPES FONDAMENTAUX

Section I

Droit à l’Education et à la Formation et finalités

 

Article premier - Conformément aux droits et devoirs économiques, sociaux et culturels énoncés dans la Constitution, et dans la fidélité aux engagements internationaux du peuple malgache, la République de Madagascar reconnaît à toute personne – enfant, adolescent ou adulte – le droit à l’Education et à la Formation.

 

 

 

Art. 2 - L’éducation et la formation à Madagascar visent à favoriser l’épanouissement physique, intellectuel, moral et artistique de la personnalité de l’individu, dans la pleine jouissance de sa liberté.

L’éducation et la formation doivent prioritairement conférer aux membres de la société malgache le sens de leur responsabilité et la capacité :

 

- de protéger l’environnement et notamment de respecter et faire fructifier, sans crispation passéiste, le patrimoine culturel, linguistique et spirituel de la communauté ;

 

- de promouvoir l’éducation d’autrui ;

- de défendre la cause de la justice sociale,

 

- d’être et de se montrer tolérants envers les systèmes sociaux, politiques ou religieux différents du leur, mais en veillant à ce que soient sauvegardés les droits de la personne et les valeurs humanistes communément admises ;

 

- ainsi que d’œuvrer pour la sauvegarde de la souveraineté et de la cohésion nationales, la paix et la solidarité internationales dans un monde caractérisé par l’interdépendance.

LALANA N° 94-033

TAMIN’NY 13 MARSA 1995

mamaritra ny Sori-dalàna ankapobeny ifotoran’ny Rafi-panabeazana sy fanofanana eto Madagasikara (idem)

 

LOHATENY VOALOHANY

FOTO-KEVITRA

Fizarana I

Zo hobeazina sy hofanina ary zava-kinendry

 

Adininy voalohany - Noho ireo zo aman’andraikitra eo amin’ny lafiny toekarena, fiarahamonina ary kolontsaina voatanisa ao anatin’ny Lalàmpanorenana, sy ho fanajana ny andraikitra noraisin’ny vahoaka malagasy eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena, ny Repoblikan’i Madagasikara dia manaiky ny hananan’ny isam-batan’olona, na ankizy, na zatovo na olon-dehibe, zo hobeazina sy hofanina.

 

And 2 - Ny fanabeazana sy ny fanofanana eto Madagasikara dia mikendry ny hahombiazan’ny fikoloana ny vatana, ny saina, ny fanahy sy ny fananan-talenta maha izy azy ny tsirairay izay efa mizaka feno ny fahalalahany.

Ny fanabeazana sy ny fanofanana dia tsy maintsy manao ho laharam-pahamehana ny fampahatsiarovan-tena ny malagasy mpiray monina eo amin’ny fandraisana andraikitra sy ny fahaizana :

- miaro ny tontolo iainana ary indrindra manaja sy manabe voa, tsy am-pitanam-parahatoka, ny foto-pahavanonana nentin-drazana hatramin’ny kolontsaina ka hatramin’ny teny sy ny fanahy maha olona ;

- mampirisika ny fanabeazana ny hafa ;

- miaro ny fampanjakana ny rariny eo anivon’ny fiarahamonina ;

- mandefitra sy maneho fandeferana eo anatrehana rafi-piaraha-monina na firehana politika na foto-pinoana tsy itovizana, saingy tsy maintsy voatsimbina amin’izany ny fanajana ny zon’olombelona sy ireo soatoavina iombonan’ny zanak’olombelona ;

- ary koa mitandro ny fiandrianana sy ny fiombonam-pirenena, ny fandriampahalemana sy ny fifanohanan’ny firenena eran-tany, amin’izao andron’ny fifampiankinana izao.

Art. 3 - L’éducation et la formation à Madagascar doivent préparer l’individu à une vie active intégrée dans le développement social économique et culturel du pays. En ce sens, elles doivent notamment :

 

*       libérer l’initiative ;

*       favoriser la créativité ;

*       cultiver le goût de l’effort ;

*       développer l’esprit d’entreprise, le souci d’efficacité, l’esprit de compétition, le sens de la communication, la recherche de l’excellence.

 

 

Art. 4 - L’éducation et la formation doivent être protégées contre tout risque de dérives, notamment contre leur confiscation par un groupe social, politique, religieux ou autre.

 

And 3 - Ny fanabeazana sy ny fanofanana eto Madagasikara dia manomana ny tsirairay hirotsaka amin’ny asa fampivoarana ny fiarahamonina, ny toekarena sy ny foto-pahavanonana eto amin’ny Firenena. Araka izany, dia anisan’ny tsy maintsy kendreny ny :

*       hipoiran’ny fahasahiana mamaky lay ;

*       hiroboroboan’ny fahaiza-mamorona ;

*       hitomboan’ny fitiavana miezaka ;

*       hahatsara kolo ny finiavana mamava asa ny fikatsahana ny fahombiazana, ny fitiavana mifaninana, ny fahaiza-miserasera, ny fitadiavana ny tonga lafatra.

 

And 4 - Ny fanabeazana sy ny fanofanana dia tsy maintsy arovana amin'izay rehetra mety hampivily làlana azy, indrindra amin'ny fibodoana mety hataonà vondron'olona na antoko politika na antokom-pivavahana sy ny toa izany.

 

Section 2

Pouvoirs et compétences de l'Etat

Art. 5 - Dans les conditions définies par voie réglementaire, l'Etat garantit à toute personne le respect et le bénéfice de ses droits à l'éducation et à la formation.

 

 

Art. 6 - Le (s) Ministre(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation défini(ssen)t et met(tent) en œuvre à travers un contrat programme la politique nationale en matière d'éducation et de formation adoptée en conseil de Gouvernement.

Les modes de relation entre le(s) ministère(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation et les autres départements ministériels seront définis par voie réglementaire.

 

Art. 7 - Après les concertations d'usage, tant entre les départements ministériels qu'avec les partenaires et les usagers, le(s) Ministre(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation défini(ssen)t les formations conduisant aux professions et aux métiers. Il(s) assure(nt ) en la matière le contrôle des qualifications, délivre(nt) les diplômes et assure(nt) l'équivalence des diplômes correspondants.

 

 

Art. 8 - Le(s) Ministre(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation peu(ven)t, par arrêté motivé, après avis autorisé du Conseil national de l'éducation et de la formation, prononcer l'interdiction d'exercer à l'encontre de toute personne physique ou morale dont le maintien en activité constituerait un danger pour la santé et la sécurité physique ou morale des enfants, adolescents ou adultes. Le droit de défense de l'intéressée est garanti devant les instances prévues par la procédure réglementaire.

 

Fizarana 2

Fahefan'ny Fanjakana foibe sy sehatra ampiharany izany

And 5 - Araka ireo fepetra voafaritry ny fampiharan-dalàna no iantohan'ny Fanjakana foibe ny fanajana ny zon'ny isam-batan'olona hobeazina sy hofanina ka hahazo ny tombontsoa vokatr'izany.

 

And. 6 - Ny Minisitra misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana no mamaritra ny politikam-pirenena momba ny fanabeazana sy ny fanofanana tapahina ao amin'ny filankevitry ny Governemanta ka manao izay hampiharana izany amin'ny alalanà dina omban-daminasa.

Ny fomba ifandraisan'ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana amin'ireo minisitera hafa dia hofaritana amin'ny alàlan'ny didy amam-pitsipika.

 

And 7 - Rehefa vita ny fifampidinihan'ny samy minisitera na ny minisitera sy ny mpifarimbona mbamin'ny tompon-jo amin'ny fampiasana, dia ny Minisitra misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana no manoritra ny lalàm-piofanana ho amin'ny fahaizana asa aman-draharaha. Amin'izany dia izy no manamarina ny fahatrarana ny fari-pahaizana takin'ny asa, manome ny mari-pahaizana ary manamarina ny fitoviana lenta eo amin'ny mari-pahaizana misy ifandraisany.

 

And 8 - Rehefa voaray ny hevitra mendri-pankatoavana avy amin'ny Filankevi-pirenena momba ny fanabeazana sy ny fanofanana dia didim-pitondrana omban'antonantony no entin'ny Minisitra misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana mampiato tsangan'olona na vondron'olona tsy hiasa raha mety hitera-doza eo amin'ny fahasalamana sy ny fiarovana ny vatana, ny saina amam-panahin'ny zaza na zatovo na olon-dehibe, ny fanohizany miasa. Ny zon'izay voakasik'izany hiaro-tena dia tsy maintsy voahajan'ny ambaratongam-panapahana voatondron'ny fombafomba arahina amin'ny fampiharan-dalàna.

 

Section 3

Pouvoirs et compétences des collectivités territoriales décentralisées (CTD)

 

Art. 9 - Les CTD administrent librement les affaires éducatives à elles dévolues par la loi.

Après les concertations d'usage avec les partenaires et les usagers du système d'éducation et de formation de la collectivité concernée, elles élaborent et mettent en œuvre, à travers un contrat programme, une stratégie de développement en parfaite conformité avec la politique nationale élaborée en réponse à la demande sociale en matière d'éducation et de formation.

 

 

Art. 10 - Les services déconcentrés du (des) ministère(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation appuient, soutiennent et contrôlent les actions d'éducation et de formation dans leur juridiction.

 

 

Section 4

Pouvoirs et compétences des partenaires

 

Art. 11 - L'Etat reconnaît le rôle de partenaire à part entière des organismes publics, privés ou associatifs intéressés à la promotion et au développement du système d'éducation et de formation, notamment :

 

 

*       les familles, organismes familiaux et communautaires ;

 

*       établissements d'enseignement privé ;

 

*       organisations non gouvernementales et autres associations volontaires ;

 

*       syndicats d'enseignants et groupes professionnels de médias ;

 

 

*       organismes religieux ;

*       institutions de recherche et opérateurs économiques.

 

Art. 12 - La constitution de partenariat est une composante fondamentale de la stratégie d'éducation et de formation. Le partenariat est fortement encouragé à tous les niveaux des CTD.

 

 

Fizarana 3

Fahefan'ny vondrombahoakam-paritra mahefa (VPM) sy sehatra ampiharany izany

 

And 9 - Ankalalahana no itantanan'ny VPM ny raharaha momba ny fanabeazana voatokan'ny lalàna hosahaniny.

Rehefa vita ny fifampidinihana fanao miaraka amin'ny mpifarimbona mbamin'ny tompon-jo amin'ny fampiasana ny rafi-panabeazana sy fanofanana miankina amin'ny isan'ambaratonga, dia izy ireo no mamolavola sy manatontosa paikam-pivoarana mifanaraka tanteraka amin'ny politikam-pirenena novolavolaina ho setrin'ny hetahetam-bahoaka momba ny fanabeazana sy ny fanofanana ka manao izay hampiharana izany amin'ny alàlanà dina omban-daminasa.

 

And. 10 - Ireo sampan-draharaha nasandrahaka avy ao amin'ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana no manampy sy manohana ary manara-maso ny asam-panabeazana sy fanofanana any amin'ny toerana iadidiany.

 

Fizarana 4

Fahefan'ny mpifarimbona sy sehatra ampiharana izany

And 11 - Ny Fanjakana foibe dia manaiky ny maha-mpifarimbona tanteraka ireo antokon-draharaha miankina na tsy miankina aminy sy ireo sokajinà fikambanana tsotra ka vonon-kirotsaka amin'ny fampandrosoana sy fampivelarana ny rafi-panabeazana sy fanofanana, singanina amin'izany ny :

*       ray aman-dreny, sy ny mpiandraikitra seha-pifandraisana amin'ny fianakaviana sy ny mpiarabelona ;

*       toeram-pianarana tsy miankina amin'ny Fanjakana ;

*       fikambanana manam-pamatsy tsy miankina amin'ny Fanjakana (FTMF) sy ireo fikambanana hafa mijoro am-piniavana ;

*       sendikanà mpampianatra sy vondronà mpanao gazety (am-bava, an-tsoratra, an-tsary) matihanina ;

*       antokon-draharaham-pivavahana ;

*       andrim-pikarohana sy mpandraharaha amin'ny toe-karena.

 

And 12 - Ny fifarimbonana dia anisan'ny fototra iorenan'ny paikam-panabeazana sy fanofanana. Ampirisihina fatratra ny farimbona any amin'ny VPM isan'ambaratongany.

Art. 13 - Les établissements d'enseignement privé agréés et organismes similaires chargés de l'éducation et de la formation sont des institutions qui participent de plein droit au service d'intérêt général. Ils bénéficient d'un même régime fiscal.

