//-->

Lois 57

JUDICIAIRE

 

REPOBLIKAN’ I MADAGASIKARA

Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana

________________ 

LOI ORGANIQUE N°2004/055

relatif à l’organisation, au fonctionnement et aux attributions du Conseil  National de la  Justice   

L’Assemblée Nationale et le Sénat ont adopté en leur séance respective en date du 16 novembre 2004 et du 14 décembre 2004,   

 

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

  Vu la Constitution ;

Vu la décision n° 7-HCC/D3 du 2 février 2005 de la Haute Cour Constitutionnelle ;                        

  Promulgue la loi dont la teneur suit :      

TITRE PREMIER

DES ATTRIBUTIONS DU CONSEIL  NATIONAL DE LA  JUSTICE

  Article premier - Le Conseil National de la Justice est un organe  de réflexion et de proposition appelé à faire des recommandations pour une meilleure administration de la Justice.

Il siège à Antananarivo.  

Art. 2 - Le Conseil National de la Justice est consulté en tant que de besoin sur toutes propositions d’ordre législatif  ou réglementaire relatives aux juridictions, aux magistrats, aux personnels et aux auxiliaires de la Justice.

Art. 3 - Il peut également émettre des recommandations ou des propositions qui seront examinées lors de ses sessions.  

TITRE II

DE LA COMPOSITION DU CONSEIL  NATIONAL DE LA  JUSTICE

 Art. 4 - Le Conseil National de la Justice est présidé par le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice ou son Représentant.

 Il comprend :

-   Un  Représentant du Président de la République,

- Un Représentant du Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

 

-    Le Premier Président de la Cour Suprême,

-    L e Procureur Général près la Cour Suprême,

 

- Deux représentants de l’Assemblée Nationale dont un le Président de la Commission spécialisée ou son représentant, et un membre de cette Assemblée Nationale nommé dans les conditions prévues par le règlement intérieur.

-    Deux représentants du Sénat dont un le Président de la Commission spécialisée ou son représentant, et un membre du Sénat, nommé dans les conditions prévues par le règlement intérieur,

-    Trois représentants du Ministère de la Justice,

-    Six magistrats, représentant les juridictions,

-    Un représentant du Syndicat des magistrats ,

-    Un représentant de l’Ordre des Avocats,

-    Le Président de la Compagnie des Notaires ou son représentant,

-    Le Président de la Compagnie des Huissiers et Commissaires Priseurs ou son représentant,

-    Le Président de la Compagnie des Experts ou son représentant,

-    Un représentant du Commandant de la Gendarmerie,

-    Le Directeur Général de la Police Nationale ou son représentant,

-    Deux représentants du personnel administratif de la Justice désignés par l’Assemblée Générale du personnel.

-    Un représentant du Syndicat du personnel de la Justice,

-    Un représentant de la Commission Nationale des Droits de l’Homme,

-    Un représentant de la Société Civile

-    Un représentant du Secteur Privé.

-    Un représentant de l’Ordre des médecins

-    Le Médiateur ou son représentant,

-    Deux Enseignants Chercheurs en droit,

-    Le Président de la Fédération des Chambres de Commerce, d’Industrie, d’Artisanat et d’Agriculture ou son représentant,

-    Le Président de l’Ordre des journalistes ou son représentant,

 

Art.5 - Le secrétariat du Conseil National de la Justice est assuré par le Ministère de la Justice.

 

Art.6  La désignation des membres du Conseil National de la Justice est constatée par décret pris en Conseil des Ministres sur proposition de chaque entité prévue à l’article 4.

 

Excepté le cas des membres désignés à raison de leur fonction, les autres membres sont désignés par décret pris en Conseil des Ministres pour un mandat de deux ans, renouvelable une seule fois.

 

En cas d’empêchement définitif de l’un des membres, pour quelque motif que ce soit, il est pourvu à son remplacement dans les formes prévues pour la désignation.

Le mandat du nouveau membre prend fin à la date normale d’expiration du mandat de son prédécesseur.

Si la vacance survient dans les trois mois précédant l’expiration du mandat, il n’est pas procédé à la désignation d’un remplaçant.

 

 

  TITRE III

DU FONCTIONNEMENT DU CONSEIL  NATIONAL DE LA  JUSTICE

  Art.7 - Le Conseil National de la Justice se réunit en Assemblée Générale quatre fois par an en session ordinaire pour une durée qui ne peut excéder dix jours par session, sur convocation de son Président.

 Il peut également se réunir en session extraordinaire soit sur l’initiative du Président, soit à la demande  du quart (1/4) de ses membres pour une durée qui ne peut excéder trois jours.

 

 

Art.8 - Lors de ses réunions, le Conseil peut faire appel à toute personne ou organisme dont il juge la consultation utile.

 

 Art.9 - L’ordre du jour des sessions est arrêté par le Président. Une copie de l’ordre du jour est annexée à la convocation adressée aux membres du Conseil.

