//-->

Ordonnance 60

Ordonnance n° 72-002 du 16 juin 1972

ORDONNANCE du 16 juin 1972

portant amnistie à l’occasion du 26 juin 1972

 

EXPOSE DES MOTIFS

Après les différentes épreuves que la Nation a traversées au cours des derniers mois, le Gouvernement estime que l'œuvre de reconstruction nationale rendue indispensable par les événements, ne saurait être fondée que sur la consolidation de l'Unité nationale, elle-même tributaire d'un vaste élan de réconciliation et de pardon au niveau de toutes les consciences.

La présente ordonnance s'inscrit dans ce contexte pour amnistier les faits commis sous les appellations «Insurrection du Sud » et « Complot dit de l'ORSTOM ».

 

Ainsi seront libérés les derniers détenus qui ont été inculpés pour des Infractions dont les causes profondes procédaient du malaise économique et social qui a créé de graves distorsions dans le développement du pays.

 

_________________

 

 

ORDONNANÇE N° 72-002 portant amnistie

 

Article premier - Amnistie pleine et entière est accordée aux auteurs et complices d'atteintes à la sûreté intérieure ou extérieure de l'Etat, commises en 1970 et 1971 au cours ou à l'occasion des événements dit « lnsurrection du Sud et « Complot dit de l'ORSTOM ».

 

 

 

Art. 2 - Sont également amnistiés les auteurs et complices d’infractions de droit commun commises au cours des événements indiqués à l'article premier ci-dessus et dans le cadre de leur déroulement sous réserve des dispositions de l'article 3 ci-après.

Art. 3 - Sont exclus du bénéfice de l'amnistie, les auteurs et complices des infractions qualifiées, détournements de deniers publics, corruption, concussion, usurpation de titres et fonctions, attentats aux mœurs, perpétrés au cours ou à l'occasion des événements indiqués à l'article premier ci-dessus.

 

Art. 4 - L'amnistie des infractions visées aux articles premier et 2 ci-dessus n'entraîne pas la restitution des armes, objets et autres documents qui ont été saisis et qui demeurent confisqués au profit de l'Etat.

Art. 5 - L'amnistie des infractions visées aux articles premier et 2 ci-dessus entraîne la remise des peines et sanctions disciplinaires qui ont pu être prononcées et la suspension définitive de toutes poursuites disciplinaires en cours.

 

 

Les bénéficiaires des dispositions du présent article pourront sur leur demande présentée dans un délai de trois mois à compter de la date de la présente ordonnance et après avis conforme du conseil de discipline de leur corps, être rétablis dans la situation indiciaire et d'ancienneté qu'ils avaient au jour où la sanction a produit effet, sans qu'ils puissent toutefois prétendre à reconstitution de carrière ni à indemnités ou rappels.

 

 

Art. 6 - L'amnistie est applicable aux frais de poursuite et d'instance avancés par l'Etat.

 

 

Art. 7 - La réparation sur le plan civi1 des dommages résultant, pour les particuliers, des infractions visées aux articles premier et 2 ci-dessus est à la charge de l'Etat. Les victimes devront dans l'année suivant la date de promulgation de la présente ordonnance, et à peine de forclusion, présenter leurs requêtes à. fin de réparation devant les tribunaux de première instance et les sections de tribunaux.

 

 

Art. 8 - Toute contestation sur le bénéfice de la présente amnistie est soumise aux règles de compétence et de procédure, prévues par les articles 597 et suivants du Code de procédure pénale.

 

Lorsque le droit au bénéfice de l'amnistie est réclamé par un prévenu, la requête doit être présentée à la juridiction compétente, pour statuer sur la poursuite. Dans ce cas, les débats sont soumis aux mêmes règles de procédure de publicité que pour la poursuite elle-même.

 

 

Art. 9 - Il est interdit à quiconque de rappeler ou de laisser subsister sous quelque forme que ce soit, dans tout dossier judiciaire, administratif ou autre, les incu1pations, poursuites, sanctions disciplinaires qui auraient trouvé leur origine dans les faits amnistiés.

 

Toute infraction aux dispositions du présent article est passible des peines prévues à l'article 473 du Code pénal, sans préjudice des sanctions disciplinaires pouvant ailler jusqu'à la révocation.

 

 

Art. 10 - La présente ordonnance sera publiée au Journal officiel de la République.

 

Elle sera exécutée comme loi de l'Etat.

 

HITSIVOLANANA tamin ny 16 jona 1972

manome famotsoran-keloka noho ny fahatongavan’ny 26 jona 1972

 

FAMELABELARANA NY ANTONANTONY

Taorian' ny fahorian-tsamihafa nodiavin' ny Firenena tato amin' ny volana faramparany tato, dia heverin' ny Governemanta fa ny fanarenana ny firenena, izay tsy maintsy atao noho ny toe-java-niseho, no hany fototry ny fanatevenana ny Firaisam-pirenena izay miankina rahateo amin' ny fiaraha- mientana hihavana sy hifamela ao am-pon' ny olon-drehetra.

Tafiditra amin' izany endri-javatra izany ity hitsivolana ity izay hamotsorana ny hadisoana vita ka nantsoina hoe : « Fikomiana tany Atsimo » sy « Fiokoan' ny ORSTOM ».