 

 

 

Dans le cadre d'une convention assortie de contrat programme, les établissements d'enseignement privé sont délégataires du pouvoir du(des) Ministre(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation et participe(nt) à l'exécution d'une mission de service public.

Les conditions d'attribution ou de retrait de l'agrément et de la délégation de pouvoir sont fixées par décret.

L'Office national de l'enseignement privé (ONEP) fait partie intégrante de l'organigramme du(des) ministère(s) et organismes similaires chargé(s) de l'éducation et de la formation en tant qu'organe ayant rang de direction.

 

 

 

Art. 14 - Nul ne peut exploiter contre rémunération soit directement soit par l’intermédiaire d’une autre personne un établissement privé d’éducation et de formation :

- s’il a fait l’objet d’une condamnation à une peine d’emprisonnement ferme ou s’il se trouve encore dans le délai d’épreuve pour une condamnation avec sursis ;

- s’il n’a pas les qualifications nécessaires à cet effet ; et

- si l’établissement ne présente pas les garanties de conformité aux règles de sécurité physique et morale définies par décret.

 

 

Art. 15 - Toute association à vocation éducative reconnue d’intérêt général peut contracter des conventions avec des organismes étrangers. Les conditions d’application du présent article sont définies par décret.

 

And 13 - Ny toeram-pampianarana tsy miankina nahazo fankatoavana tamin'ny Fanjakana sy ireo antokon-draharaha mifandraidraika aminy misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana dia anisan'ny andry manan-jo handray anjara tanteraka amin'ny fitsimbinana ny soa iombonana. Mitovy ny sata mifehy azy ireo eo amin'ny fandoavan-ketra.

Amin'ny fanatontosana andraikitra eo amin'ny fitsimbinam-bahoaka dia anaty fifanarahana mitovana dina ombam-daminasa no amindran'ny Minisitra misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana fahefana amin'ny toeram-pampianarana tsy miankina.

Didim-panjakana no mandraikitra ny fepetra momba ny fanolorana na fanafoanana ny fankatoavana sy ny famindram-pahefana.

Amin'ny maha mpanalalana mitovy lafatra amin'ny Foibem-pitondrana azy dia tafiditra tanteraka ao anatin'ny firafitry ny lafatry ny minisitera sy ny antokon-draharaha mifandraidraika aminy misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana ny fiandraiketan-draharaham-pirenena momba ny fampianarana tsy miankina.

 

And 14 - Na amin'ny fomba mivantana na amin'ny alalàn'ny olon-kafa dia tsy misy mahazo manorina toeram-piasana tsy miankina misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana ho loharanon-karena, raha toa :

- olona efa niharana fanamelohana ka sazy mihatra mampiditra am-ponja na sazy mihantona ka mbola ao anatin'ny fe-potoana fizahan-toetra ;

- olona tsy manana ny fari-pahaizana takin'ny asa ;

- ilay toeram-pianarana tsy mahantoka ny fanajana tanteraka ny fitsipika fiarovana vatana, saina amam-panahy voafaritry ny didim-panjakana.

 

And 15 - Samy mahazo mandraikitra fifanekena amina antokon-draharaha na fikambanana tantananà vahiny avokoa na iza na iza fikambanana misahana fanabeazana ka efa nekena ara-dalàna ho soa iombonana ny fisiany. Didim-panjakana no amaritra ny fampiharana ity andininy ity.

 

Section 5

Langues et langues d’enseignement

 

Art. 16 - Le statut de la langue nationale conféré à la langue malgache par la Constitution doit se traduire en actions d’éducation et de formation sur l’ensemble du territoire de la République de Madagascar.

La mise en œuvre de la politique linguistique nationale telle que définie par la Constitution et/ou les conventions intergouvernementales ou internationales intégrées par la République de Madagascar dans son droit positif doit tenir compte des acquis de la recherche finalisée.

 

 

 

Art. 17 - Corollaire du droit à l’identité et du droit d’expression, et condition sine qua non de son enracinement dans son environnement humain, tant familial que social et national, le droit au développement de sa langue maternelle en langue de la modernité, par le biais du système d’éducation et de formation est l’un des droits inaliénables de la personne humaine tout au long de sa vie.

 

 

Art. 18 - La nécessité de gérer l’apprentissage et la coexistence harmonieuse de plusieurs langues est à la base de l’enseignement et de l’apprentissage des langues. La place de chaque langue étrangère sera déterminée par rapport et à partir de la langue maternelle de façon à instaurer une complémentarité fonctionnelle aussi efficace que possible.

La politique linguistique nationale doit en priorité tendre à la satisfaction des besoins correspondant aux trois fonctions primordiales de l’apprentissage linguistique :

- fonction d’épanouissement de la personnalité et de développement intellectuel ;

- fonction d’outil d’accès aux divers ordres de connaissances indispensables à l’insertion dans la vie nationale et dans le monde moderne ;

 

- fonction d’ouverture impliquant l’acquisition de langues d’envergure internationale et/ou régionale pour le choix desquelles il sera tenu compte de l’aire géo-culturelle et de la situation géo-politique ainsi que des objectifs socio-économiques de Madagascar.

 

 

 

 

 

 

Fizarana 5

Teny sy teny enti-mampianatra

 

And 16 - Ny maha tenim-pirenena ny teny malagasy araka ny Lalàmpanorenana dia tsy maintsy hita taratra ao amin’ny asa fanabeazana sy fanofanana manerana ny tanin’ny Repoblikan’i Madagasikara.

Ny fanaovana izay hampiharana ny politikam-pirenena momba ny teny araka ny famaritan’ny Lalàmpanorenana sy/na ireo fifanekena iraisana governemanta na iraisam-pirenena izay naiditry ny Repoblikan’i Madagasikara ho isan’ny lalàna velona dia tsy maintsy aompana amin’ny vokatra azo antoka avy amin’ny fikarohana mikendry fampiharana.

And 17 - Noho ny maha vokatry ny zo hijoro amin’ny maha-izy azy ny tena sy ny zo ho afa-milaza izay tian-kambara, ary noho ny maha fepetra tsy azo ihodivirana azy raha te-hiorim-paka amin’ny tany ama-monina, hatramin’ny mpianakavy, ka hatramin’ny mpiara-monina sy ny mpiray firenena, dia anisan’ny zo maha olona tsy fanakalo mandra-maty ny zo hanana teny nibeazana voavoatra ho tenindroso tamin’ny fampiasana ny rafi-panabeazana sy fanofanana.

 

And 18 - Ny tsy maintsy hahaizana mianatra sy mampifanindran-dàlana teny maro ampirindrana no fototra iaingana eo am-pampianarana sy eo am-pianarana teny. Miohatra amin’ny teny nibeazana ary miainga avy aminy no ametrahana ny teny vahiny tsirairay mba hahomby araka izay azo atao ny fifamenoana eo amin’ny fitsinjarana ny asany.

Ny politikam-pirenena momba ny teny dia tsy maintsy manao ho laharam-pahamehana izay hahatontosan’ny fianarana teny ireo telo lohalaharana amin’ny anjara asany, dia ny :

- fikoloana ny maha-izy azy ny tsirairay sy fanitarana ny sainy ;

- fampitaovana eo amin’ny fandrantoana ireo karazam-pahaizana amam-pahalalana ilaina raha tena handray anjara amin’ny fiainam-pirenena sy ny an’ny tontolo mandroso ;

- fampitodihana amin’ny manodidina izay mitaky fahaizana teny ifandraisam-pirenena sy/na ifandraisan’ny tany miray faritra, ka eo am-pifantenana azy ireo dia tsy maintsy misy ny fandinihana sy fandraisana izay rehetra momba ny faritra misy an’i Madagasikara eo amin’ny lafiny riba sy ny fanarahana ny fivadibadihan’ny toe-draharaha politika eran-tany ary amin’izany dia tsy hohadinoina ny zava-kinendrin’i Madagasikara eo amin’ny lafiny fiaraha-monina sy toekarena.

 

TITRE II

SYSTEME D’ORGANISATION DE L’EDUCATION ET DE LA FORMATION

 

CHAPITRE PREMIER

PRINCIPES ORGANISATIONNELS

Art. 19 - La double cohérence interne et externe, les principes d’unité et de diversité, la garantie de continuité, de complémentarité, d’interdépendance et de synergie, ainsi que le souci de performance et de progrès constants fondent et structurent le système d’organisation de l’éducation et de la formation.

 

 

 

 

 

Art. 20 - Des stratégies et plans d’action multisectoriels intégrés à l’effet de développement global guident le schéma directeur opérationnel de l’organisation du système d’éducation et de formation.

Des partenaires variés, publics et privés, participent activement à la planification, à la gestion et à l’évaluation des multiples formes que revêtent l’éducation et la formation.

 

 

 

Art. 21 - Des buts et objectifs terminaux déterminent l’organisation des enseignements et/ou des formations dans les différents niveaux et types d’éducation et de formation.

 

Toutefois il est indispensable de fixer des objectifs intermédiaires pour les différents niveaux et types d’éducation et de prendre la mesure des progrès accomplis dans la voie de leur réalisation.

 

 

Ces objectifs intermédiaires :

- sont traduits en termes spécifiques dans les programmes nationaux et/ou régionaux ;

- représentent un optimum et non un maximum pour la poursuite du développement des programmes et services éducatifs ;

 

 

- indiquent avec précision, par référence à des critères de performance, les niveaux et les résultats à atteindre dans un laps de temps déterminé ;

 

- précisent les catégories prioritairement concernées ; et

- sont exprimés en des termes qui permettent l’observation et la mesure des progrès accomplis.

 

LOHATENY II

RAFI-PANDAMINANA NY FANABEAZANA SY NY FANOFANANA

 

TOKO VOALOHANY

FOTO-PANDAMINANA

 

And 19 - Ny tsy hisian’ny fifanoherana ao anatiny sy amin’ny any ivelany, ny fitandroana izay hahairay, na samy hafa aza, ny fiantohana izay hisian’ny fitohizana sy ny fifamenoana ary ny fifampiankinana mbamin’ny famondronan-kery hahazoam-bokatra no entina manorina sy manangana ny rafi-pandaminana ny Fanabeazana sy ny fanofanana ka amin’izany dia tsy hohadinoina ny fikendrena izay hahazoana ny vokatra faran’izay tsara sy ny fandrosoana tsy miato.

 

And 20 - Paika sy drafitrasa sady mahasahana sehatra maro no tafiditra ao anatin’ny ezaka fampivoarana ankapobe no manoritra ny lalan-kizorana hahatanterahana izay fandaminana ny rafi-panabeazana sy fanofanana.

Mpifarimbona samihafa, miankina na tsy miankina amin’ny Fanjakana no anisan’ny milofo amin’ny fanomanana drafitrasa, amin’ny fitantanana sy amin’ny fandanjalanjana ny vokatra azo avy amin’ireo endrika samihafa isehoan’ny fanabeazana sy fanofanana.

 

And 21 - Ny tarigetra sy ny fara zava-kinendry no ifantohana eo am-pametrahana ny rafi-pandaminana ny fampianarana sy/na ny fanofanana eo amin’ny ambaratonga sy karazam-panabeazana sy fanofanana samihafa.

Na izany aza dia tsy maintsy misy famaritana zava-kinendry eo antenantenany ho an’ny isanisany amin’ireo ambaratonga sy karazam-panabeazana, ary tsy maintsy misy ihany koa ny fandanjalanjana ny ezaka vita teo am-panatanterahana .

Ireo zava-kinendry eny antenantenany eny dia :

- aseho amina voambolana fampiasa manokana ao anatin’ny fandaharam-pianarana iombonan’ny firenena sy/na an’ny isam-paritra ;

- endriky ny tsara indrindra hotratrarina fa tsy hoe fanaperana eo amin’ny fanohizana ny fampivoarana an’ireo fandaharam-pianarana sy ireo sampan-draharaha misahana ny fanabeazana ;

- manondro amin’ny fomba hentitra ny lenta sy ny vokatra hotratrarina ao anatin’ny fotoana voafetra ka amin’izany dia misy ny fampifandraisana amin’ireo masontsivana fampiasa amin’ny fandanjalanjana ny hatsaràm-bokatra ;

- tena manondro marina ireo sokajin’olona voakasika voalohany ; ary

- voalaza amin’ny fomba aman-teny izay azo iaingana eo am-pandinihina ny ezaka vita sy eo am-pandanjalanjana azy.