 

 

 Art.10 - Les propositions et recommandations sont prises par consensus, à défaut à la majorité absolue des membres présents et représentés.

En cas de partage, la voix du Président est prépondérante.

 

 Art.11 - Le Conseil National de la Justice adopte son règlement intérieur au cours de sa première session.

TITRE IV

DISPOSITIONS DIVERSES

Art.12 - Pendant les sessions ordinaires ou extraordinaires, chaque membre du Conseil National de la Justice bénéficie d’une indemnité journalière dont le montant sera fixé par voie réglementaire imputable au budget du Ministère de la Justice.

   Art.13 - Il est alloué aux membres du Conseil National de la Justice des indemnités de déplacement qui seront fixées par voie réglementaire.

  Art.14 – Des textes réglementaires seront pris en tant que de besoin.

  Art.15 - La présente loi organique sera publiée au Journal Officiel de la République de Madagascar.

Elle sera exécutée comme loi de l’Etat.

 

 

 

 

 

 Promulguée à Antananarivo, le14 février 2005

  

                              Marc RAVALOMANANA

 

 

 

REPOBLIKAN’ I MADAGASIKARA

Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana

________________ 

VOLAVOLAN-DALANA FEHIZORO LAHARANA FAHA- 034/2004

 mikasika ny fandaminana, ny fomba fiasa sy ny anjara asan’ny filankevi-pirenena momba ny fitsarana

       Ny Antenimieram-pirenena sy ny Antenimieran-doholona dia nankato tamin’ny fotoam-pivoriana nataony avy ny 16 novambra 2004 sy ny14 desambra 2004

                   NY FILOHAN’NY REPOBLIKA,

      Araka ny Lalàm-panorenana ;

      Araka ny fanapahan-kevitra laharana faha- 7-HCC/D tamin’ny  O2 febroary 2005                    

                    No mamoaka hampanan-kery ny lalàna izay toy izao ny andinindininy :  

  LOHATENY VOALOHANY

NY ANJARA ASAN’NY FILANKEVI-PIRENENA MOMBA NY FITSARANA

                  Andininy voalohany - Ny Filankevi-Pirenena momba ny Fitsarana dia rantsa-mangaika natao handinika sy hanolo-kevitra ary hanome torolàlana hanatsarana ny fomba fitondran-draharaham-pitsarana.

     Manana ny foibeny ao Antananarivo izy.

 And. 2 - Ny Filankevi-Pirenena momba ny Fitsarana dia hakàna hevitra raha ilaina izany ny amin’ireo fepetra raisina amin’ny alalàn’ny lalàna na didy amam-pitsipika mikasika ny antokom-pitsarana, ny mpitsara, ny mpandraharaha sy ireo mpanampy ny fitsarana.

  And. 3 - Afaka koa izy mamoaka torolàlana na tolo-kevitra hodinihana amin’ireo fotoam-pivoriany.

  LOHATENY II

NY MPIKAMBANA AO AMIN’NY FILANKEVI-PIRENENA

MOMBA NY FITSARANA

 

And. 4 - Ny Filankevi-Pirenena momba ny Fitsarana dia eo ambany fiadidian’ny Mpitahiry ny Kasem-panjakana, Ministry ny Fitsarana na ny Solontenany.

       Ao aminy no ahitàna  :

-         Solontena iray avy amin’ny Filohan’ny Repoblika,

-         Solontena iray avy amin’ny Praiministra sady Lehiben’ny Governemanta,

-         Ny Filoha Voalohany ao amin’ny Fitsarana Tampony,

-         Ny Tonia Mpampanoa Jeneraly ao amin’ny Fitsarana Tampony,

-          Solontena roa avy amin’ny Parlemanta ka ny iray avy amin’ny Antenimieram-pirenena, iray avy amin’ny Antenimieran-doholona tendrena araky ny fepetra voatondro ao amin’ny fitsipika anatiny mifehy azy ireo,

 

 

-         Solontena telo avy amin’ny Ministeran’ny Fitsarana,

-         Mpitsara enina, misolo tena ny antokom-pitsarana,

-         Solontena iray avy amin’ny Sendikan’ny mpitsara,

-         Solontena iray avy amin’ny Holafitry ny mpisolovava,

-         Ny Filohan’ny Vondron’ireo Mpiraki-teny mpanatò soratra na ny solontenany,

-         Ny Filohan’ny Vondron’ny vadintany sy Kaomisera mpanao lavanty na ny solontenany,

-         Ny Filohan’ny Vondron’ireo Mpahay na ny solontenany,

-         Solontena iray avy amin’ny Komandin’ny Zandarimaria,

-         Ny Tale Jeneralin’ny Polisim-pirenena na solontenany iray,

-         Solontena roa avy amin’ny mpiasan’ny fitondran-draharaha eo amin’ny Fitsarana tendren’ny fivoriamben’ny mpiasa,