Arak' izany dia havoaka ireo sisa voagadra satria voam:panga ho nandika lalàna ny anton-javatra lalina nipoiran' izany dia ny sorisory teo amin' ny toe-karena sy ny fiaraha-monina ka nanjary vato lehibe nisakana.ny fampandrosoana ny.Firenena.

 

 

________________

 

HITSIVOLANA LAHARANA FAHA- 72-002 manome famotsoran-keloka

 

Andininy voalohany - Omena famotsoran-keloka tanteraka tsy misy tomika ireo nahavita sy niray tetika ka nanohintohina ny fandriampahaleman’ny ny Fanjakana na eto an-toerana, na any ivelany, tamin' ny 1970 sy 1971, nandritra na noho ny zava-niseho antsoina hoe : « Fikomiana tany Atsimo » sy « Fiokoana atao hoe an' ny ORSTOM ».

 

And. 2 - Votsoran-keloka toy izany koa izay nahavita sy niray tetika ka nandika lalàna nandritra ny nisehoan' ireo zavatra voalaza eo .amin' ny andininy voalohany ireo na tamin' ny nitrangany, afa-tsy izay voalaza amin' ny andininy fahatelo eto ambany.

 

And. 3 - Avahana tsy mahazo izany famotsoran-keloka voatondro ho : fanodinkodinana ny volam-bahoaka, tsolotra, fanagolena, fisandohana anarana na raharaha, fihetsika mamoa-fady, natao nandritra na noho ireo zava-niseho voalaza eo amin’niry andininy voalohany iry.

 

 

And. 4 - Ny famotsoran-keloka, tsy mitarika famerenana fiadiana, na zavatra hafa, na taratasy firaketana noraofina, fa ajanona ho fananam-panjakana ireo.

 

And. 5 - Mitarika famelana ny sazy sy ny famaizana ara- pifehezana izay mety ho nivoaka ny famotsorana ireo fandikan- dalàna voalaza amin' ny andininy voalohany sy faha-2 ary koa ny fampitsaharana tanteraka ny fitoriana ara-pifehezana mbola .eo am-panaovana azy.

 

Azo averina amin' ny mari-karama sy ny fahelana amin' ny asa nananany tamin' ny andro niharanny famaizana, kanefa tsy afa-kihambo ny hanarenana ny fizotry ny asa ataony na hanomezana onitra na hanefana ny lasa, ny olona mahazo tombon-tsoa amin'izay voalazan' ity andininy ity, raha apetrany anatin' ny telo volana miantomboka amin' ny vanin' andron' ity hitsivolana ity ny fangatahana ataony, ary raha mifanara-kevitra amin' izany ny filan-kevi-pifehezana ao amin'ny firaisan-draharaha misy azy.

 

And. 6 - Izany famotsoran-keloka izany dia ampiharina amin' ny vola lany noho ny fitoriana sy ny fitsarana efa .narotsaky ny Fanjakana mialoha.

 

And. 7 -Iantohan' ny Fanjakana ny fanonerana eo amin' ny lafiny sivily ny fahavoazana nihatra taimin' ny olona vokatr'ireo fandikan-dalàna voatondro amin' ny andininy voalohany sy faha-2 etsy ambony. Iny taona manaraka ny vanin' andro namoahana an' izao hitsivolana. izao, no tsy maintsy hampisehoan' izay trà-pahavoazana ny fangatahana onitra ataony eo anatrehan' ny tribonaly ambaratonga voalohany sy ny sampan' ny tribonaly fa, raha tsy izany, dia maty andro.

 

And. 8 -rzay mety ho fifanolanana mitranga momba ny fahazoana izao famotsoran-keloka izao dia ampanarahina ireo fitsipika mikasika ny fahefana sy ny fomba fitsara voalazan' ny andininy faha-597 sy ny manaraka ao amin' ny Fehezan-dalàna momba ny fombam-pitsaran-keloka.

Raha misy voampanga mitaky ny zo hahazoany famotsoran-keloka dia tsy maintsy aminizay fitsarana manam-pahefana tandrifin' ny hanapaka ny fitoriana no androsoana ny fangatahana. Amin' izany dia arahina amin' ny ady hevitra atao ny fitsipika amin' ny fomba fitsara sy ny fanaovana azy ho fanta-bahoaka, toraky ny tamin' ny fitoriana ihany.

 

And. 9 -Tsy azon'i1za na iza atao ny mampahatsiahy na mamela hijanona na amin' ny fomba inona na amin’ny fomba inona any anaty antontan-taratasim-pitsarana, na antontan- taratasim-panjakana, na hafa, ny fiampangana, ny fitoriana, ny famaizana ara-pifehezana mety ho nitranga tamin’izay zava-bita efa novotsorana.

Na inona na inona fandikana ny fepetr' ity andininy ity dia mety hiharan' ny sazy voalaza ao amin' ny andininy faha-473 ao amin' ny Fehezan-dalàna famaizana, ary tsv mahasakana ny fanasaziana ara-pifehezana, mety hipaka amin ny fandroahana.

 

And. 10 - Havoaka ao,amin' ny Gazetim-panjakan' ny Repoblika izao hitsivolana izao.

 

Hotanterahina ity fa lalàm-panjakana.

 

.

 

 

 

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=