 

CHAPITRE II

L’EDUCATION FONDAMENTALE

Education fondamentale pour tous

 

Art. 22 - Les besoins d’apprentissage fondamentaux des enfants, des adolescents et des adultes sont variés et il convient pour les satisfaire de recourir à des systèmes de formation diversifiés. Ainsi, l’éducation et/ou la formation fondamentale comprend :

 

. dans le cadre formel :

*       l’école maternelle ou pré-élémentaire, et

*       l’école primaire ou élémentaire.

. dans le cadre non formel :

 

*       l’alphabétisation fonctionnelle, et

 

*       la formation à la vie familiale et sociale.

 

 

 

Section I

Education formelle

L’école maternelle ou pré-élémentaire

Art. 23 - Etape importante dans le processus de socialisation, l’école maternelle est une véritable école. Elle est le lieu d’expériences et d’apprentissages essentiels. Elle fait partie intégrante du système d’éducation et de formation.

 

 

Art. 24 - La mise en place de l’école maternelle obligatoire est une mission impérative et prioritaire des autorités publiques. Publiques ou privées et pouvant être payantes, les écoles maternelles assurent des missions de service public. L’accès y est donné en priorité aux enfants âgés d’au moins trois ans.

 

 

 

 

Art. 25 - Base et condition de la réussite à l’école et dans la vie, l’école maternelle a pour objectif général de développer toutes les possibilités de l’enfant, afin de lui permettre de former sa personnalité et de lui donner les meilleures chances.

 

 

 

Art. 26 - L’école maternelle est une école à vocation d’éveil et d’ouverture aux activités suivantes : activités physiques, activités de communication et d’expression orale et écrite, activités artistiques et esthétiques, activités scientifiques et techniques.

 

Art. 27 - Le régime général de l’école maternelle ainsi que l’organisation de l’action éducative à ce niveau sont fixés par décret.

 

 

TOKO II

NY FANABEAZANA FOTOTRA

Fanabeazana fototra ho an’ny rehetra

 

And 22 - Eo amin’ny fanabeazana dia samihafa ny filàna fototra ho an’ny zaza, ny zatovo sy ny olon-dehibe, koa ho fanarahana izany no tsy maintsy ananganana rafi-panofanana isan-karazany. Araka izany, ny fanabeazana sy ny fanofanana fototra dia mitsinjara ho toy izao :

. eo amin’ny sehatry ny fanabeazana an-tsekoly :

*       ny garabola na fiadiam-pototra, sy

*       ny sekoly ambaratonga voalohany na fianarana fototra .

. eo amin’ny sehatry ny fanabeazana ivelan’ny sekoly :

*       fampianaran-taratasy ho fampandrosoana ;

*       fanofanana mampiditra amin’ny tena atao hoe fiainam-pianakaviana sy fiainam-piarahamonina.

 

Fizarana I

Ny fanabeazana an-tsekoly

Ny garabola na fiadiam-pototra

And 23 - Dingana lehibe eo am-pirosoana ho ao anatin’ny fiainam-piarahamonina ny garabola ka tena sekoly marina. Ny ao no toera-tsedra sy andrana sady fandraisana ny tena foto-pianarana. Tena manana ny toerany izy eo anivon’ny rafi-panabeazana sy fanofanana.

 

And 24 - Ny fanorenana garabola natao ho tsy maintsy diavin’ny zaza rehetra dia anisan’ny adidy aman’andraikitra tsy maintsy atrehin’ny manam-pahefana ary omeny laharam-pahamehana. Na miankina na tsy miankina amin’ny Fanjakana ny garabola dia azo ampandoavam-bola ary mandray anjara amin’ny fanatontosana andraikitra eo amin’ny fitsimbinam-bahoaka. Ny zaza feno telo taona fara fahakeliny no voalohany tsy maintsy omen-toerana ao.

 

And 25 - Sady fototra no antoky ny fahombiazana any an-tsekoly sy eo anivon’ny fiainana ny garabola ka amin’ny ankapobeny dia anisan’ny zava-kinendry ao ny famohazana sy fikojakojana ny talentan’ny zaza mba hahafahany manorina izay haha-izy azy sy hahafahana manolotra azy ny làlam-pahombiazana tsara indrindra.

 

And 26 - Ny garabola dia sekoly natao ho famohazana sy fandefasana ho amin’ireto sehatra manaraka ireto : sehatry ny fampiasam-batana, sehatry ny serasera sy ny fahafaha-milaza izay tian-kambara na am-bava na an-tsoratra, sehatry ny hainkanto, sehatry ny siansa sy ny teknika.

 

And 27 - Didim-panjakana no mametra ny fomba fitondrana ny garabola amin'ny ankapobeny sy ny fomba fandaminana ny asam-panabeazana eo amin'ny ambaratonga misy azy.

 

L’école primaire ou élémentaire

 

Art. 28 - L’enseignement élémentaire obligatoire fait partie intégrante d’un plan de développement humain et s’adresse aux enfants âgés de six ans. Il est donné dans les écoles primaires ou élémentaires publiques et privées. Les écoles publiques sont mixtes.

 

 

 

 

Art. 29 - L’école primaire ou élémentaire vise l’autonomie de l’enfant et lui donne les moyens d’agir sur son existence et sur la société, pour participer pleinement au développement, pour prendre des décisions éclairées et pour continuer à apprendre dans une perspective de formation permanente.

 

 

 

Art. 30 - La formation élémentaire se traduit par des apprentissages effectifs et assure l’acquisition cohérente :

 

- des instruments fondamentaux de la connaissance à commencer par la lecture, l’écriture et le calcul ;

 

- des concepts et de la capacité de raisonnement ;

- des savoir-faire ;

- des valeurs comportementales humaines et sociales.

Les arts, le sport et la culture font partie intégrante de la formation élémentaire et sont sanctionnés au même titre que les autres disciplines.

Ny sekoly ambaratonga voalohany na fampianarana fototra

And 28 - Ny fampianarana fototra natao ho tsy maintsy diavin’ny zaza rehetra dia tena manana ny toerany eo anivon’ny drafitra fampivoarana ny maha-olona ary ao no andraisana ny zaza enin-taona no ho miakatra. Ny sekoly ambaratonga voalohany (SAV) na fampianarana fototra miankina na tsy miankina amin’ny Fanjakana no anaovana azy. Ny sekolim-panjakana dia iombonan’ny zazalahy sy zazavavy.

 

And 29 - Ny SAV na fampianarana fototra dia mikendry izay hananan’ny zaza ny fizakan-tena sy ny hanomezana azy izay ilainy mba hahafahany mitantana ny fiainany sy ny fiainam-piarahamonina, mba handraisany anjara tanteraka amin’ny fampivoarana, mba hahaizany mandray fanapahan-kevitra tsara tombina ary mba tsy hitsaharany mianatra fa ho vonon-kiofana lalandava.

 

And 30 - Ny fiofanana amin’ny fampianarana fototra dia tsy maintsy miteraka fitomboam-pahaizana ary miantoka izay hampirindra ny fandraisana :

- ireo voalohany amin’ny fitaovana fandrantoana fahaizana amam-pahalalana ka lohalaharana amin’izany ny fahaizana mamaky teny, manoratra sy mikajy ;

- ny teny sy ny heviny mbamin’ny fahaizana manjohy hevitra ;

- ny fahaiza-manao ;

- ny soatoavina ara-pitondran-tena sy ara-piarahamonina.

Tena anisan’ireo singa ampiofanana ny haikanto sy ny fanatanjahantena ary ny kolontsaina mbamin’ny foto-pahavanonana ka tsaraina toy ny hitsarana ny taranja hafa.

 

Art. 31 - Le système d’évaluation des produits de l’éducation et de la formation se fonde principalement sur une mesure critérielle objective et formative des acquisitions.

 

La fréquentation de l’école primaire ou élémentaire donne droit à la délivrance d’une attestation faisant état du niveau atteint.

Au niveau de fin d’études les élèves peuvent se présenter à un examen sanctionné par un diplôme.

 

Art. 32 - Les élèves issus de l’école primaire ou élémentaire ont le choix entre le collège d’enseignement général et le centre de formation professionnelle.

 

 

Art. 33 - Les autorités publiques subventionnent, dans le cadre des contrats d’association, la construction et/ou le fonctionnement des écoles primaires ou élémentaires ne relevant pas de l’enseignement public. Ces contrats peuvent prendre des formes variées selon la situation locale. Les conditions d’application du présent article sont définies par voie réglementaire.

 

Art. 34 - Le régime général de l’école primaire ou élémentaire ainsi que l’organisation de son action éducative à ce niveau sont définis par décret.

And 31 - Ny fisiana mason-tsivana miantoka fitsaran-tsy mitanila sy ny fisiana fitsapam-pahaizana mandavan-taona no voalohany tsy maintsy takiana eo amin’ny fandanjalanjana ny vokatry ny fanabeazana sy ny fanofanana.

Manan-jo hotolorana taratasy manambara ny fianarana vitany ny zaza nandia ny sekoly ambaratonga voalohany na fampianarana fototra.

Ny mpianatra tonga eo amin’ny dingana famaranana dia afaka miatrika fanadinana ahazoana mari-pahaizana.

 

And 32 - Ny mpianatra mivoaka ny sekoly ambaratonga voalohany na fampianarana fototra dia afaka misafidy na hiditra aminà sekoly ambaratonga faharoa na hiditra aminà toeram-panofanana momba ny asa aman-draharaha.

 

And 33 - Rehefa misy ny fifanekena hiara-miasa dia azon’ny Fanjakana atao ny manampy ara-bola eo amin’ny fanorenana sy/na fampandehanana ireo sekoly ambaratonga voalohany na fampianarana fototra tsy miankina aminy. Miovaova arakaraka ny toe-java-misy eo an-toerana ireny fifanekena ireny. Ny fampiharan-dalàna no mamaritra ny fepetra tsy maintsy hajaina amin’ny fanatanterahana ity andininy ity.

 

And 34 - Didim-panjakana no mamaritra ny ankapoben’ny fomba fitondrana ny sekoly ambaratonga voalohany na fampianarana fototra sy ny fomba fandaminana ny asam-panabeazana eo amin’io ambaratonga io.

 

Section 2

L’éducation non formelle

 

Art. 35 - L’éducation non formelle est constituée de toute activité éducative en dehors du système éducatif formel. Elle est destinée à offrir des possibilités d’apprentissage à tous ceux qui n’ont pu tirer profit du système éducatif formel pour leur préparation à la vie active.

 

 

Art. 36 - L’éducation non formelle fait partie intégrante du système éducatif global et relève du(des) ministère(s) de l’éducation et de la formation.

 

L’alphabétisation fonctionnelle

 

Art. 37 - L’alphabétisation fonctionnelle se donne pour objectif de favoriser la mobilisation des acquis en lecture, écriture et calcul au profit de la vie quotidienne.

 

 

Art. 38 - Des partenaires sociaux, ONG, organisations confessionnelles et autres associations exécutent le programme d’alphabétisation fonctionnelle en collaboration étroite avec le(s) ministère(s) chargé(s) de l’éducation et de la formation, et avec les CTD.

 

 

 

Art. 39 - La création d’un environnement lettré par la mise en œuvre de programmes de post-alphabétisation s’avère indispensable au niveau des CTD, pour la maintenance et l’amélioration des acquis.

 

 

Fizarana 2

Ny fanabeazana ivelan’ny sekoly

 

And 35 - Ny atao hoe fanabeazana ivelan’ny sekoly dia ny fitambaran’ireo fanabeazana rehetra ivelan’ny rafi-panabeazana an-tsekoly. Io no natokana ho an’ireo izay tsy mba nahazo ny tombontsoa avy amin’ny rafi-panabeazana an-tsekoly mba hahafahany mianatra asa hameloman-tena.

 

And 36 - Ny fanabeazana ivelan’ny sekoly dia tena manana ny toerany eo anivon’ny tontolon’ny rafi-panabeazana ary miankina amin’ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana.

 

Ny fampianaran-taratasy ho fampandrosoana

 

And 37 - Ny fampianaran-taratasy ho fampandrosoana dia mikendry izay hahamora ny fampiasana ny vokatry ny fianarana mamaky teny sy manoratra ary mikajy ho fitaovana fanatsarana ny fiainana andavanandro.

 

And 38 - Ny mpifarimbona nasesiky ny fiarahamonina, FTMF, fikambanana miankina amin’ny fiangonana sy fikambanana hafa toa izany no manatontosa ny fandaharan’ny fampianarana taratasy natao ho fampandrosoana ka amin’izany izy ireo dia mpiara-miasa akaiky amin’ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana mbamin’ny VPM.

