//-->

Ordonnance 44

ORDONNANCE N° 75-012-O/D du 15 mai 1975

ORDONNANCE N° 75-012-O/D portant amnistie du 15 mai 1975.

 

Article premier - A l'exception de l'assassinat, la tentative d'assassinat et la complicité de ces crimes commis personne sur la personne du Co1onel Richard Ratsimandrava et autres, sont amnistiés les faits constituant des fautes disciplinaires, des infractions d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat ainsi que les infractions connexes commis en décembre 1974, janvier et février 1975.

 

 

 

Art. 2 - L'amnistie des faits visés à l'article premier ci-dessus n'entraîne pas la restitution des armes, objets et autres documents qui ont été saisis et qui demeurent confisqués au profit de l'Etat.

 

Par contre, elle entraîne la remise des peines et sanctions disciplinaires qui ont pu être prononcées et la suspension définitive de toutes poursuites disciplinaires en cours.

 

 

Les bénéficiaires des dispositions du présent article pourront sur leur demande présentée dans un délai de trois mois à compter de la date de la présente ordonnance, être rétablis dans la situation indiciaire et d’ancienneté qu’ils avaient au jour où la sanction a produit effet, sans qu'ils puissent prétendre à reconstitution de carrière ni à indemnités ou rappels.

 

 

 

 

 

Art. 3 - L'amnistie est applicable aux frais de poursuites et d’instance avancés par 1'Etat.

 

 

Art. 4 - Toute contestation sur le bénéfice de la présente amnistie est soumise aux règles de compétence et de procédure prévues par les articles 597 et suivants du Code de procédure pénale.

 

 

Toute contestation sur le bénéfice de la présente amnistie relative à la situation administrative des personnes susceptibles de bénéficier des dispositions de la présente ordonnance est portée devant la Chambre administrative de la Cour suprême suivant les règles de procédure applicables devant cette juridiction. ­

 

 

Art. 5 - Sans préjudice des investigations relatives à la poursuite des crimes d'assassinat, tentative d'assassinat et de complicité, il est interdit à quiconque de rappeler ou de laisser subsister sous quelque forme que ce soit, dans tout dossier judiciaire, administratif ou autre, les inculpations, poursuites, sanctions disciplinaires qui auraient trouvé leur origine dans les faits amnistiés.

 

 

 

 

 

Toute infraction aux dispositions du présent article est passible des peines prévues à l'article 473 du Code pénal, sans préjudice des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu'à la révocation.

 

 

 

Art. 6 - La présente ordonnance sera publiée au Journal officiel de la République.

 

Elle sera exécutée comme loi de l’Etat.

HITSIVOLANA LAHARANA FAHA-75-O1 2-O/DM tamin ny 15 mey 1975

anomezana famotsoran-keloka

 

 

Andininy voalohany - Afa-tsy ny famonoana nahafaty, ny fikasana hamono ary ny firaisana tsikombakomba tamin’ireo heloka bevava natao tamin’ny tenan’ny Kolonely Richard Ratsimandravasy ny hafa, dia votsorana ny anton-javatra izay hita fa fahadisoana ara-pitsi-pifehezana, sy ireo heloka natao ary nentina hanozongozonana ny fandriampahaleman’ny Fanjakana eto an-toerana ary ireo heloka hafa vita niaraka taminy natao tamin’ny volana desambra 1974, janoary ary febroary 1975.

 

And. 2 - Tsy miteraka ny famerenana ny fiadiana sy ny zavatra ary ny taratasy hafa noraisina izay mijanona ho eo am-pelatànan’ny Fanjakana akory ny famotsoran-keloka voalaza ao amin’ny andininy voalohany etsy ainbony.

 

Nefa kosa, mitarika famelàna ny sazy navoaky ny fitsarana sy ny famaizana ara-pitsi-pifehezana izay mety ho efa nivoaka izany, ary koa fanajanonana tanteraka ireo fitoriana ara-pitsi-pifehezana izay efa natomboka.

 

Ireo olona mahazo ny tombotsoa voalazan’ny fepetran’ity andininy ity, ka manao fangatahana ao anatin' ny fe-potoana telo volana manomboka amin’ny vaninandro entin' ity hitsivo­lana ity, dia azo averina amin’ny asany araka ny mari-karama nisy azy sy ny fahelàna nananany teo amin' ny fotoana nampiharana ny famaizana ; nefa kosa tsy azon’izy ireo atao ny hihambo fa hodinihina manomboka hatrany am-piandohana ny toerana amin’ny asany, na izay fanampin-karama mety ho azony, na koa ny famerenana aminy ny karamany hatramin’izay nijanonany.

 

And. 3 - Ampiharina amin’ny vola lany tamin’ny fitoriana sy ny netin-manana ny ady izay efa nohefain’ny Fanjakana mialoha ity famtsoran-keloka ity.

 

And. 4 - Izay ady na fifanolanana mikasika ny tombotsoa omen’nity famotsoran-keloka ity dia tsaraina araka ny fepetram-pahefana sy paika voalazan’ny andininy faha-597 sy ny manaraka ao amin’ny Fehezan-dalàna momba ny paika adiheloka. .

 

Izay ady na fifanolanana mikasika ity famotsoran-ke1oka ity momba ny laharam-pitondrana misy ny olona mety hahazo tombontsoa amin’ity hitsivolana ity dia entina eo amin’ny sampana mitsara ny ady ifanaovana amin’ny Fanjakana (Chambre administrative ) ao amin’ny Fitsarana tampony araka ny paikan’ady ampiharina amin’io fitsarana io.

 

And. 5 - Afa-tsy ny fikarohana mikasika ny famotorana hahitana ny marina momba ireo heloka bevava famonoana nahafaty, fikasana hamono olona ary ny firaisana tsikombakomba tamin’izany, dia rarèna na iza na iza tsy hampahatishy na hamela, na amin’ny fomba inona, na amin’ny fomba inona, ao anatin’ny antontataratasy mipetraka amin’ny fitsarana, ny anton’ny fitoriana teo anatrahan’ny Fitsarana, ny sazy nampiharina ara-pitsipi-pifehezana izay nateraky ny anton-javatra nahazoana famotsoran-keloka.

 

Ho faizina araka ny sazy voatondron’ny andininy faha-473 amin’ny Fehezan-dalàna momba ny ady heloka ny fandikana ny fepeta voalazan’ity andininy ity, ankoatry ny famaizana ara-pitsipi-pifehezana izay mety hiafara hatramin’ny fandroahana amin’ny asa.

 

And. 6 - Havoaka amin' ny Gazetim-panjakanny Repoblika izao hitsivolana izao.

 

Hotanterahina izany fa lalàm-panjakana.

 

 

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=