-         Solontena iray avy amin’ny Sendikan’ny mpandraharaha amin’ny Fitsarana,

-         Solontena iray avy amin’ny Vaomieram-pirenena misahana ny zon’olombelona,

-         Solontena iray avy amin’ny fiaraha-monina sivily,

-         Solontena iray avy amin’ny Sehatra tsy miankina,

-         Solontena iray avy amin’ny Holafitry ny dokotera,

-         Ny Mpanelanelana na solontenany iray,

-         Mpampianatra roa mpikaroka eo amin’ny sampana làlana,

- Ny Filohan’ny Fiombonamben’ny Antenimieran’ny Varotra, Indostria, asa tànana sy

  Fambolena na solontenany iray,

- Ny Filohan’ny Holafitry ny mpanao gazety na solontenany iray.

 

 

 And. 5 - Ny Ministeran’ny Fitsarana no miandraikitra ny fanoratan-draharahan’ny Filankevi-Pirenena momba ny Fitsarana.

 

And. 6 – Ankoatra ny mikasika ny mpikambana tendrena noho ny asan’ izy  ireo, dia didim-panjakana raisina eo amin’ny Filankevitry ny Ministra no manendry ny mpikambana hafa hiasa mandritra ny fotoam-piasana roa taona, izay azo havaozina indray mandeha ihany.

 

 

 

  Raha  misy tsy fahafahana raikitra mahazo ny iray amin’ireo mpikambana, na inona na inona antony, dia atao ny fanoloana azy araka ny fombafomba arahina eo amin’ny fanendrena.

  Ny fotoam-piasan’ilay mpikambana vaovao dia mifarana amin’ny vanin’andro tokony hifaranan’ny fe-potoana iasan’ilay olona nodimbiasany.

Raha toa mitranga anatin’ny ny telo volana mialoha ny fifaranan’ny fotoam-piasana ilay fahabangana, dia tsy hirosoana ny fanendrena mpisolo toerana .

 

LOHATENY III

NY FOMBA FIASAN’NY FILANKEVI-PIRENENA MOMBA NY FITSARANA

 And.7 - Ny Filankevi-Pirenena momba ny Fitsarana dia manao Fivoriambe indray mandeha isan-telo volana, ka amin’ny fotoam-pivoriana ara-potoana izany ary rehefa misy fiantsoan’ny Filohany, mandritra ny fe-potoana izay tsy mihoatra ny folo andro.

Azony atao koa ny manao fivoriana tsy ara-potoana na izany araka ny famosahan-kevitry ny Filohany, na araka ny fangatahan’ny ampahefan’ny  mpikambana  mandritra ny fe-potoana tsy tokony hihoatra ny telo andro.

 And. 8 - Eo amin’ny fotoam-pivoriany, ny Filankevitra dia afaka miantso olona na antokon-draharaha izay heveriny fa ilaina ny heviny.

 And. 9 - Ny Filoha no mametra ny lohahevitra  hodinihana amin’ny fotoam-pivoriana. Misy dika mitovy iray amin’ny lohahevitra hodinihana atòvana amin’ny fiantsoana alefa any amin’ireo mpikambana ao amin’ny Filankevitra.

 And.10 - Ny tolo-kevitra sy torolàlana dia raisina amin’ny alalàn’ny marimaritra iraisana, raha tsy izany, dia amin’ny alàlan’ny antsasa-manilan’ireo mpikambana niatrika fivoriana na voasolo tena.

Raha sendra ny fizarana, ny Filoha no manana latsa-bato mahery lanja.

And.11 - Ny Filankevi-Pirenena momba ny Fitsarana dia mandany ny fitsipiny anatiny  amin’ny fotoam-pivoriany voalohany.

LOHATENY IV

FEPETRA ISAN-KARAZANY

 And.12 - Mandritra ny fotoam-pivoriana ara-potoana na tsy ara-potoana, ny mpikambana tsirairay ao amin’ny Filankevi-Pirenena momba ny Fitsarana dia mahazo tambin-karama isan’andro ka ny mari-bola izay zakain’ny teti-bolan’ny Ministeran’ny Fitsarana dia hoferana amin’ny alalàn’ny didy amam-pitsipika.

 And.13 - Ny mpikambana ao amin’ny Filankevi-Pirenena momba ny Fitsarana dia  omena vola fanampiana noho ny fivezivezena izay hoferana amin’ny alalàn’ny didy amam-pitsipika.

 And.14 –  Hisy didy amam-pitsipika raisina araka izay ilàna azy.

 And.15 – Havoaka ao amin’ny Gazetim-panjakan’ny Repoblikan’i Madagasikara izao lalàna izao.

Hotanterahina izany fa lalàm-panjakana.

 

       Avoaka hanan-kery ao Antananarivo, ny 15 febroary 2005 

  

                             Marc RAVALOMANANA

 

 

 

 

 

 

 

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=