 

And 39 - Ho fihazonana sy fanatsarana ny an-tànana dia tena ilaina any amin’ny VPM ny fampidirana ny taratasy sy ny soratra ao amin’ny tontolo iainana ka amin’ny alalan’ny fananganana sy fampiasana fandaharana manohy ny asa fampianarana taratasy no anaovana izany.

 

La formation à la vie familiale et sociale

 

 

 

Art. 40 - La formation à la vie familiale et sociale tend à compléter et à parfaire la formation civique ainsi qu’à préparer les adultes à leur responsabilité de parents et de citoyens éclairés, ouverts et actifs.

 

 

 

 

 

Art. 41 - La mise en place de structures d’accueil pour la formation à la vie familiale et sociale relève des autorités publiques au niveau des CTD et peut s’effectuer en collaboration avec les ONG oeuvrant dans ce domaine.

 

 

Ny fanofanana mampiditra amin’ny tena atao hoe fiainam-pianakaviana sy ny tena atao hoe fiainam-piarahamonina

 

And 40 - Ny fanofanana mampiditra amin’ny tena atao hoe fiainam-pianakaviana sy ny tena atao hoe fiainam-piarahamonina dia mikendry izay hahafeno sy hahatomombana ny fanofanana ho olom-pirenena ary koa izay hahafahan’ny olon-dehibe miatrika ny adidy amin’ny maha ray aman-dreny azy sy amin’ny maha olom-pirenena vanona azy, sady ampy fahaizana amam-pahalalana no malala-tsaina sy mahahetsiketsika.

 

And 41 - Ny fanorenana toeram-pandraisana ho an’ ny fanofanana ho amin’ny tena atao hoe fiainam-pianakaviana sy ny tena atao hoe fiainam-piarahamonina dia miankina amin’ny manampahefana any amin’ny VPM ary azony ifarimbonana amin’ireo FMTF, miasa eo amin’io sehatra io.

 

CHAPITRE III

L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE GENERAL

 

 

Principes généraux

 

Art. 42 - L’enseignement secondaire général comporte deux cycles :

 

*       le collège ; et

 

*       le lycée.

 

 

Art. 43 - L’enseignement secondaire général vise :

 

- la promotion culturelle et humaine, l’épanouissement de la personnalité de l’élève ainsi que sa préparation à l’entrée dans la vie active ;

- l’apprentissage progressif de la notion de responsabilité en tant que citoyen et membre d’une société démocratique dans un Etat de droit ;

 

- la préparation aux études supérieures.

 

Les arts, le sport et la culture font partie intégrante de l’enseignement secondaire général et sont sanctionnés au même titre que les autres disciplines.

TOKO III

NY FAMPIANARANA AMBARATONGA FAHAROA MOMBA NY FAHALALANA ANKAPOBENY

Foto-kevitra ankapobeny

 

And 42 - Ny fampianarana ambaratonga faharoa momba ny fahalalana ankapobeny dia misy dingana roa :

*       dingana voalohany : sekoly ambaratonga faharoa (SAR) ; sy

*       dingana faharoa : izay atao ankehitriny hoe sekoly ambaratonga fahatelo (SAT)

 

And 43 - Ny fampianarana ambaratonga faharoa momba ny fahalalana ankapobeny dia mikendry :

- ny fampandrosoana ny kolontsaina sy ny maha olona, ny fikoloana ny maha izy azy ny mpianatra tsirairay avy mbamin’ny fanomanana azy hirotsaka eo amin’ny sehatry ny asa ;

- ny fianarana tsikelikely ny atao hoe miatrika adidy amin’ny maha-olom-pirenena sy isan’ny mpiara-belona ao anaty fiarahamonina mandala ny demokrasia sy ny Fanjakana tan-dalàna ;

- ny fanomanana hiatrika ny fampianarana ambony.

Tena anisan’ireo singa ampianarina ao amin’ny ambaratonga faharoa momba ny fahalalana ankapobeny ny haikanto sy ny fanatanjahantena ary ny kolontsaina mbamin’ny foto-pahavanonana ka tsaraina toy ny itsarana ny taranja hafa.

 

Section I

Le collège

 

Art. 44 - L’admission dans les collèges se fait par voie de concours.

L’enseignement dispensé dans les collèges tend à la consolidation et à l’approfondissement de la formation reçue à l’école primaire ou élémentaire.

 

Il se répartit sur quatre années.

 

Art. 45 - Les élèves issus des collèges, pour la poursuite de leurs études, ont le choix entre les lycées et la formation professionnelle.

 

 

 

Art. 46 - La formation donnée dans les collèges ne se limite pas aux disciplines classiques et doit contribuer à la valorisation des arts, des métiers, et des activités pratiques de création et d’innovation.

 

 

Art. 47 - La fréquentation des collèges donne droit à la délivrance d’une attestation faisant état du niveau atteint.

 

Art. 48 - Au niveau de fin d’études en collège, les élèves peuvent se préparer à un examen sanctionné par un diplôme.

 

 

Art. 49 - Le régime général des collèges ainsi que l’organisation de l’action éducative à ce niveau sont définis par décret.

Fizarana I

Ny sekoly ambaratonga faharoa

 

And 44 - Mandalo fifaninanana ny fidirana ao amin’ny sekoly ambaratonga faharoa.

Ny fampianarana omena ao amin’ny sekoly ambaratonga faharoa dia natao hanamafisana sy handalinana ny fahaizana amam-pahalalàna azo tany amin’ny sekoly ambaratonga voalohany na fampianarana fototra.

Voatsinjara ho efa-taona ny faharetany.

 

And 45 - Raha hanohy fianarana ny mpianatra mivoaka ny sekoly ambaratonga faharoa dia afaka misafidy na hiditra amin’ny sekoly ambaratonga fahatelo na hiditra amin’ny fampiofanana momba ny asa aman-draharaha.

 

And 46 - Tsy mianina fotsiny amin’ireo taranja mahazatra ny fanofanana atao any amin’ny sekoly ambaratonga faharoa fa tsy maintsy anisany ny fanomezan-kasina ny asa tanana, haikanto, haitao, hairaha, sy ny fampiasana ny talenta hoenti-mamorona sy mitondra zava-baovao.

 

And 47 - Manan-jo hotolorana taratasy manambara ny fianarana vitany ny zatovo nandia ny sekoly ambaratonga faharoa.

 

And 48 - Ny mpianatra tonga eo amin’ny dingana famaranana ny sekoly ambaratonga faharoa dia afaka miatrika fanadinana ahazoana mari-pahaizana.

 

And 49 - Didim-panjakana no mametra ny ankapoben’ny fomba fitondrana ny sekoly ambaratonga faharoa sy fomba fandaminana ny asam-panabeazana eo amin’io ambaratonga io.

 

 

Section 2

Le lycée

 

Art. 50 - L’admission dans les lycées se fait par voie de concours.

 

Art. 51 - La formation dans les lycées se répartit sur trois ans.

 

La première année de lycée est une année de base servant de tronc commun.

 

 

Art. 52 - Le lycée prépare à l’accès aux études supérieures et/ou à une formation professionnelle.

 

A cet effet, au niveau de la deuxième année de lycée, les élèves sont appelés à choisir entre plusieurs orientations.

 

 

Art. 53 - La fréquentation des lycées donne droit à la délivrance d’une attestation faisant état du niveau atteint.

Au niveau de fin d’études, les élèves peuvent se présenter au Baccalauréat.

 

Art. 54 - Le régime général des lycées ainsi que l’organisation de l’action éducative à ce niveau sont définis par décret.

 

 

Fizarana 2

Ny sekoly ambaratonga fahatelo

 

And 50 - Mandalo fifaninanana ny fidirana ao amin’ny sekoly ambaratonga fahatelo.

 

And 51 - Voatsinjara ho telo taona ny faharetan’ny fanofanana ao amin’ny sekoly ambaratonga fahatelo.

Ny taona voalohany ao amin’ny sekoly ambaratonga fahatelo dia taona fanorenam-pototra natao ho an’ny rehetra.

 

And 52 - Ny sekoly ambaratonga fahatelo dia manomana hiatrika fampianarana ambony sy/na fiofanana momba ny asa aman-draharaha.

Araka izany rehefa eo amin’ny taona faharoa ao amin’ny sekoly ambaratonga fahatelo dia anjaran’ny mpianatra ny misafidy izay hombany amin’ireo làlana maro azony izorana.

 

And 53 - Manan-jo hotolorana taratasy manambara ny fianarana vitany ny zatovo nandia ny sekoly ambaratonga fahatelo.

Ny mpianatra tonga amin’ny dingana famaranana dia afaka miatrika ny Bakalorea.

 

And 54 - Didim-panjakana no mametra ny ankapoben’ny fomba fitondrana ny sekoly ambaratonga fahatelo sy ny fomba fandaminana ny asam-panabeazana eo amin’io ambaratonga io.

 

CHAPITRE IV

L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Principes généraux

 

Art. 55 - L’enseignement supérieur comprend l’ensemble de toutes les formations post-secondaires mettant l’accent sur l’approfondissement et la transmission des connaissances pouvant mener à la préparation d’une activité professionnelle hautement qualifiée.

 

Il contribue :

- au développement de la recherche, support nécessaire des formations dispensées et à l’élévation du niveau scientifique, culturel et professionnel de la Nation et de l’individu ;

 

 

- au développement de l’individu par une formation de haut niveau visant son épanouissement sur le plan scientifique, culturel, moral et physique ;

 

- au développement régional et national, et à l’essor économique du pays ;

 

- à la promotion et à l’enrichissement des valeurs fondatrices de l’identité nationale.

 

Art. 56 - L’indépendance vis-à-vis de toute emprise politique et idéologique, l’autonomie, l’ouverture, les franchises et les libertés universitaires constituent les principes fondamentaux régissant l’enseignement supérieur.

 

Art. 57 - Le partenariat contribue à la promotion et au développement des institutions de formation supérieure.

 

TOKO IV

NY FAMPIANARANA AMBONY

Fotokevitra ankapobeny

 

And 55 - Mahasahana ny fanofanana rehetra aorian’ny fampianarana ambaratonga faharoa ny fampianarana ambony izay milofo amin’ny fandalinana sy ny fampitana fahaizana amam-pahalalana mety hiafara amin’ny fanomanana hisahana asa aman-draharaha mitaky fahaizana avo lenta.

Mitondra ny anjarany izy :

- ho fampiroboroboana ny fikarohana izay isan’ny natao hibaby ny fanofanana ary ho fanondrotana ny fari-pahaizana eo amin’ny lafiny siansa, kolontsaina sy foto-pahavanonana ary asa aman-draharaha, na ho an’ny firenena manontolo na ho an’ny tsirairay ;

- ho fampivoarana ny tsirairay amin’ny alalanà fanofanana avo lenta mikendry izay haha olom-banona azy eo amin’ny lafiny fahaizana amam-pahalalana, kolontsaina sy foto-pahavanonana ara-tsaina sy fanahy ary vatana ;

- ho fampivoarana hatramin’ny isam-paritra ka hatramin’ny firenena manontolo sy ho fampandrosoana ny toekarem-pirenena ;

- ho fanandratana sy fanatevenana ireo soatoavina fototry ny maha-izy azy ny firenena.

 

And 56 - Ny tsy fiankinan-doha amina antoko politika sy firehan-kevitra, ny fizakan-tena, ny fahaizana mamoha varavarana, ny fitanana izay fileovana amam-pahalalana maha-Oniversite ny Oniversite no mirafitra ho foto-kevitra iorenan’ny fitondrana ny fampianarana ambony.

 

And 57 - Ny fifarimbonana dia mitondra ny anjarany amin’ny fanandratana sy fampiroboroboana ny andrim-panofanana amin’ny fanofanana ambony.

 

Section I

Organisation générale

 

Art. 58 - Pour toutes les questions de stratégie et de politique de développement de l’enseignement supérieur, il est créé un conseil national de l’enseignement supérieur dont l’organisation et le fonctionnement seront définis par des textes réglementaires.

 

Art. 59 - L’enseignement supérieur est dispensé dans les institutions publiques que sont les universités, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, et les centres de formation ainsi que dans des institutions privées agréées pour participer à l’exécution d’une mission de service public.

 

 

 

Art. 60 - Les représentants des universités publiques, des universités privées et établissements similaires participent de plein droit aux activités du conseil national de l’enseignement supérieur.

 

 

Art. 61 - L’organisation et le fonctionnement des universités et de leurs différentes composantes, ainsi que des établissements d’enseignement supérieur et de recherche sont fixés par des textes réglementaires.

 

Fizarana I

Fandaminana ankapobeny

 

And 58 - Ho fisahanana ny mety ho paika sy politika fampivoarana ny fampianarana ambony dia atsangana ny filankevi-pirenena momba ny fampianarana ambony ka amin’ny alàlan’ny fampiharan-dalàna no amaritana ny fandaminana sy ny fomba fiasa ao anatiny.

 

And 59 - Ny fampianarana ambony dia atao any amin’ny andrim-pampianarana miankina amin’ny Fanjakana toy ny Oniversite, ny toeram-pampianarana ambaratonga ambony misahana fikarohana, sy ny foibem-panofanana ary koa any amin’ireo andrim-pampianarana tsy miankina amin’ny Fanjakana nefa nekeny handray anjara amin’ny fanatontosana andraikitra eo amin’ny fitsimbinam-bahoaka.

 

And 60 - Ny solontenan’ny Oniversite miankina na tsy miankina amin’ny Fanjakana sy ny an’ireo toeram-pampianarana ambony toa azy dia anisan’ny avy hatrany dia manan-jo handray anjara tanteraka amin’ny asan’ny filankevim-pirenena momba ny fampianarana ambony.

 

And 61 - Amin’ny alalan’ny fampiharan-dalàna no andraiketana ny fandaminana sy ny fomba fiasa any amin’ny Oniversite sy ireo sampana samihafa ao anatiny na any amin’ny toeram-pampianarana ambony misahana fikarohana.

 

Art. 62 - L’enseignement supérieur dispense une formation courte, une formation longue et une formation à la carte :

- la formation courte d’une durée de deux à trois ans vise la préparation et la qualification des techniciens supérieurs ;

- la formation longue est organisée en cycles dont le nombre, la nature et la durée peuvent varier en fonction de la discipline :

. le premier cycle est consacré à asseoir des connaissances de base relatives aux disciplines fondamentales ;

. le second cycle regroupe des formations professionnelle et générale conduisant soit à la préparation à une profession soit à la maîtrise des connaissances déjà acquises et à l’initiation à la recherche ;

 

. le troisième cycle est une formation à la recherche et par la recherche comportant la réalisation individuelle ou collective des travaux scientifiques originaux qui se traduisent par une thèse ou une formation à la spécialisation en vue d’une compétence professionnelle spécifique ;

 

 

- la formation à la carte est dispensée suivant les besoins spécifiques exprimés par les utilisateurs ;

- les passerelles permettant de passer d’une catégorie de formation à une autre sont définies par voie réglementaire.

 

Art. 63 - Les filières ouvertes dans le cadre d’une formation peuvent faire l’objet d’un enseignement à distance.

L’organisation et le fonctionnement de cet enseignement à distance sont fixés par des textes réglementaires.

 

And 62 - Ny fampianarana ambony dia manao fanofanana malady sy fanofanana maharitra ary fanofanana ananan-tsafidy :

- roa na telo taona ny faharetan’ny fanofanana malady izay mikendry fanomanana teknisianina ambony manana ny fari-pahaizana takin’ny asa ;

- mandalo dingana ny fanofanana maharitra ary miankina amin’ny isan-taranja ny isany sy ny toetrany ary ny faharetany :

. ny dingana voalohany dia natokana ho fanamafisana orina ny fahaizana amam-pahalalana ilafihan’ny taranja fototra ;

. ny dingana faharoa dia sady ahitana fanofanana momba ny asa aman-draharaha no ahitana fanofanana amin’ny ankapobeny ka na manomana handray asa aman-draharaha na mitondra amin’ny fahafehezana ireo fahaizana amam-pahalalana efa ananana sy ny fitarihan-dàlana hanao karoka ;

. ny dingana fahatelo dia fanofanana ny ho mpikaroka amin’ny alalan’ny fanaovana karoka izay ahitana ny fanatanterahan’ny mpikaroka samirery na andianà mpikaroka asa fikarohana mitondra zava-baovao aseho amin’ny alàlanà tohan-kevitra, na fanofanana hahazoana sokajim-pahaizana amam-pahalalana miavaka mba ahafahana miatrika ny asa mitaky izany.

- ny fanofanana ananan-tsafidy dia miankina amin’ny filàna manokana voatondron’ny mpampiasa ;

- fampiharan-dalàna no mamaritra ny fiampitana avy aminà sokajim-panofanana iray ho aminà sokajy hafa.

 

And 63 - Ny làlam-piofanana voasokatra dia azo arahina amin’ny alàlan’ny fampianarana fampita lavitra.

Fampiharan-dalàna no mandraikitra ny fandaminana sy ny fomba fiasa ao amin’izany fampianarana fampita lavitra izany.

 

Section 2

Conditions d’accès-titre et qualifications

 

Art. 64 - Tout titulaire du baccalauréat ou d’un titre équivalent peut poursuivre des études supérieures. Chaque institution de formation supérieure est habilitée à fixer ses conditions pédagogiques et scientifiques d’accès qui doivent être largement diffusées.

 

 

 

 

Art. 65 - Chaque cycle de la formation longue conduit à la délivrance de diplômes nationaux ou d’établissements sanctionnant les connaissances, les compétences ou les éléments de qualification professionnelle acquis.

 

 

 

La formation courte et la formation à la carte conduisent également à la délivrance d’un diplôme ou d’une attestation.

 

Art. 66 - La liste des diplômes nationaux sera établie par décret. La collation des diplômes et des titres universitaires nationaux relève de la compétence de l’Etat.

 

 

 

Tout diplôme ou titre universitaire national jouit de la validité de plein droit sur l’ensemble du territoire quel que soit l’établissement qui l’a délivré.

Fizarana 2

Fomba fidirana fahazoana mari-pahaizana sy fanambaram-pahaizana

And 64 - Izay rehetra manana ny bakalorea na mari-pahaizana mitovy lenta aminy dia afaka manohy fianarana eny amin’ny fampianarana ambony. Ny isan’andrim-panofanana amin’ny fampianarana ambony dia manan-jo hamaritra izay takiny eo amin’ny lafiny fisedrana ny fahaizana amam-pahalalàna ananana mba hahafahana miditra ao aminy ary adidiny ny mampahafantatra izany ny be sy ny maro.

 

And 65 - Ny isan-dingana ao amin’ny fanofanana maharitra dia ahazoana na mari-pahaizana ankatoavina manerana ny tany sy ny Fanjakana na mari-pahaizana manokan’ilay toeram-pampianarana, manaporofo ny fahaizana amam-pahalalana sy ny sokajim-pahatrehana asa aman-draharaha na ny singantsingam-pahaizana asa aman-draharaha efa ahazoana vokatra.

Ny fanofanana malady sy ny fanofanana ananan-tsafidy dia samy ahazoana mari-pahaizana na taratasim-panamarinana ihany koa.

 

And 66 - Didim-panjakana no mamoaka ny lisitry ny mari-pahaizana natao hankatoavina manerana ny tany sy ny Fanjakana. Ny Fanjakana irery ihany no manan-jo amin’ny fanamiana ireo mari-pahaizana sy anarana fanolotry ny fampianarana ambony natao hankatoavina manerana ny tany sy ny Fanjakana.

Na iza na iza toeram-pampianarana nahazoana azy dia avy hatrany dia manan-kery eto Madagasikara ny mari-pahaizana sy anarana fanolotry ny fampianarana ambony natao hankatoavina manerana ny tany sy ny Fanjakana.

 

Art. 67 - L’admission dans les formations du premier cycle d’études supérieures et dans la formation courte s’effectue selon les dispositions de l’article 64 ci-dessus.

 

L’admission dans les formations de deuxième cycle est ouverte à tous les titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle ou d’un titre universitaire équivalent.

 

 

L’admission dans les formations de troisième cycle est ouverte à tous les titulaires des diplômes sanctionnant les études de deuxième cycle ou d’un titre universitaire équivalent.

 

 

 

Art. 68 - Le(s) ministre(s) chargé(s) de l’éducation et de la formation est (sont) seul(s) habilité(s) à déterminer l’équivalence des titres et diplômes étrangers de niveau supérieur au vu d’un rapport établi par l’institution universitaire la plus qualifiée.

 

And 67 - Ny fidirana amin’ireo fanofanana ao amin’ny dingana voalohany amin’ny fampianarana ambony sy ao amin’ny fanofanana malady dia anarahana ireo fepetra voalazan’ny andininy faha-64 etsy aloha.

Ny fidirana amin’ireo fanofanana dingana faharoa dia misokatra ho an’izay rehetra manana ny mari-pahaizana manaporofo ny fahafehezana ny fianarana natao tao amin’ny dingana voalohany na anarana fanolotry ny fampianarana ambony ka mitovy lenta amin’izany.

Ny fidirana ao amin’ireo fanofanana dingana fahatelo dia misokatra ho an’izay rehetra manana ny mari-pahaizana manaporofo ny fahafehezana ny fianarana natao tao amin’ny fampianarana ambony na anarana fanolotry ny fampianarana ambony ka mitovy lenta amin’izany.

 

And 68 - Ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana irery ihany no manan-jo hanao ny fampitoviana lenta amin’ny an’ny malagasy ireo anarana sy mari-pahaizana avy amin’ny fampianarana ambony any ivelany ka ny ianteherana amin’izany dia ny tatitra avy amin’izay andrim-pampianarana ambony tandrifiny indrindra.

 

 

CHAPITRE V

LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE

Principes généraux

 

Art. 69 - La formation technique et professionnelle est une composante fondamentale du redressement économique et social. En ce sens, les politiques nationales et décentralisées d’orientation scolaire et d’investissement doivent prendre en compte la nécessité de valoriser cette formation. Elle a pour objet de permettre à toute personne adolescente ou adulte, individuellement ou en association :

 

- d’acquérir des connaissances nécessaires ;

- de s’adapter aux changements des techniques et des conditions de travail ;

 

- de favoriser sa promotion sociale par l’accès aux différents niveaux de cultures professionnelles et de qualification ;

 

 

- de contribuer au développement socio-culturel et économique de son pays.

 

 

 

Art. 70 - La formation technique et professionnelle vise l’acquisition du savoir, du savoir-faire, du savoir-être et du savoir devenir, éléments essentiels de l’intégration positive dans la vie active.

 

Les arts, le sport et la culture font partie intégrante du système de formation technique et professionnelle et sont sanctionnés au même titre que les autres disciplines.

 

 

Art. 71 - L’économie de marché, le partenariat et l’autonomie déterminent les principes généraux de l’organisation et du fonctionnement des établissements de la formation technique et professionnelle.

 

Art. 72 - Pour être à même de garantir l’excellence technique et professionnelle, le partenariat doit s’opérer à un double niveau :

 

*       au niveau régional et national :

 

. en direction de la société et du monde du travail et de l’emploi ;

 

- au niveau international :

. en direction des institutions scientifiques ou de celles en charge de l’emploi et des projets de développement.

 

TOKO V

FANOFANANA MOMBA NY TEKNIKA SY NY ASA AMAN-DRAHARAHA

Foto-kevitra amin’ny ankapobeny

 

And 69 - Ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha dia isan’ny fototra iorenana amin’ny fanarenana ny toe-karena sy ny fiarahamonina. Araka izany, dia tsy azo hadinoina ny fanomezan-kasina an’io fanofanana io raha mamolavola politika mamaritra ny torolàlana eo amin’ny fampianarana mbamin’ny fampiasam-bola na eo amin’ny ambaratongan’ny firenena na eo amin’ny isam-paritra. Ny kendrena amin’izany dia ny hahafahan’ny rehetra, na zatovo na olon-dehibe, na samirery na ao anaty fikambanana :

- manovo fahalalana mahasoa ;

- manaraka ny onjan’ny fiovana eo amin’ny lafiny teknika sy zavamisy eo amin’ny sehatry ny asa aman-draharaha ;

- manamora ny fisondrotany toerana ao anivon’ny fiaraha-monina amin’ny alàlan’ireo fandiavana ireo ambaratongam-pahaizana amam-pahalalana samihafa momba ny asa aman-draharaha sy ny fampitomboana ny efa hay ;

- mitondra ny anjara birikiny amin’ny fampivoarana ny tanindrazany amin’ny lafiny fiarahamonina, kolontsaina sy foto-pahavanonana ary toekarena.

 

And. 70 - Ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha dia mikendry izay hahazoana fahaizana amam-pahalalana, fahaiza-manao, fahaiza miizy, sy fahaiza-mivoatra, fa izany no tena miantoka ny fahazoan-toerana rehefa mirotsaka eo amin’ny sehatry ny asa.

Tena anisan’ireo singa ampiofanana ao amin’ny rafi-panofanana momba ny teknika sy asa aman-draharaha ny haikanto sy ny fanatanjahantena ary ny kolontsaina mbamin’ny foto-pahavanonana ka tsaraina toy ny itsarana ny taranja hafa.

 

And 71 - Fiharian-karena manara-tsena sy fifarimbonana ary fizakan-tena no foto-kevitra ankapobeny iorenana amin’ny fandaminana sy fampandehanana ireo toeram-panofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha.

 

And 72 - Ho fiantohana ny fahalavorarian’ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha dia tsy maintsy indroa miantoana ny fisian’ny fifarimbonana :

- ny eto an-toerana, eo anivon’ny faritra sy ny firenena :

. fifandraisana amin’ny mpiarabelona rehetra indrindra fa ny tontolon’ny asa sy ny fisahanan-draharaha ;

- amin’ny fitodihana amin’ny any ivelany :

. fifandraisana amin’ny andrim-pisahanana ny siansa na fisahanana ny asa aman-draharaha mbamin’ny tetikasa fampivoarana.

Section I

Organisation générale

 

Art. 73 - L’unité de conception et d’administration caractérise le système général d’organisation de la formation technique et professionnelle.

La garantie de continuité et la formation permanente fondent la stratégie d’intervention en matière de formation technique et professionnelle.

 

 

Art. 74 - Chaque collectivité territoriale doit se doter d’une stratégie claire, autonome et dynamique de développement de ses ressources scientifiques, technologiques et humaines fondées sur :

 

 

 

- la prévision de la demande sociale d’éducation et de formation ;

- la prévision de l’évolution des qualifications ;

 

- l’anticipation de l’évolution économique, sociale, culturelle et technologique ;

 

 

- l’anticipation des mutations structurelles, et

 

- la détermination de l’évolution des différents types d’emplois au sein de chaque secteur.

 

A cet effet, il est mis en place dans chaque région un observatoire des compétences et de l’emploi. L’orientation professionnelle et le placement rentrent dans les missions dudit observatoire.

 

Le mode de fonctionnement dudit observatoire est fixé par décret.

 

Art. 75 - Il est défini les types de formation suivants :

- la formation technologique générale correspondant à l’enseignement technique dont la destination est la préparation à des études de niveau supérieur ;

- la formation technique professionnelle dans les instituts supérieurs de technologie et/ou établissements similaires et/ou dans les entreprises ;

- la formation professionnelle initiale correspondant à la préparation des élèves pour leur intégration dans le marché du travail.

 

- la formation professionnelle qualifiante correspondant à une reconversion ou à un recyclage en poste de personne ayant perdu leur emploi ou à la préparation plus ou moins rapide de personne devant joindre le marché du travail ;

 

 

- la formation d’insertion professionnelle qui consiste :

. à apporter aux demandeurs d’emploi le complément de compétence qui leur manque pour répondre aux besoins des entreprises offrant des emplois (adaptation à l’emploi) ;

. à soutenir des actions techniques et de gestion au bénéfice des candidats à l’auto-emploi.

 

 

Art. 76 - Il est créé un conseil national de la formation technique et professionnelle.

 

Le conseil national de la formation technique et professionnelle est obligatoirement consulté sur les questions de stratégies et de politique relatives au développement de la formation technique et professionnelle.

Les institutions qui donnent des avis autorisés en matière d’économie, de professions et de métiers ainsi que les représentants des observatoires régionaux d’évaluation des compétences et de l’emploi participent de plein droit aux activités du conseil national.

 

Sa composition et son mode de fonctionnement seront définis par décret.

Le conseil national peut être représenté dans les CTD.

 

Fizarana I

Fandaminana ankapobeny

 

And 73 - Fitovianà fomba fijery sy fomba fitantanana no zava-dehibe eo amin’ny rafi-pandaminana ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha amin’ny ankapobeny ;

Eo amin’ny sehatry ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha dia ny fisian’ny fiantoham-pitohizana sy ny fahafaha-miofana hatrany no ilafihan’ny paikam-panatanterahana.

 

And 74 - Ny vondrombahoakam-paritra mahefa tsirairay avy dia tsy maintsy manomana paika mazava sy mahavita tena ary mahavonon-kandresy eo amin’ny fampivoarana sy fampitomboana ny loharanon-karena na eo amin’ny lafiny siansa, na eo amin’ny lafiny teknolojia, na eo amin’ny lafiny olona ka ny ilafihany amin’izany dia :

- ny faminavinana ny ho tinadin’ny fiarahamonina amin’ny fanabeazana sy ny fanofanana ;

- ny faminavinana ny fiovana mety hitranga eo amin’ny fahaizana takin’ny asa ;

- ny fahatsinjovana mialoha ny fiovàna mety hitranga eo amin’ny lafiny toe-karena, fiarahamonina, kolontsaina sy foto-pahavanonana ary teknolojia ;

- ny fahatsinjovana mialoha ny fiovàna mety hitranga eo amin’ny rafitra ;

- ary ny fitandroana ny fiovàna mety hitranga eo amin’ny karazan’asa samihafa eo anivon’ny seha-pamokarana isanisany.

Ho fanatontosana izany dia ananganana toeram-pitarafana ny karazam-pahaizana sy ny toetry ny sehatry ny asa aman-draharaha any amin’ny isam-paritra. Anisan’ny andraikitr’io toeram-pitarafana io ny fanomezana torolàlana momba ny asa sy ny fampidirana hiasa.

Didim-panjakana no mandraikitra ny fomba fiasa ao amin’io toeram-pitarafana io.

 

And 75 - Ireto no karazam-panofanana voafaritra :

- ny fanofanana momba ny teknolojia amin’ny ankapobeny izay ilazana ny fampianarana teknika natao hiomanana hanohy fianarana eny amin’ny ambaratonga ambony ;

- ny fanofanana momba ny teknikan’ny asa any amin’ny ivontoerana ambony momba ny teknolojia sy/na ireo toeram-pampianarana mitovy karazana aminy sy/na any amin’ny orinasa ;

- ny fiantomboham-panofanana momba ny asa aman-draharaha natao hiomanan’ny mpianatra ho afa-mirotsaka avy hatrany eo amin’ny tsenan’ny asa ;

- ny fanofanana ahatakarana ny fari-pahaizana takin’ny asa izay ilazana ny fanomanana olona very asa hivadika amin’ny sehatrasa tena vaovao aminy na fanatevenam-pahaizana ho an’ny olona tsy maintsy miova toerana ao am-piasana na fanofanana ao anaty fotoana fohifohy ihany ny olona tokony hamonjy ny tsenan’ny asa ;

- ny fanofanana mampiditra amin’ny fisahanana asa aman-draharaha izay :

. anomezana ireo mitady asa famenom-pahaizana tsy ananany nefa takin’ny orinasa manan-toerana atolotra (fampitsetahana amin’ny asa misy) ;

. anomezan-tohana eo amin’ny lafiny teknika sy fitantanana ho an’ireo izay te hiasa ho an’ny tenany.

 

And 76 - Atao ny fananganana ny filankevi-pirenena misahana ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha.

Tsy maintsy akana hevitra ny filankevi-pirenena misahana ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha rehefa mamolavola paika na politika mikasika ny fampivoarana ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha.

Manan-jo handray anjara avy hatrany amin’ny asan’io filan-kevi-pirenena io na ireo andry natao hanolotra hevitra mendrika ho toavina momba ny toekarena sy ny asa aman-draharaha na ireo solontenan’ny toeram-pitarafana ny karazam-pahaizana asa sy ny toetry ny sehatry ny asa aman-draharaha any amin’ny isam-paritra.

Didim-panjakana no mamaritra ny toetoetran’izay omen-toerana ao sy ny fomba fiasany.

Azo asiana solontenan’ny filankevi-pirenena any amin’ny VPM.

Art. 77 - Il sera créé des établissements dotés de personnalité morale et de l’autonomie administrative et financière :

 

 

- les centres de formation spécialisés assurant la formation et le recyclage des formateurs et des gestionnaires des établissements de formation publique et privée ;

 

- les groupements d’établissements de l’enseignement technique et professionnel (GEETP), constitués par les établissements de formation dans une région donnée.

La structure et les attributions de chaque organisme, centre et établissement de formation sont définies par voie réglementaire.

 

Art. 78 - La formation technique et professionnelle est dispensée dans des établissements publics et privés agréés dont les catégories, les types de formation et les qualifications sont déterminés par voie réglementaire.

 

Des formations à distance peuvent être organisées.

And 77 - Hisy fananganana toeram-piasana omena ny zo aman’andraikitra zakain’ny isam-batan’olona sy ny fahavitan-tena eo amin’ny fandraharahana sy ny fitantanam-bola, dia ireto izany :

- ny foibem-panofanana voatokana hisahana ny fanofanana sy ny fanatevenam-pahaizana ho an’ny mpampiofana sy ny mpitantana toeram-pampiofanana miankina na tsy miankina amin’ny Fanjakana ;

- ny vondronà toeram-pampianarana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha (VTTA) izay ahitana ireo toeram-panofanana misy ao amin’ny faritra iray .

Fampiharan-dalàna no mamaritra ny firafitra sy ny anjara asan’ny tsirairay avy amin’ireo antokon-draharaha, foibe sy toeram-panofanana ireo.

 

And 78 - Ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha dia atao any aminà toeram-panofanana miankina amin’ny Fanjakana na tsy miankina aminy nefa nankatoaviny ka amin’izany dia fampiharan-dalàna no mamaritra ny sokajy sy ny karazam-panofanana ary ny lentam-pahaizana.

Mety hisy ny fampitan-davitra eo amin’ny fanofanana.

 

Section 2

Conditions d’accès – Délivrance de titres et qualifications

 

Art. 79 - Selon le cas, le recrutement dans les établissements de formation technique et professionnelle se fait par voie de tests, de concours, de sélections par examen de dossiers.

 

 

 

Art. 80 - Tout titre ou qualification délivré(e) par les établissements de formation technique et professionnelle jouit de la validité de plein droit sur l’ensemble du territoire national.

 

 

Art. 81 - La fréquentation des établissements de formation technique et professionnelle donne droit à la délivrance d’une attestation faisant état du niveau atteint.

 

Art. 82 - La délivrance d’un diplôme est conditionnée par la réussite à une épreuve pédagogique spécifique à la qualification.

 

Art. 83 - Le régime et l’organisation généraux des examens et concours sont définis par voie réglementaire.

 

Fizarana 2

Fomba fidirana : fahazoana mari-pahaizana sy fanambaram-pahaizana

 

And 79 - Samy manana fomba fandraisany mpianatra ireo toeram-panofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha, na ho fitsapam-pahalalana, na ho fifaninanana na ho fifantenana miankina amin’ny fandinihana antontan-taratasy.

 

And 80 - Manan-kery avy hatrany manerana ny tany sy ny Fanjakana ny mari-pahaizana na fanambaram-pahaizana azo avy amin’ny toeram-panofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha.

 

And 81 - Manan-jo hotolorana taratasy manambara ny fianarana vitany ny zatovo nandia ny toeram-panofanana.

 

 

And 82 - Ny fahafahana aminà fanadinana voatokana ho an’ilay lentam-pahaizana no hany ahazoana mari-pahaizana.

 

And 83 - Fampiharan-dalàna no mamaritra ny endriky ny fanadinana sy ny fifaninanana mbamin’ny fandaminana azy amin’ny ankapobeny.

 

CHAPITRE VI

LE PERSONNEL ENSEIGNANT DANS LE SYSTEME D’EDUCATION ET DE FORMATION

 

Art. 84 - Les institutions de formation du personnel enseignant comprennent notamment les écoles normales et les établissements de formation agréés.

 

Art. 85 - La méthodologie d’élaboration de programme fait partie intégrante de la formation du personnel enseignant.

 

Section I

Le personnel enseignant de l’école maternelle et de l’école primaire élémentaire

 

Art. 86 - Les enseignants qui exercent à l’école maternelle et à l’école primaire ou élémentaire sont issus d’un même corps .

 

 

Art. 87 - L’enseignement dans les écoles maternelles et dans les écoles primaires ou élémentaires est assuré par des agents ayant reçu une formation pédagogique de niveau académique dispensée dans les écoles normales d’instituteurs et/ou dans les établissements similaires agréés. Cette formation donne accès à la jouissance du statut particulier des instituteurs et institutrices.

 

 

TOKO VI

NY MPAMPIANATRA AMIN’NY MAHA OLON’NY RAFI-PANABEAZANA SY FANOFANANA

 

And 84 - Anisan’ny andrim-panofanana ny mpampianatra ireo sekoly fanomanana mpampianatra sy ireo toeram-panofanana ankatoavin’ny Fanjakana.

 

And 85 - Ny fomba fandrafetana fandaharam-mpianarana dia tsy maintsy omen-toerana eo amin’ny fanofanana mpampianatra.

 

Fizarana I

Ny mpampianatra any amin’ny garabola sy ny sekoly ambaratonga voalohany na fampianarana fototra

And 86 - Ny mpampianatra miasa any amin’ny garabola sy any amin’ny sekoly ambaratonga voalohany na fampianarana fototra dia avy amin’ny lafitra iray ihany.

 

And 87 - Ny fampianarana any amin’ny garabola sy any amin’ny sekoly ambaratonga voalohany na fampianarana fototra dia ampiandraiketina mpiasa nahazo fanofanana mitovy lenta amin’ny fampianarana ambony teo amin’ny lafiny pedagojia natao tany amin’ny sekoly fanomanana mpampianatra amin’ny ambaratonga voalohany na mpampiofana iray karazana aminy ka neken’ny Fanjakana. Io sokajim-piofanana io no ahafahana mizaka ny zo voafaritry ny sata manokan’ny mpampianatra any amin’ny ambaratonga voalohany.

 

Section 2

Le personnel enseignant de l'éducation non formelle

 

Art. 88 - Une formation spécialisée est assurée aux agents de l'éducation non formelle relevant du corps non enseignant.

Des techniciens spécialisés ayant reçu une formation pédagogique préalable et appropriée peuvent assurer l'encadrement de modules se référant à leur spécialité.

 

 

Section 3

Le personnel enseignant de l'enseignement secondaire général

 

 

Art. 89 - L'enseignement secondaire général est assuré par des agents de niveau universitaire ayant reçu une formation pédagogique dans les écoles normales de professeurs et/ou établissements similaires agréés.

 

 

 

 

L'enseignement et l'encadrement sportif dans les collèges et lycées sont assurés par des agents de niveau universitaire ayant reçu une formation à l'Académie nationale des sports et/ou dans les établissements similaires agréés.

 

Fizarana 2

Ny mpampianatra ao amin'ny fanabeazana ivelan'ny sekoly

 

And 88 - Misy fanofanana manokana omena ireo mpiasan'ny fanabeazana ivelan'ny sekoly izay ao anatin'ny lafitry ny fampianarana.

Azo raisina ho mpampiofana amin'ny singa-taranja tandrifin'ny fahaizany manokana ireo teknisianina manam-pahaizana manokana voaofana tsara dieny mialoha teo amin'ny lafiny pedagojia.

 

Fizarana 3

Ny mpampianatra any amin'ny fampianarana ambaratonga faharoa momba ny fahalalana ankapobeny

 

And 89 - Ny fampianarana any amin'ny ambaratonga faharoa momba ny fahalalana ankapobeny dia ampiandraiketina mpiasa manana ny fari-pahaizana amin'ny ambaratonga ambony ary nahazo fanofanana eo amin'ny lafiny pedagojia natao tany amin'ny sekoly fanomanana mpampianatra amin'ny ambaratonga faharoa sy fahatelo sy/na toeram-piofanana iray karazana aminy ka efa nankatoavin'ny Fanjakana.

Ny fampianarana sy ny fampiofanana eo amin'ny fanatanjahan-tena any amin'ny sekoly ambaratonga faharoa sy ny sekoly ambaratonga fahatelo dia ampiandraiketina mpiasa vita fianarana tany amin'ny ambaratonga ambony ary nahazo fanofanana tao amin'ny Akademiam-pirenena momba ny fanatanjahan-tena sy/na ny toeram-pampiofanana iray karazana aminy ka efa nankatoavin'ny Fanjakana.

 

Section 4

Personnel enseignant chercheur

 

Art. 90 - Les enseignants des universités et établissements similaires ainsi que les chercheurs se recrutent :

- parmi les titulaires d'un diplôme du niveau du troisième cycle universitaire ou professionnel ;

 

 

- parmi les cadres et techniciens dotés de compétences professionnelles répondant au niveau requis.

Tous ces agents auront reçu une formation pédagogique appropriée.

 

Section 5

Personnel d'encadrement de la formation technique et professionnelle

 

Art. 91 - Outre les formateurs issus des institutions de formation pédagogique technique ou établissements similaires et outre les cadres sortis de l'institut supérieur de technologie, des techniciens spécialisés issus du monde du travail mais ayant reçu une formation pédagogique préalable et appropriée assurent l'encadrement des modules se référant à leurs spécialités.

 

Fizarana 4

Ny mpampianatra mpikaroka

 

And 90 - Ny mpampianatra amin'ny Oniversite sy toeram-pampianarana ambony toa azy ary koa ny mpikaroka dia raisina :

- na amin'ireo manana ny mari-pahaizana mifanandrify amin'ny dingana fahatelo ao amin'ny Oniversite na ao amin'ny sekoly ambony manofana momba ny asa aman-draharaha ;

- na ao amin'ireo mpifehy ambony sy teknisianina manana ny fahaizana asa aman-draharaha mahatratra ny lenta takina.

Samy ho efa nahazo ny fanofanana ilaina eo amin'ny lafiny pedagojia ireo mpiasa ireo.

 

Fizarana 5

Ny mpiandraikitra ny fanofanana momba ny teknika sy ny asa aman-draharaha

 

And 91 - Ankoatra ireo mpampiofana nivoaka avy amin'ny andrim-panofanana eo amin'ny lafiny pedagojia momba ny teknika na ny toeram-pampianarana toa azy, ary ankoatra ny mpiandraikitra ambony nivoaka avy ao amin'ny ivontoerana ambony momba ny teknolojia, dia teknisianina manam-pahaizana manokana avy ao amin'ny tontolon'ny asa saingy efa voaofana tsara dieny mialoha teo amin'ny lafiny pedagojia no miandraikitra ny fitantanana ireo singa-taranja mifandray amin'izay ananany fahaizana manokana.

 

CHAPITRE VII

LES INSTANCES D'EVALUATION , DE CONSEIL ET DE PROGRAMMATION

 

 

 

Art. 92 - Guidées par le souci de l'intérêt général, les instances d'évaluation, de conseil et de programmation sont au regard de la Nation parmi les garantes de l'efficacité et de la rentabilité du système d'éducation et de formation, ainsi que de sa fidélité aux principes fondamentaux définis par la présente loi.

 

 

 

Art. 93 - Ces instances ont pour mission de favoriser l'échange et le développement d'un consensus autour des délicates questions de l'éducation et de la formation.

 

 

Section I

L'inspection générale

 

Art. 94 - L'inspection générale créée au sein des départements responsables de l'éducation et de la formation est chargée du suivi et du contrôle de l'application des décisions ministérielles, notamment en matière de pédagogie, d'administration et de gestion des établissements, ainsi qu'en matière de conformité des bâtiments aux règles de sécurité physique et morale.

 

 

 

Art. 95 - L'inspection générale est assurée par :

- des agents issus des différents corps de l'éducation et de la formation ;

- des cadres de haut niveau de troisième cycle dont la spécialité est en rapport avec l'éducation et la formation ;

- des agents issus des corps dont le métier a un rapport avec l'administration, la gestion et la construction de l'infrastrcture éducative.

 

 

 

Ces agents doivent avoir reçu une formation préparant à l'ensemble des missions qui leur sont confiées.

Les modalités d'application du présent article sont définies par décret.

 

TOKO VII

IREO AMBARATONGA FARA-FIANTORAHANA EO AMIN'NY FANDANJALANJAM-BOKATRA SY NY FILAN-KEVITRA ARY NY FAMOLAVOLANA FANDAHARANASA

 

And 92 - Ny ambaratonga fara-fiantorahana eo amin'ny fandanjalanjam-bokatra sy ny filan-kevitra ary ny famolavolana fandaharanasa dia natao hikatsaka sy hitandro ny soa iombonana ka izy, eo imason'ny firenena manontolo, no anisan'ny mpiantoka izay hampahomby sy hahabe vokatra ny rafi-panabeazana sy ny fanofanana ary koa izay hanajany ireo fotokevitra iorenana voafaritr'izao lalàna izao.

 

And 93 - Andraikitr'ireo ambaratonga fara-fiantorahana ireo no mampirisika izay hisian'ny fifanakalozan-kevitra sy hitaran'ny marimaritra iraisana momba ireo toe-draharaha saropady fahita eo amin'ny fanabeazana sy ny fanofanana.

 

Fizarana I

Ny fisafoan-draharaha ankapobeny

 

And 94 - Ny fisafoan-draharaha ankapobeny voatsangana eo anivon'ny minisitera tompon'andraikitra amin'ny fanabeazana sy ny fanofanana dia misahana ny fizohiana sy ny fanaraha-maso ny fampiharana izay tinapaky ny minisitera, indrindra fa ny momba ny pedagojia sy ny fandraharahana mbamin'ny fitantanana toeram-pampianarana ary koa ny momba ny fifanarahan'ny toetry ny trano amin'ny fitsipika fiarovana ny vatana sy ny saina amam-panahy.

 

And 95 - Ny fisafoan-draharaha ankapobeny dia ampiandraiketina :

- mpiasa avy amin'ny lafitra samihafa avy ao amin'ny fanabeazana sy ny fanofanana ;

- mpifehy ambony nahavita ny dingana fahatelo amin'ny fampianarana ambony ka mifantoka manokana aminà taranja manam-pifandraisana amin'ny fanabeazana sy ny fanofanana ;

- mpiasa avy amin'ireo lafitr'asa manam-pifandraisana amin'ny fandraharahana sy ny fitantanana ary ny karazam-panorenana rehetra (toy ny trano …) ho an'ny fanabeazana sy ny fanofanana.

Tsy maintsy voaofana handray manontolo ny andraikitra natolotra azy ireo mpiasa ireo.

 

Didim-panjakana no mamaritra ny fampiharana ity andininy ity.

 

 

Section 2

Les conseils de l'éducation et de la formation

 

Art. 96 - Il est mis en place au niveau de chaque faritany un conseil régional de l'éducation et de la formation. Il a notamment pour mission :

- de donner éventuellement son avis sur tout projet de texte législatif et réglementaire concernant l'éducation et la formation ;

- de proposer des orientations et/ou des réorientations pour le développement du système d'éducation et de formation ;

- de coordonner l'intégration des recommandations du Conseil scientifique de l'éducation et de la formation dans l'élaboration ou la révision du programme. Il veille à la conformité du programme aux curricula définis ;

 

- de veiller à ce que le bon déroulement de l'éducation et de la formation ne soit pas perturbé par des révisions trop fréquentes.

Il est également mis en place un conseil national de l'éducation et de la formation dont les deux tiers (2/3) des membres au moins sont constitués, à nombre égal, par des délégués des conseillers régionaux et le reste nommé par le(s) ministère(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation. Il synthétise et apprécie les rapports émanant des régions.

 

 

La composition et le mode de fonctionnement de ces différents conseils seront définis par décret.

 

 

Fizarana 2

Ireo filankevitra momba ny fanabeazana sy fanofanana

And 96 - Isam-paritany dia ametrahana filankevi-paritany momba ny fanabeazana sy ny fanofanana. Anisan'ny andraikiny indrindra :

- amin'ny fotoana ilana izany, ny milaza ny heviny momba izay volavolan-dalàna sy volavolanà fampiharan-dalàna rehetra mikasika ny fanabeazana sy ny fanofanana ;

- ny manome soso-kevitra momba ny sori-dalana sy/na ny fanitsian-dalàna mikendry ny hampivoatra ny rafi-panabeazana sy fanofanana ;

- amin'ny fotoana amolavolana sy anitsiana ny fandaharam-pianarana, ny manao izay hampirindra ny fandraisana ireo famarafarana avy amin'ny filankevitra siantifika momba ny fanabeazana sy fanofanana . Amin'izany, dia adidiny ny manara-maso ny fampifanarahana ny fandaharam-pianarana amin'ny curricula voapetraka ;

- ny manao izay tsy hisian'ny fanitsiana matetika mba tsy hampikorontana ny fizotry ny fanabeazana sy ny fanofanana.

Apetraka miaraka amin'izany ihany koa ny filan-kevi-pirenena momba ny fanabeazana sy ny fanofanana ka farafaharatsiny iraka misalahy voatendrin'ny tompon-toerana avy amin'ireo filankevi-paritany tsirairay avy ny androantokon'ny tompon-toerana ao anatin'ny filan-kevi-pirenena ary ny sisa kosa dia tendren'ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana . Izy no manambatra ho iray sy mandanjalanja ireo tatitra avy ao amin'ny faritra.

Didim-panjakana no mamaritra ny toetoetr'izay omen-toerana ao anatin'ireo filankevitra samihafa ireo sy ny fomba fiasany.

 

Section 3

Les conseils scientifiques de l'éducation et de la formation

 

Art. 97 - Il est créé auprès de chaque représentation du(des) ministère(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation un organe dénommé conseil scientifique régional de l'éducation et de la formation.

Il est mis en place auprès du(des) ministère(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation un conseil scientifique national de l'éducation et de la formation dont les deux tiers (2/3) des membres au moins sont constitués, à nombre égal, par des délégués des conseillers régionaux et le reste nommé par le(s) ministère(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation.

 

Art. 98 - Les conseils scientifiques régionaux de l'éducation et de la formation évaluent l'efficacité du système éducatif, encouragent et soutiennent des recherches scientifiques propres à leurs circonscriptions et se prononcent sur l'adéquation des programmes d'enseignement aux potentialités et développements prévisibles de ces dernières.

 

 

 

Lieu d'écoute et observatoire permanent des évolutions aussi bien dans les domaines des sciences et des technologies que dans ceux de l'économie et de la politique, et dans ceux des cultures et des sociétés, aux différents niveaux de la nation et du monde, le conseil scientifique de l'éducation et de la formation est l'instance de synthèse et d'appréciation des rapports émanant de l'inspection générale ainsi que des organismes et des agents de la recherche scientifique et notamment de la recherche finalisée. Il accorde une attention particulière à la recherche en éducation et formation. Il est ouvert aux avis du conseil national de l'éducation et de la formation.

 

 

 

 

 

Art. 99 - Lieu de prévision, d'impulsion et d'orientation, le conseil scientifique de l'éducation et de la formation se prononce sur les grands projets concernant l'éducation et la formation. Il évalue les recherches menées au sein du(des) ministère(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation et en valide ou non les résultats.

 

 

Il présente des recommandations concernant :

- la définition des champs de recherche prioritaires ;

- l'adéquation des programmes d'enseignement au développement prévisible de la situation nationale et internationale, avec une attention particulière à l'évolution de la situation de l'emploi, et

 

- la création, le regroupement ou la suppression d'enseignements disciplinaires.

L'exercice des fonctions au sein du conseil scientifique de l'éducation et de la formation et son mode de fonctionnement sont définis par décret.

Fizarana 3

Ireo filankevitra siantifika momba ny fanabeazana sy ny fanofanana

 

And 97 - Ananganana sehatrasa antsoina hoe filankevitra siantifika momba ny fanabeazana sy ny fanofanana amin'ny faritra eo anilan'ny solontenan'ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana isam-paritra.

Asiana filankevitra siantifika nationaly momba ny fanabeazana sy ny fanofanana eo anilan'ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana ka farafaharatsiny dia iraka misalahy voatendrin'ny tompon-toerana ao amin'ny filankevi-paritra tsirairay avy ny androantokon-toerana ao anatiny (2/3) ary ny sisa kosa tendren'ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana.

 

And 98 - Ny filankevitra siantifika momba ny fanabeazana sy ny fanofanana amin'ny faritra no mandanjalanja ny fahombiazan'ny rafi-panabeazana sy fanofanana ary mampirisika sy manohana ireo fikarohana siantifika mikasika manokana ny fari-piadidiany ary izy no fara filankevitra amin'ny famantarana raha toa ny fandaharam-pianarana mitsetaka tsara amin'ny tokony ho azo trandrahina mbamin'ny fampivoarana sy fampiroboroboana azo ampoizina any.

Noho izy toeram-pitandrenesana sy fanaraha-maso lalandava ny fivoarana eo amin'ny isanambaratonga eto amin'ny firenena sy manerana izao tontolo izao, na izay eo amin'ny sehatry ny siansa sy teknolojia, na izay eo amin'ny sehatry ny toekarena sy ny politika na izay eo amin'ny sehatry ny kolontsaina sy ny foto-pahavanonana mbamin'ny fiarahamonina, dia ny filankevitra siantifika momba ny fanabeazana sy ny fanofanana no ambaratonga fara-fiantorahana manambatra ho iray sy mitsara ny tatitra avy any amin'ny fisafoan-draharaha ankapobeny sy ny sampana mbamin'ny mpiasa ao amin'ny fikarohana siantifika indrindra fa ny fikarohana momba ny fanabeazana sy ny fanofanana. Anisan'ny raisiny ny hevitra avy amin'ny filankevi-pirenena momba ny fanabeazana sy ny fanofanana.

 

And 99 - Noho izy toeram-paminavinana ny ho avy sy fanentanana ary fanoroan-dàlana dia ny filankevitra siantifika momba ny fanabeazana sy ny fanofanana no fara-filankevitra momba ireo tetikasa lehibe momba ny fanabeazana sy ny fanofanana. Izy no mitsara ny fikarohana vita eo anivon'ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana ka manamarina na mitsipaka ny vokany.

Manolotra torohevitra izy mikasika :

- ny famaritana ireo seha-pikarohana omena ny laharam-pahamehana ;

- ny fitsetahan'ny fandaharam-pianarana amin'ny fivoarana azo ampoizina eto amin'ny firenena sy manerana an'izao tontolo izao, ka amin'izany dia omeny lanja manokana ny fandinihana ny fiovaovan-javatra eo amin'ny tontolon'ny asa ;

- ary farany ny fanorenana sy fanambarana na fanafoanana taranjam-pianarana.

Didim-panjakana no mamaritra ny fepetra tsy maintsy voahaja amin'ny fanatanterahana asa ao amin'ny filankevitra siantifika momba ny fanabeazana sy ny fanofanana mbamin'ny fomba fiasany.

 

Section 4

Office national des programmes d'éducation et de formation

 

Art. 100 - Il est créé au sein du(des) ministère(s) chargé(s) de l'éducation et de la formation un organe dénommé Office national des programmes.

Attentif aux recommandations du conseil scientifique de l'éducation et de la formation, l'Office national est chargé de l'élaboration des programmes ayant un caractère national et de la mise à jour soigneusement préparée des contenus de chaque enseignement relevant de ces programmes.

 

 

L'office national doit avoir, au niveau des CTD, des antennes ayant la tripe missions :

 

 

- de lui transmettre le contenu des programmes spécifiques élaborés localement ;

 

- d'attirer son attention sur l'intérêt national de certaines parties de ces programmes spécifiques, et d'appui auprès des organes chargés de l'élaboration des programmes spécifiques et de leur articulation avec les programmes nationaux.

 

 

 

 

 

Art. 101 - Des entités, organismes et experts ayant des compétences particulières en matière de programme, peuvent être appelés à participer aux activités de l'Office.

Le mode de fonctionnement de l'office national de programme d'éducation et de formation est défini par voie réglementaire.

Fizarana 4

Fiandraiketan-draharaham-pirenena momba ny fandaharam-pianarana

 

And 100 - Ananganana sehatrasa antsoina hoe Fiandraiketan-draharaham-pirenena eo anivon'ny minisitera misahana ny fanabeazana sy ny fanofanana.

Io fiandraiketan-draharaham-pirenena io dia misahana ny famolavolana ireo fandaharam-pianarana iombonan'ny faritra rehetra mbamin'ny fanomanana ny fampifanarahana tsara amin'ny fivoarana ny votoatiny tsirairay avy amin'ny fampianarana miankina amin'ireo fandaharam-pianarana ireo, ka amin'izany izy dia manaja ireo torohevitra avy amin'ny filankevitra siantifika momba ny fanabeazana sy ny fanofanana.

Eo amin'ny ambaratongan'ny VPM, dia tsy maintsy misy sampana mifandray amin'io fiandraiketan-draharaham-pirenena io ka telo karazana toy izao no andraikiny :

- mampita aminy ny votoatin'ny fandaharam-pianarana manokana novolavolaina teo an-toerana ;

- misarika ny sainy handinika fa misy mendrika hiombonan'ny faritra rehetra ny ampahany amin'ireo fandaharana manokana ireo ary manao asanà mpanolontsaina sy mpanohana, raha misy fangatahana azy hanao izany avy amin'ny sehatrasa misahana ny famolavolana ireo fandaharana manokana sy ny fifandraisan'ireto farany ireto amin'ny fandaharana iombonan'ny rehetra.

 

And 101 - Azo antsoina handray anjara amin'ny asan'io fiandraiketan-draharaha io ireo vondrona sy fikambanana ary hafatsiroa amin'ny famolavalana fandaharam-pianarana.

Amin'ny alàlan'ny fampiharan-dalàna no amaritana ny fomba fiasan'ny fiandraiketan-draharaham-pirenena momba ny fandaharam-pianarana.

 

TITRE III

DISPOSITIONS DIVERSES ET TRANSITOIRES

 

Art. 102 - Il est mis en place un plan national de nationalisation de l'administration et de la gestion du personnel, des revalorisations pédagogiques, scientifiques et statutaires des différents corps du système d'éducation et de formation. Ce plan national doit notamment viser :

 

 

 

 

- l'amélioration de la formation et des conditions de travail ;

- la révision des statuts ;

- la répartition équitable du personnel enseignant ;

- la reconnaissance du droit des enseignants d'être consultés et de prendre part à l'élaboration des politiques d'éducation et de formation, et en particulier à la formulation, à la mise en œuvre et à l'évaluation des innovations.

 

 

 

Art. 103 - La restructuration du système d'éducation et de formation est un aspect de la restructuration globale des différents secteurs de la vie de la Nation.

 

A cet effet, et pour corriger notamment certains déséquilibres régionaux actuels, des mesures d'accompagnement multisectorielles seront prises pour appuyer et soutenir le développement de l'éducation et de la formation.

 

 

 

Art. 104 - Des décrets seront, en tant que de besoin, pris en application de la présente loi.

 

 

Art. 105 - Toutes dispositions contraires à la présente loi sont et demeurent abrogées notamment l'ordonnance 76-023 du 2 juillet 1976 et la loi 78-040 du 17 juillet 1978.

 

LOHATENY III

FEPETRA SAMIHAFA SY TETEZAMITA

 

And 102 - Tsy maintsy misy tetipivoaram-pirenena handaminana ara-dalàna tsara ny fandraharahana sy ny fitantanana ny mpiasa ary koa ho famerenana ny hasin'ireo lafitra samihafa ao anatin'ny rafi-panabeazana sy fanofanana amin'ny alàlan'ny fanatsarana ny momba ny pedagojia sy ny momba ny fahaizana amam-pahalalana ary ny momba ny zo aman-tsata. Anisan'ny kendrena amin'io tetipivoaram-pirenena io :

- ny fanatsarana ny fanofanana sy ny zava-misy eo amin'ny sehatrin'ny asa ;

- ny fanatsarana ny satan'ny mpiasa ;

- ny fitsinjarana ara-drariny ireo mpampianatra ;

- ny fanekena ny zon'ny mpampianatra ho isan'ny akana hevitra sy ny mandray anjara amin'ny famolavolana ny politikam-panabeazana sy fanofanana ary indrindra amin'ny fandraiketana zava-baovao sy ny fampiharana azy ary ny fandanjalanjana ny vokany.

 

 

And 103 - Ny fanavaozan-drafitra ny rafi-panabeazana sy fanofanana dia endrika iray amin'ny fanavaozan-drafitra ny ankapobeny eo amin'ireo sehatra samihafa amin'ny fiainam-pirenena .

Ho fanatontosana izany ary mba hahitan-panafana ho fanarenana ny sasantasany amin'ny fandringana tsapa ankehitriny eo amin'ny fiainan'ny isam-paritra, dia misy fepetra tsy maintsy raisina eo amin'ny sehatra maro mba ho enti-manampy tosika sy manohana ny fampivoarana ny fanabeazana sy ny fanofanana.

 

And 104 - Hisy famoahana didim-panjakana ho fampiharana izao lalàna izao isaka izay misy ilàna izany.

 

And 105 - Foanana ary dia foana ny fepetra rehetra mifanohitra amin'izao lalàna izao indrindra ny hitsivolana laharana faha 76-023 tamin'ny 2 jolay 1976 sy ny lalàna laharana faha-78-040 tamin'ny 17 jolay 1978.

 

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=